Le lieu idéal pour discuter des films, séries et animés récents comme plus anciens!
#18278 par Buyht
09 janv. 2011, 17:52
Je ne pourrai pas le voir ce soir mais pour ceux qui ne l'ont jamais vus et qui en ont la possibilité ce soir là, regardez-le !!! Et en entier, ne loupez pas le début !!! :roll:
#18286 par Drucci
09 janv. 2011, 18:49
*mode rabat-joie ON* En VF ça doit être pourri quand même :inno: *mode rabat-joie OFF*
#18321 par Buyht
10 janv. 2011, 18:25
Bah disons qu'en VO on comprend rien.
Et si on a mon niveau en Anglais (collège) on comprend un quart du film (avec les images).
Nan moi j'ai vu en VF la première fois (et seulement en VF de toute façon :D ) et ça ne m'a pas dérangé.
#18327 par Drucci
10 janv. 2011, 19:06
jojo81 a écrit :T'as le droit de mettre les sous-titres ;)
Et la vf de Pulp Fiction n'est pas vilaine. Le film est excellent et ce ne sont pas les voix qui peuvent le rendre "pourri".


Certes mais si t'es habitué au film en VO c'est dur de passer à la VF quand même, enfin personnellement ça me plombe mes visionnages et ça me met pas dans l'ambiance, quel que soit le film (sauf ceux que j'ai vu en VF quand j'étais petit comme Toy Story).
#18337 par Buyht
10 janv. 2011, 19:24
Drucci a écrit :
jojo81 a écrit :T'as le droit de mettre les sous-titres ;)
Et la vf de Pulp Fiction n'est pas vilaine. Le film est excellent et ce ne sont pas les voix qui peuvent le rendre "pourri".


Certes mais si t'es habitué au film en VO c'est dur de passer à la VF quand même, enfin personnellement ça me plombe mes visionnages et ça me met pas dans l'ambiance, quel que soit le film (sauf ceux que j'ai vu en VF quand j'étais petit comme Toy Story).


Tiens c'est vrai je n'avais pas pensé aux sous-titres !!! Ha ben génial la prochaine fois que je le regarde je mets les sous-titres (j'ai toujours été tenter de voir dans quelles langues le film devient plus pourri)(pas en VO bien sûr).
#30915 par Drucci
23 janv. 2013, 14:30
Image

J'ai vu Django Unchained et c'est la première fois que je ressors d'un Tarantino en étant aussi déçu... bon, j'avais pas aimé Boulevard de la mort non plus mais je l'avais pas vu au ciné et le scénario me branchait pas plus que ça, donc la déception était moindre.

Là, j'espérais voir un film aussi génial qu'Inglourious Basterds sur un sujet qui m'intéressait, mais au final j'ai pas du tout accroché. C'est long, beaucoup trop, il n'y a aucune surprise, pas de dialogues ou de scènes vraiment marquantes comme on en trouve pourtant d'habitude chez Tarantino. Le film parvient à être intéressant pendant une scène ou deux quand tous les acteurs principaux sont réunis mais à part ça, c'est vraiment trop prévisible, trop mou, et surtout je ne vois pas du tout où Tarantino veut en venir, on dirait une sorte de patchwork de ses scènes/thèmes récurrents mais sans aucune cohérence.

Même la BO m'a pas marqué alors qu'elle est habituellement géniale. En fait, à part le jeu d'acteurs excellent de chacun (Di Caprio notamment), je retiens rien de mémorable dans ce film, à part le personnage de Samuel L. Jackson qui est bien trouvé et interprété à la Jackson. Les scènes d'action/de violence sont très réussies aussi, mais quand on n'est pas pris dans l'intrigue ni attaché aux personnages (l'autre gros défaut, à mon goût, j'imagine qu'on est censé s'attacher à Django mais à part quelques répliques qui font sourire le personnage n'est pas liant), ça fonctionne forcément moins bien.

Du coup, je suis vraiment perplexe quand je vois que toutes les critiques presse crient au génie et voient en Django le "meilleur film" de Tarantino. :|
#31092 par Wang Tianjun
20 févr. 2013, 12:53
Je suis allé voir Django Unchained à mon tour (enfin !) le week-end dernier.

Je n'ai pas été aussi déçu que toi Dru, même si je reconnais qu'il n'ira pas parmi mes films préférés du réalisateur ^^"

Le principal défaut du film, c'est sans doute sa longueur. Tarantino a souvent étiré les choses et rajouté des détails qui ne servent pas à grand-chose. Bon, c'est un peu sa patte de divaguer sans cesse avec des petites anecdotes plus ou moins décalées, mais là je l'ai clairement ressenti comme un poids. De même, la fin aurait pu être plus condensée. On retrouve un "feu d'artifice" final à la Inglorious Bastard mais scindé en deux, ça casse le rythme (même si c'est pour faire tomber le héros bien bas l'espace de quelques minutes de film).

Par contre, là où je ne suis pas d'accord avec toi, c'est qu'il y a un paquet de scènes mémorables, parfois par leur drôlerie (les encagoulés se plaignant de leur cagoule :D ), parfois par leur caractère insoutenable (la lutte, la meute de chiens,...). Concernant les personnages eux-mêmes, je les ai trouvé attachants même si on est pas sur le même niveau d'empathie qu'un Inglorious Bastards avec Soshanna, ou de charisme avec The Bride ou Hans Landa. D'ailleurs, si excellent soit-il, j'ai trouvé que Christoph Waltz avait du mal à se détacher de ce précédent rôle dans sa composition du Dr Schultz. C'est la version "gentille" (?) du nazi, en somme. En revanche, Di Caprio est génial dans son contre-emploi, et Samuel L Jackson est vraiment très fort dans un rôle qui est à la fois aux antipodes de ce qu'il a fait et très proche dans le jeu en même temps.

Bref, j'ai passé un très bon moment, mais oui, pas de là à le considérer comme le meilleur Tarantino.
#31093 par Drucci
20 févr. 2013, 22:06
Wang Tianjun a écrit :Le principal défaut du film, c'est sans doute sa longueur.


C'est ce que j'en retiens principalement! Même pour les scènes que tu cites, j'ai été gêné. Celle des cagoules est marrante mais beaucoup trop longue, au point que l'humour finit par devenir lourd. Pour les scènes violentes, elles m'ont pas paru insoutenables (à part celle de la lutte), et m'ont pas marqué plus que ça.

Sinon je te rejoins sur le personnage de Waltz, j'ai aussi été dérangé par le fait qu'il incarne une sorte de Landa gentil.

Bref, entre l'impression d'une transposition maladroite d'Inglourious Basterds et la longueur du tout, j'ai vraiment pas accroché. Le manque d'attachement aux personnages tient aussi au fait qu'on n'ait pas de scène marquante comme l'intro d'Inglourious, par exemple.

Par contre j'ai changé d'avis sur la BO en la réécoutant : il y a effectivement plusieurs pépites!
#31123 par Arale
24 févr. 2013, 13:50
Je remonte le topic pour parler du dernier film de Tarantino: Django Unchained.

Dans le sud des États-Unis, deux ans avant la guerre de Sécession, le Dr King Schultz, un chasseur de primes allemand, fait l’acquisition de Django, un esclave qui peut l’aider à traquer les frères Brittle, les meurtriers qu’il recherche. Schultz promet à Django de lui rendre sa liberté lorsqu’il aura capturé les Brittle – morts ou vifs.
Alors que les deux hommes pistent les dangereux criminels, Django n’oublie pas que son seul but est de retrouver Broomhilda, sa femme, dont il fut séparé à cause du commerce des esclaves…
Lorsque Django et Schultz arrivent dans l’immense plantation du puissant Calvin Candie, ils éveillent les soupçons de Stephen, un esclave qui sert Candie et a toute sa confiance. Le moindre de leurs mouvements est désormais épié par une dangereuse organisation de plus en plus proche… Si Django et Schultz veulent espérer s’enfuir avec Broomhilda, ils vont devoir choisir entre l’indépendance et la solidarité, entre le sacrifice et la survie…
résumé by Allocine


Cette fois-ci, Tarantino se lance dans un nouvel univers qui est celui du Western et réussit brillamment (selon moi). Ce film se concentre uniquement sur un personne, Django, ce qui le différencie d'un Inglourious Basterds ou d'un Pulp Fiction. On a le droit à une progression du personnage à la Jackie Brown (Le héros devient de plus en plus classe, imposant et sur de lui) et un scénario plutôt sympathique. Le jeu d'acteur est tout simplement énorme, DiCaprio; Samuel L.Jackson :incline: ; Jamie Foxx (je m'attendais pas à ce qu'il joue aussi bien);..., et bien sur on retrouve la patte du réalisateur à savoir le FlashBack Tarantino, des scènes de violence bien sanglante et des répliques géniales (plus fréquentes que dans Inglourious Basterds). La bande son est très agréable et colle parfaitement au film, l'humour fait mouche à chaque fois (la scène des cagoulés :D), en bref un film que je conseille grandement (malgré les 2h44 qui peuvent être éprouvantes sans boissons :p ).
Un très bon Tarantino que je place 4ème de mon top du réalisateur.
1-Jackie Brown
2-Pulp Fiction
3-Kill Bill 1
4-Django Unchained
5-Inglourious Basterds


Stephen : J'ai compté 6 balles négro.
Django : J'ai compté deux flingues négro.
#31131 par Drucci
24 févr. 2013, 16:59
J'avais complètement oublié qu'il y avait un sujet dédié à Tarantino, ton avis sur Django Unchained me l'a rappelé...

Du coup, j'ai déplacé les messages que Wang et moi avions posté sur le film dans un autre topic, et ils apparaissent désormais au-dessus de ton message. Comme ça, tu peux réaliser à quel point nos avis divergent :inno:

Sinon, Vanity Fair a publié un article (en anglais) sur les débuts de Tarantino, c'est très long mais très intéressant : http://www.vanityfair.com/hollywood/201 ... al-history
#31139 par Arale
24 févr. 2013, 21:10
En effet nos avis divergent complètement :/
Pour les scènes violentes, elles m'ont pas paru insoutenables (à part celle de la lutte), et m'ont pas marqué plus que ça.

C'est vrai qu'il a préféré montrer des giclées de sang que la souffrance en elle même, un peu comme Rodriguez, mais les scènes restent plutôt plaisantes. T'as pas aimer quand Schultz tire sur le négrier au tout début? Et quand Django fait voler la soeur à Candie :D (avec la réplique bien sur)?

Le manque d'attachement aux personnages tient aussi au fait qu'on n'ait pas de scène marquante comme l'intro d'Inglourious, par exemple.

De ce point de vue je te rejoins assez mais c'est aussi du au fait qu'on se concentre uniquement sur Django alors que dans Inglourious y avait Soshanna, le clan des nazis et la bande à Brad Pitt (oublié le nom du personnage). Tu trouvais plus facilement quelqu'un à apprécier. De l'autre côté on a que Django et Schultz (j'ai commencé à bien l'aimer 10secondes avant sa mort :roll:) le reste des personnages n'apparaissant qu'après la moitié du film.

Du coup, je suis vraiment perplexe quand je vois que toutes les critiques presse crient au génie et voient en Django le "meilleur film" de Tarantino. :|

Je pense également qu'il est trop surestimé. Et puis à force de crier que c'est un chef d’œuvre partout, on a souvent tendance à trop attendre du film et au final...

Sinon, Vanity Fair a publié un article (en anglais) sur les débuts de Tarantino, c'est très long mais très intéressant : http://www.vanityfair.com/hollywood/201 ... al-history

Très intéressant en effet, je savais pas du tout pour l'origine du titre Pulp Fiction et pour les personnages recyclés.
#31141 par Drucci
24 févr. 2013, 21:57
Arale a écrit :En effet nos avis divergent complètement :/
Pour les scènes violentes, elles m'ont pas paru insoutenables (à part celle de la lutte), et m'ont pas marqué plus que ça.

C'est vrai qu'il a préféré montrer des giclées de sang que la souffrance en elle même, un peu comme Rodriguez, mais les scènes restent plutôt plaisantes. T'as pas aimer quand Schultz tire sur le négrier au tout début? Et quand Django fait voler la soeur à Candie :D (avec la réplique bien sur)?


Le tir sur le négrier au début est jouissif effectivement, par contre je me souviens plus qui est Candie, alors sa soeur...

La scène où un type se prend plein de balles pendant la fusillade Django/hommes de DiCaprio est marrante aussi dans le registre "violence à la Tarantino".

Arale a écrit :Tu trouvais plus facilement quelqu'un à apprécier. De l'autre côté on a que Django et Schultz (j'ai commencé à bien l'aimer 10secondes avant sa mort :roll:)


Tiens, j'avais pas réalisé ça en voyant le film, mais c'est vrai que j'ai commencé à apprécier Schultz juste avant qu'il meurt... en grande partie parce que comme Wang je le voyais trop comme une version gentille de Landa. Mais l'autre défaut du personnage c'est qu'il est trop "irréel", dans sa façon de parler et d'agir... on est censé comprendre que c'est un original et voir le contraste entre lui et Django, mais le personnage manque de profondeur, il n'est pas crédible en fait, je pense que c'est ce qui m'a gêné tout du long, jusqu'à la scène que tu évoques.

Arale a écrit :EJe pense également qu'il est trop surestimé. Et puis à force de crier que c'est un chef d’œuvre partout, on a souvent tendance à trop attendre du film et au final...


Ouaip, mais là j'étais d'autant plus déçu que le sujet du film m'intéressait vraiment!

Par contre, pour revenir à ton top, tu mets Inglourious Basterds assez bas non? :shock: Jackie Brown devant Pulp Fiction, ça m'étonne aussi, mais sachant que j'ai pas vu Jackie Brown, je peux pas vraiment en juger!
#31148 par Arale
25 févr. 2013, 18:39
Drucci a écrit :Le tir sur le négrier au début est jouissif effectivement, par contre je me souviens plus qui est Candie, alors sa soeur...

Candie c'est le nom du personnage interprété par DiCaprio. Django tire sur sa sœur à la fin avant de dire à Cora (plus très sur du nom) , la bonne qu'il laisse s'enfuir, "D: Cora, dit au revoir à Mme Candie! - C: Au revoir Mme Candy.... - HEADSHOT"

Drucci a écrit :Par contre, pour revenir à ton top, tu mets Inglourious Basterds assez bas non? :shock: Jackie Brown devant Pulp Fiction, ça m'étonne aussi, mais sachant que j'ai pas vu Jackie Brown, je peux pas vraiment en juger!

Ouais à la limite Inglourious Basterds au même niveau que Django mais les 3 au dessus je les ai trouvés énorme. Pour Jackie Brown si tu t'attends à une grosse boucherie façon Inglourious tu risques peut être de pas aimer. Mais le casting et le jeu d'acteur est proche du divin, la B.O est de loin ma préféré de tout les Tarantino et la diversité des personnages est très sympa et même plus agréable que celle de Pulp Fiction (à mon goût). Et pour le coup si t'arrives pas à t'attacher à quelqu'un je veux bien me faire moine :D. Essaye de le voir on sait jamais, ça pourrait effacer ta déception pour Django :nerd:
#31168 par Drucci
25 févr. 2013, 22:55
Ah oui, Candie, DiCaprio... ahem... ça me parait évident maintenant mais en voyant le nom hier, je pensais à un personnage féminin donc j'étais largué. :nerd: Du coup, oui, ça aussi c'était de la violence "réjouissante"!

Je note pour Jackie Brown, ça fait des années que je compte le voir mais j'ai jamais pris le temps. Tu m'as motivé!
#31170 par Rodrinho
26 févr. 2013, 01:18
Bon je sors de la séance (à 2h près).
Pas beaucoup de mot pour décrire ce film.
Mais "Génial" colle très bien.
Je serais incapable de faire un top Tarantino parce qu'entre ses 2 premiers et ses 2 derniers, je saurais pas en mettre un moins bon qu'un autre.
J'avais pas lu vos avis pour pas me spoiler, mais je suis pour le moins surpris.

Pour ce qui est de l'absence de dialogue à la Pulp Fiction (y a quand même "les cagoules"), y en avait déjà pas tant que ça dans IB, il me semble, et je voyais mal Schultz disserter sur les Big Kahuna Burger. Ça ne m'a pas géné du tout.
Et y a la quasi intégralité des dialogues de Schultz : la 2ème scène où il tue le shérif est excellente.
Pour la "longueur" ça doit être subjectif puisque perso, j'ai même pas touché à mon Pepsi de tout le film. J'ai trouver le tout très fluide, pas de temps mort selon moi.

Les personnages, y en a trois auquel on peut décemment s'attacher (Django Brünhild et Schultz) et je m'y suis attaché immédiatement. Dès la fin de la première scène, on sat que Watz est un gentil. Quand Django s'habille tout seul, c'est assez génial. Et la scène où sa femme se fait fouetter sous ses yeux.
Tous les autres sont des "méchants" (à part peut-être les autres esclaves -sauf Jackson- et la triplette de Tarantino) et c'est clair dès le début.
La scène d'intro de DiCaprio est très forte. J'aime bien ses dents dégueulasses^^.

Non, franchement, je n'ai trouvé aucun vrai défaut à ce film, je lui mets 20/20, comme Reservoir Dogs, Pulp Fiction et Inglorious Basterds.

Si vous voulez entendre un avis dithyrambique, mais argumenté, Any Given Film a consacré une émission au film : http://anygivenfilm.files.wordpress.com ... hained.mp3
#31185 par Drucci
26 févr. 2013, 23:30
Rodrinho a écrit :Pour ce qui est de l'absence de dialogue à la Pulp Fiction (y a quand même "les cagoules"), y en avait déjà pas tant que ça dans IB, il me semble, et je voyais mal Schultz disserter sur les Big Kahuna Burger. Ça ne m'a pas géné du tout.


Dans IB, les dialogues marquants ne manquent pas! T'as le dialogue d'intro entre Landa et Lapaditte, la scène du restaurant très tendue, celle du bar avec le groupe d'infiltrés, les négociations de Landa...

Bon, par contre, à lire vos avis, je me dis que j'ai quand même dû louper un truc, donc il faudra que je revois Django, et assez vite!
#31187 par Rodrinho
27 févr. 2013, 02:14
Je parlais des habituelles digressions à la Tarantino (Like a Virgin).
Des bons dialogues, y en a pas mal. Déjà, toute la première partie du film, quand Waltz mène les débats, y a pas un des ses dialogues qui soit pas méga classe. Après, quand il perd pied à Candyland, le film n'est plus très bavard, à part le laïus de DiCaprio sur les crânes.

Et c'est bizarre que t'ai pas aimé la BO, elle est quand même dingue, même si c'est surprenant d'entendre du gros rap.

Drucci a écrit :Bon, par contre, à lire vos avis, je me dis que j'ai quand même dû louper un truc, donc il faudra que je revois Django, et assez vite!

Je ne vois pas d'autre explication. Un homme de goût comme toi^^