#8272 par Wang Tianjun
11 juil. 2009, 09:03
Heiji-sama a écrit :Nouvelle Série :
Naoki Urasawa x Ujiko Ujio / Mangari Michi / Shôgakukan, Big Comic Spirits #33 (13/07)


On n'en sait pas d'avantage pour l'instant !
Mais déjà, il y a un point troublant : "Ujiko Ujio" en co-auteur, sachant qu'il s'agit du pseudonyme de Ujiki et Kaneko dans 20th century boys...

EDIT : je viens de me rendre compte qu'il y avait aussi des pages couleurs !!!

Heiji-sama a écrit :Mangari Michi (Naoki Urasawa x Ujiko Ujio) :
ImageImage


Le rapport avec 20th semble maintenant plus qu'évident, reste à savoir ce qu'il en est...


♫ tummm tummm tummmm ♫ :diable:
#8277 par Drucci
11 juil. 2009, 13:48
Hum, intéressant, merci pour la trouvaille Wang!

En fait, d'après ce que j'ai lu sur le sujet, le manga romantique dessiné par le duo dans 20th, lorsque Yukiji leur rend visite avec Kanna, a été publié dans le Big Comic Spirits en février dernier, pour le "fun" mais aussi pour faire un peu de promo pour le deuxième film 20th (sorti fin janvier).

Voilà la couverture du fameux chapitre de février :

Image

Les lecteurs du magazine réclamaient dans leurs lettres plus de "Ujiko Ujio" donc apparemment leurs voeux ont été exaucés! Ca va être intéressant à suivre en tout cas cette histoire.
#8280 par Wang Tianjun
11 juil. 2009, 13:52
Quelques précisions de maitre Heiji ^^

Heiji-sama a écrit :Page 1-2 (Pages Couleur) : Les 2 mangakas dessinent leur manga -Dessin D'Urasawa-
Page 3-24 : Ce manga en question qui se nomme "Mamotte Agetai" -Dessin D'Ujiko Ujio (Qui doit être une autre personne ou alors Urasawa a réussi a complètement changé son style de dessin) et qui est en faite un One Shot.
Page 25-26 : Les 2 mangakas montrent leur One Shot a leur éditeur (la Femme), celle-ci leur dis que c'est pas mal, mais qu'il faut encore plus le travaillé -Dessin D'Urasawa-
#8294 par Drucci
15 juil. 2009, 11:38
J'ai récupéré le chapitre de Mangari Michi et effectivement le changement de style graphique est tel qu'à mon avis c'est pas Urasawa qui l'a dessiné. Le style d'histoire aussi vu qu'il s'agit d'une sorte de Love Hina plus "adulte" apparemment :

Image

Par contre l'éditeur dont Heiji parle c'est Yukiji, donc petite erreur de sa part. :bouh:
#8296 par Wang Tianjun
15 juil. 2009, 12:04
Quel duo ce pervers ces Ujiko Ujio !!! :D :D :D

En effet, on ne dirait pas du tout du Urasawa, du coup si c'est vraiment le cas, c'est d'autant plus fort ! En revanche, c'est une histoire auto-conclusive, ou c'est parti pour durer ? :/

Et sinon j'avais compris aussi pour Yukiji, mais bon ça aurait fait trop réponse de fanboy sur un forum généraliste :roll:
#10953 par jojo81
03 mai 2010, 07:25
En me promenant sur un site de scan, il n'y a pas très longtemps, je suis tombé sur le premier chapitre de la série.

Spoiler : :
http://www.mangafox.com/manga/mangari_michi/
Je met le lien, mais je l'effacerais si il le faut. ;)


Non pas que je lise des scans, c'est juste un moyen très pratique de se tenir au courant de l'actualité de mes auteurs favoris. :o
#11941 par Drucci
02 juil. 2010, 12:28
Amusant comme spin-off, même si je doute de l'intérêt réel du manga... un objet de "collection" j'imagine.

Urasawa est crédité sur la couverture, mais est-ce bien lui qui dessine Mangari Michi? On s'était posé la question à l'époque mais le style me parait vraiment trop différent du sien!
#12021 par Drucci
04 juil. 2010, 11:50
Y a très peu de chances que ça sorte en France, c'est le genre de spin-off qui reste exclusif au Japon en général! Mais peut être que le manga sera trouvable sur Internet de manière plus ou moins légale.
#12022 par jojo81
04 juil. 2010, 11:52
Mais peut être que le manga sera trouvable sur Internet de manière plus ou moins légale.


jojo81 a écrit :En me promenant sur un site de scan, il n'y a pas très longtemps, je suis tombé sur le premier chapitre de la série.

Spoiler : :
http://www.mangafox.com/manga/mangari_michi/
Je met le lien, mais je l'effacerais si il le faut. ;)


Non pas que je lise des scans, c'est juste un moyen très pratique de se tenir au courant de l'actualité de mes auteurs favoris. :o

:bouh:
#12712 par Typhoon Swell
02 août 2010, 19:42
「20世紀少年」ウジコウジオ作品集発売記念インタビュー

Image

Une brève sur 20th Century Boys : Ujiko Ujio Shû (20世紀少年ウジコウジオ作品集), parue sur le site de Natalie Comic (コミックナタリー) parue aujourd'hui même... Si quelqu'un pouvait nous éclairer, car Google n'est pas très clair dans sa traduction en anglais!
#24021 par jojo81
24 juin 2011, 16:08
Je viens de terminer Mangari Michi.

Image

En gros, à chaque chapitre, les mangaka de la pension Tokiwa présentent une histoire courte à Yukiji. Ces histoires au dessin volontairement maladroit sont basées sur le fan service et les clichés. Chaque chapitre, sauf exception, se termine sur l'avis négatif de Yukiji.
Les chapitres sont divisés en Round, cela témoigne qu'il s'agit d'une véritable lutte pour les pensionnaires.

Image

Je vais revenir sur chacune des 7 histoires:

Round 1:
Il s'agit d'une banale histoire d'amourette. C'est vraiment cliché. Un jeune lycéen se heurte à une fille et voit malencontreusement sa culotte. Une fois en classe, il apprend l'arrivée d'un nouvel élève. Et comme par hasard c'est la fille dont il a vu la culotte.
Alors qu'il regarde par la fenêtre de sa chambre, il voit sa nouvelle voisine se déshabiller. Par la force du destin il s'agit encore et toujours de la même fille.
Cette histoire n'a pas vraiment de saveur mais je l'ai trouvé amusante tellement elle est dans le stéréotype.

Round 2:
Cette fois, on nous présente un ersatz de Love Hina. Le personnage principal, un poil loser, pas doué pour les études, débarque dans une pension de filles. Les personnages ont les même caractéristiques que dans Love Hina. On y retrouve la petite fille adorable, celle qui fait du kendo, l'allumeuse, et celle auquel le héros s'attachera. Toujours comme dans Love Hina, le protagoniste et cette dernière se sont fait une promesse d'amour quand ils étaient enfants.
J'ai trouvé que cette histoire se moque un peu de Love Hina, tout en respectant l'oeuvre. Du coup, elle m'a bien fait rire.

Round 3:
La troisième histoire nous parle d'un jeune homme qui se travestit pour intégrer l'équipe féminine de baseball de son lycée. La fille dont il est amoureux (qui a des seins tellement énormes qu'ils font péter les boutons de sa chemise) fait parti du club. C'est donc une shonen sportif, basé sur le gender bender avec une bonne dose d'ecchi (scène de douche oblige).
J'ai moins aimé cette histoire. A vrai dire je n'ai pas tout compris mais je n'ai pas fait d'effort puisque le déroulement ne m'a pas du tout intéressé.

Round 4:
C'est l'histoire d'un hôtesse de l'air (ou d'une guide, j'ai pas tout compris) qui a oublié de mettre une culotte. Elle se balade donc, gênée, à la recherche d'une culotte.
Voilà, ce n'est pas facile de développer plus sur un tel scénario... A vrai dire c'est l'histoire la plus débile du manga mais c'est aussi celle que j'ai préféré. Impossible de savoir pourquoi mais j'ai eu le sourire tout au long.

Round 5:
Urasawa a créé une histoire spécialement pour Drucci. Indiana Jones fait parti des trois personnages principaux de l'histoire.

Image

Un jeune garçon et une fille plus âgée avec un petit ourson sur sa culotte (ils insistent tellement dessus que ça doit être important) tombent dans un piège alors qu'ils font du tourisme dans une grotte. C'est alors qu'ils rencontrent un pseudo-Indiana Jones qui est poursuivit par une roche roulante. Ils partent à la recherche d'une relique en prenant le soin de tomber dans tous les pièges possibles.
Cette histoire est très sympa. L'ersatz d'Indiana Jones est la force majeure du récit. Son côté poseur raté est vraiment amusant. Comme dans les 4 histoires précédentes, on a droit à une bonne dose de fan service.

Round 6:
L'intrigue se déroule durant l'ère d'Edo. Un jeune garçon découvre une fille dans une boîte devant chez lui. C'est alors qu'elle va habiter chez lui et il va tomber amoureux d'elle. Un jour, il apprend qu'elle à un rôle important. C'est la fille d'un seigneur si j'ai bien compris. Ca va tout changer à leur relation.
Pour la première fois depuis le début du manga, on a droit à une histoire sans petite culotte ni poitrine dénudée. Le fait que l'histoire se déroule au temps des samourai est intéressant mais le récit est vraiment trop plat qu'on finit par en avoir rien à faire. C'est culcul et prévisible.

Round 7:
L'histoire commence un peu comme dans Saw. Deux personnages se réveillent dans une classe. Un garçon, et une fille moche. Il suffit qu'elle mouille son chemisier blanc et qu'elle retire ses lunettes pour que le héros se décide à être gentil avec... En gros il leur arrive des problèmes dans cette pièce tels qu'une augmentation de la chaleur ou une montée des eaux. Mais c'est tellement insignifiant qu'on s'en fout un peu.
Cette histoire m'a laissé perplexe. Je n'ai pas du tout accroché. Et puis j'ai trouvé le héros assez insupportable.

L'histoire des deux mangaka de la pension Tokiwa a une fin qui est très sympa. Je vais vous laisser le soin de la découvrir.

Pour conclure, je dois bien avouer que ce manga est totalement dispensable. Il ne ravira que les fanboys de 20th Century Boys. Avant de l'acheter il faut bien se mettre dans la tête qu'on va lire des histoires nulles et qu'il faut tout prendre au second degré. C'est quand même bien agréable de voir les interactions avec l'intrigue principale de 20th Century Boys.
Il n'ya pas besoin d'avoir une bon niveau en japonais pour comprendre le manga.

Pour ceux que ça intéressent, il est à 7,35 euros sur YesAsia:
http://www.yesasia.com/global/touentei-su-senchiyuri-bo-izu-no-wakiyaku-ujiko-ujio-bitsugu-supiritsutsu/1022733253-0-0-0-en/info.html