#9345 par Wang Tianjun
18 févr. 2010, 23:40
Pluto, Vol. 2
Image

Sorti le 18 février 2010
Voir la fiche du tome

Les victimes du mystérieux meurtrier commencent à se succéder : cette fois, c'est au tour d'un juriste japonais, défenseur des droits des robots, qui est retrouvé suspendu au milieu de son jardin, alors que sa maison a été dévastée par une tornade. Et comme toujours, des cornes sont plantées sur sa tête. Alors qu'il vient de s'entretenir avec l'inspecteur Gesicht, Astro, le célèbre enfant-robot et héros de guerre, se met à enquêter à son tour sur cette terrible affaire...

L'étau se resserre autour des "robots les plus forts du monde", identifiés en tant que tels suite à leur participation commune dans un conflit dans le golfe persique. Conflit qui a d'ailleurs laissé de profondes marques dans les souvenirs, ou puces-mémoire, de chacun d'entre eux, ayant massacré bon nombre de leurs camarades mécaniques. D'ailleurs, on note que l'auteur s'autorise un parallèle avec les évènements qui ont secoué cette partie du monde dans notre réalité, la Perse (semblable à l'actuel Iran) étant soupçonnée de détenir des armes de destruction massives (ici, des robots). Urasawa réinvente le cadre géopolitique dans ce monde parallèle futuriste, tout en lui apportant une vraie crédibilité. Et l'ennemi n'est peut-être pas celui que l'on croit...

Les robots ainsi sortis du conflit ont chacun suivi une route différente, et le suspens tient surtout à savoir quel est le prochain sur la liste du tueur. Si certains sont partis sur une voie humaniste, d'autres ne savent vivre que par le combat. Urasawa développe des personnalités complexes, en appuyant sur ce paradoxe dans ces sentiments qui restent malgré tout artificiels. Le lecteur se demande alors où sont les limites de la définition de la conscience quand apparaît Astro, similaire en tous points à un petit garçon normal dans ses attitudes. Le personnage en est troublant dès sa première entrevue avec Gesicht, et ne manque pas de porter les épisodes sur le territoire nippon. Il partage avec le personnage de Tezuka une certaine naïveté, une envie d'être le plus proche possible d'un humain, mais on le sent profondément marqué par les évènements tragiques de son passé.

Au final, plus que l'intrigue principale en elle-même, on s'intéresse tour à tour au destin de ces héros déchus, de ces machines dont on ne peut soupçonner le véritable traumatisme. L'auteur n'en oublie pas son héros principal, Gesicht, dont les tourments n'ont pas fini d'étonner également. Paru le même jour que le premier opus, ce second tome de Pluto se lit avec la même délectation, si ce n'est pas dans la même foulée !
#9353 par 14thgunner
19 févr. 2010, 22:57
Wang Tianjun a écrit :ce second tome de Pluto se lit avec la même délectation, si ce n'est pas dans la même foulée !


C'est le mot: délectation!!

Deuxième tome de toute beauté. L'histoire et le scénario se met encore en place, et on commence à voir se profiler des choses.

Les personnages sont toujours la force des récits d'Urasawa. Astro est génialissime. Il suffit de deux cases pour l'adorer. Et l'on voit qu'il nous réserve des surprises, puisqu'il est capable de pleurer, et sait des choses sur Gesicht... Du très lourd en perspective!!!

A noter la TRÈS forte ressemblance de la guerre du golfe persique et la guerre en Irak. Si celle du manga prend place dans l'Iran actuel, on peut noter:
- la suspicion de robots/armes de destructions massives comme raison de la guerre, et qui ne sont jamais trouvées.
- La tête de Darius XIV ressemblant fortement à Saddam Hussein.

Vivement la suiiiiiiiiiiite!!!
#9355 par Drucci
20 févr. 2010, 00:01
Je viens de finir le tome 2 et il est encore meilleur que le premier!

Urasawa développe bien certains points importants de l'intrigue, notamment la fameuse guerre persique qui est au centre de ce volume. Effectivement, le parallèle avec la réalité est assez flagrant, surtout que Pluto a commencé sa parution en 2003 au Japon (le début de la guerre en Irak si je me trompe pas?), et le coup des armes de destruction massive remplacé par les robots de destruction massive est bien vu!

Les 7 robots les plus puissants du monde sont plus que jamais au coeur de l'intrigue, l'idée qu'ils garantissent un certain équilibre dans le monde et qu'ils soient de fait très intéressants aux yeux des politiciens est également une idée qui peut amener à pas mal de développements et de questionnements.

Le personnage d'Astro est vraiment très intéressant, le fait qu'il soit un robot très doué et assez "froid" contraste vraiment bien avec son corps d'enfant, ça donne un paradoxe très intéressant, et le côté assez "révérentiel" de Gesicht et des autres robots à son égard est bien fait.

Ce tome pose surtout plein de questions supplémentaires :

Spoiler : "Tome 2" :
- La mémoire de Gesicht a-t-elle vraiment été modifiée? C'est très probable, mais dans ce cas pourquoi?

- Braun 1598 a l'air d'en savoir beaucoup sur plein de sujets et devrait réapparaitre par la suite encore une fois.

- Le président des Etats-Unis de Thracia est bien, bien louche... et le coup du nounours est un coup de maitre, Urasawa a le don de rendre certains objets ou logos décisifs dans une histoire et très symboliques!

- Dans le même genre, la fameuse ligne distordue que voit Astro comme une "défaillance" de Pluto est bien mystérieuse.

- La mémoire de Gesicht est vraiment la clé de l'intrigue, si seulement on en savait plus... :fury: :fury:


Enfin, j'ai été vraiment surpris de voir l'histoire réelle ou les événements récents revus par Urasawa et modifiés, c'est inattendu et c'est intéressant de voir une sorte de monde parallèle.

Par contre, si je me trompe pas, à aucun moment on ne sait en quelle année l'histoire prend place? On est censé supposer que ça se passe en 2003, année de naissance fictive d'Astro? En tout cas on a un début de chronologie puisqu'on apprend que la guerre persique s'est déroulée 4 ans avant le présent.

Le passage avec Brando et le fameux Pluto, en connexion vocale avec Gesicht, Hercule et Astro est vraiment excellent niveau ambiance/angoisse/tension.

Bref, un excellent tome encore une fois, qui est la parfaite suite du premier dans le sens où de nouveaux persos et éléments sont introduits, alors que le récit s'accélère brusquement!

Vivement la suite... avril, ça parait trèèès loin! :o

PS : on le mentionne peut être rarement, voire jamais, parce qu'on en a pris l'habitude, mais les dessins sont vraiment sublimes je trouve, le trait d'Urasawa est vraiment bluffant de réalisme! :shock:
#9361 par 14thgunner
20 févr. 2010, 11:10
Raaah t'as raison sur tout les points de ton spoiler!!!! Affreux!!! Un vrai Thriller se met en place avec tout les ingrédients Urasawaiens. Impressionnant pour une histoire reprise qui n'a rien à voir j'imagine (pas lue, j'ai peur du spoil...)

Drucci a écrit :Le personnage d'Astro est vraiment très intéressant, le fait qu'il soit un robot très doué et assez "froid" contraste vraiment bien avec son corps d'enfant, ça donne un paradoxe très intéressant, et le côté assez "révérentiel" de Gesicht et des autres robots à son égard est bien fait.


Astro est le perso le plus intéressant pour moi pour le moment! Tu le dis froid, mais on imagine qu'il prend vraiment du "plaisir" à manger sa glace... Et il pleure pour Gesicht!!! Par contre son apparence d'enfant est assez saisissante sur le lieu du meurtre je suis d'accord avec toi!!

Drucci a écrit :PS : on le mentionne peut être rarement, voire jamais, parce qu'on en a pris l'habitude, mais les dessins sont vraiment sublimes je trouve, le trait d'Urasawa est vraiment bluffant de réalisme! :shock:


Ce message est approuvé par MOI!!!! :D :D :D :D

Ah oui, je me souviens avoir lu ces chapitres en scans sur internet, ça doit faire 4 ans... Mais je ne me souvenais plus du moindre de ces éléments d'intrigue passionnants!!

Et il faut le dire, c'est 1'000'000'000 de fois mieux en livre dans les mains qu'en scans!!!!!!
#9365 par Wang Tianjun
20 févr. 2010, 20:22
Je suis un peu du même avis que 14th concernant Astro : je n'ai pas trouvé qu'il était "froid", bien au contraire ! Il doit être le robot le plus chaleureux d'entre tous (sauf peut-être Montblanc, pour le peu qu'on sait de lui), et son intelligence artificielle est ce qui se rapproche le plus de l'être humain. Plus qu'une froideur, je ressens plus chez lui des blessures à "l'âme" (ou au ghost ? :D), partagé entre la vie de petit garçon qu'il souhaite mener et ses souvenirs de guerre ou il a été porté en héros pour des actes qu'il regrette...


Et sinon oui, on peut se dire que c'est "dans le futur", mais si on veut se baser à partir de la chronologie d'Astro, on est bien en 2003... on est donc "dans le futur des années 50". Et là où l'auteur est très fort, c'est qu'il arrive dans ce monde si éloigné du notre à inclure des intrigues qui nous parlents (le fameux conflit..)

Bon, faut que je me calme moi XD
#9370 par Drucci
21 févr. 2010, 15:57
Effectivement je me suis mal exprimé en disant qu'Astro était "froid" mais l'idée que j'avais en tête est bien décrite par Wang :

Wang Tianjun a écrit :Plus qu'une froideur, je ressens plus chez lui des blessures à "l'âme" (ou au ghost ? :D), partagé entre la vie de petit garçon qu'il souhaite mener et ses souvenirs de guerre ou il a été porté en héros pour des actes qu'il regrette...


C'est à ça ce que je pensais, Astro semble avoir des souvenirs assez "traumatiques", en tout cas tristes, une certaine amertume, par rapport à ce qu'il a vécu et à son statut. Il a une sorte de chagrin (notamment lorsqu'il communique avec Brando lorsque celui-ci est en train de disparaitre) qui me fait penser au côté "blasé" de Tenma dans Monster, le personnage qui a vraiment vu trop d'atrocités dans sa vie et qui supporte plus d'en voir, sauf que là c'est encore renforcé par l'aspect enfantin d'Astro!
#9460 par effer
28 févr. 2010, 16:12
"Gesicht" en allemand signifie: voyant, encore une pierre de plus à rajouter aux énigmes... ;)
Astro est si émouvant, il représente l'enfance maltraitée partout dans le Monde et ce poids pèse sur ses épaules.
L'enfance, encore un thème cher à Urasawa.
#9464 par BigFire
28 févr. 2010, 16:22
Gesicht c'est surtout figure, visage en allemand, plus que voyant.
#9466 par 14thgunner
28 févr. 2010, 16:24
effer a écrit :"Gesicht" en allemand signifie: voyant, encore une pierre de plus à rajouter aux énigmes... ;)
Astro est si émouvant, il représente l'enfance maltraitée partout dans le Monde et ce poids pèse sur ses épaules.
L'enfance, encore un thème cher à Urasawa.


Gesicht ne veut pas dire "visage"?? J'en suis quasiment sur. Ce serait un paradoxe entre le fait de s'appeler visage et d'être un robot, qui par définition ne montre rien avec son visage, contrairement aux humains...

Enfin c'est comme ça que je l'ai compris, mais peut-être que le mot à plusieurs significations.
#9473 par Drucci
28 févr. 2010, 16:41
Gesicht signifie bien "visage", et c'est un sens très intéressant quand on repense au personnage de Gesicht en effet!

Après il est fort probable que le mot ait plusieurs sens, et le sens de "voyant" dont parle Effer est logique aussi si on pense aux visions récurrentes de Gesicht (même s'il s'agit sans doute de souvenirs plutôt que de visions, mais qui sait?).
#9477 par mycea
28 févr. 2010, 16:44
Toujours un plaisir de lire vos commentaires !

Comme vous, je trouve que ce deuxième tome était excellent !!

Quelque chose me frappe depuis le début de la lecture, c'est que les persos les plus attachants, les plus émouvants, sont les robots. Ils sont le symbole de tout ce que l'homme est capable de faire, en bien comme en mal. Le symbole de toutes les discriminations qu'on est capable de faire subir à autrui.

Par rapport à Gesicht, le premier sens est "visage" mais le mot est bien de la même famille que "sehen" (voir) : du coup, "voyant" est bien le sens étymologique du mot. (je viens d'aller voir dans ma grammaire allemande)

"Voyant"... Gesicht serait donc celui qui aurait le pouvoir de voir, et donc de dénouer l'énigme ?

"Visage"... ce visage a-t-il quelque chose à cacher, ou bien est-il plus humain que l'on voudrait bien le croire ?... Ich weiss nicht... d'autant que le visage de Gesicht étant l'un des plus hermétique, attirer l'attention dessus est on ne peut plus mystérieux ! cela et cette histoire de mémoire, ce Gesicht me plaît beaucoup !

(j'ai trouvé pour ma part Gesicht très attachant, et ce dès le premier tome).

En tout cas je ne m'étais pas interrogée sur la signification des noms : merci beaucoup pour cette réflexion !
#9480 par 14thgunner
28 févr. 2010, 16:55
Drucci a écrit :Et Gesicht remporte en un seul tome le prix du "personnage d'Urasawa qui tire le plus la gueule de façon permanente", détrônant ainsi Tenma avec brio! :D


Je pense qu'il n'y a pas grand chose à ajouter!! Ah ah ah!!

Mais c'est vrai que les robots sont très attachants. On voit qu'ils évoluent et s'approche de l'humain, voire du sur-humain, mais sont toujours considérés comme des inférieurs, peut-être même des nuisibles...

Je me réjoui de voir comment Urasawa va traiter les robots dans la suite!!
#9490 par mycea
28 févr. 2010, 20:55
Je savais que quelqu'un allait relever...
Que veux-tu, les femmes aiment le mystère ! ;)
#10263 par BigFire
04 avr. 2010, 14:11
Bon avant de lire et faire mon commentaire sur le tome 3, il serait peut être temps que je le fasse sur le second volume.
Tout comme le premier opus, la lecture fut agréable et riche. Plus on avance dans l’histoire et plus le mystère s’épaissit sur l’origine des crimes.

Comme il a été souligné, on peut voir de nombreux parallèles entre la guerre du Golfe version II et le conflit qui a eu lieu dans l’univers de Pluto. Entre les robots de destruction massive, le visage de Darius XIV, le fait que l’on ait envoyé des enquêteurs etc…
Alors on pourrait trouver cela un peu facile, mais je trouve que c’est bien pensé. D’une cela donne de la profondeur au récit car l’univers a une histoire et pour toujours très gaie et de l’autre le lecteur arrive rapidement à rentrer dans l’histoire et dans ce monde car il a des clefs de compréhension.
En tout cas moi j’adhère.
Aussi comme je l’avais souligné dans le sujet de Watchmen, on peut faire un parallèle entre l’œuvre de Moore et celle d’Urasawa.
Dans le roman graphic, on a des super héros qui se font éliminer un par un de l’autre des robots ainsi que des sympathisants à leurs causes.
Je ne sais pas jusqu’où ira les similitudes entre les 2 œuvres mais je suis assez curieux de voir comment cela va se finir dans Pluto. De plus ce serait intéressant de savoir si Urasawa a lu Watchmen et s’il s’en est inspiré.
D'ailleurs il y a le coyotemag qui a fait le même parallèle et qui souligne aussi une autre ressemblance troublante. Dans Pluto le personnage principal se nomme Gesicht ("visage" en allemand) qui a des troubles de la mémoire et dans The watchmen, celui qui enquête a pour pseudonyme Rorsach en référence au fameux test pour évaluer la personnalité des individus.
Je ne sais pas si Gesicht est un nom rajouté par Urasawa dans Pluto par rapport au manga original de Tezuka et son personnage mais c'est assez surprenant.

Concernant les personnages, il est a souligné la prestation d’Atom, qui réagit vraiment comme un petit garçon et non comme un robot. Il s’émerveille, pleure et tout ceci naturellement.
Bien sûr étant fan de Star Trek, ça me fait penser à la quête de Data qui cherche comme la plupart des robots présent dans l’histoire à ressembler aux humains. Les faiblesses de cette espèce sont considérées comme une forme de perfection.
Ceci est assez étonnant car pour ma part les robots représentent l’image idéalisée que les hommes s’imagine être, c’est-à-dire bon, désintéressé… Et d’une certaine manière ce serait aux humains à chercher à devenir comme les robots et non l’inverse.

J’avais apprécié Gesicht dès le premier tome, mais je dois dire que le second fait que j’apprécie encore plus le personnage. Déjà il a du charisme mais en plus de ça, l’histoire autour de sa mémoire rend le personnage "humain". On se dit que le pauvre type bosse consciencieusement, qu’il est réglo, mais on s’en sert de pantin.
On a envie de savoir ce que sa mémoire cache réellement et si bien sûr il y a un lien avec l’intrigue générale ce qui semble bien entendu évident.

Autre séquence fort intéressante
Spoiler : :
c’est le Docteur Roosevelt en forme d’ours en peluche qui à la scène finale se retrouve derrière le Président des Etats-Unis de Thracia.


Bon j’oublie encore pas mal de passages et de détails faute de temps. En tout cas vivement ma lecture du troisième tome et je ferait mon commentaire plus rapidement je l’espère.
#10268 par memorisateur
04 avr. 2010, 15:45
Wooooo, tres interessant l'allusion avec les watchmens j'avoues que j'ai été très interessé de lire t'a redaction meme si dans la BD ce n'était que dans la paranoia de rorsach qui pensait qu'ils etaient visé (et au final il y a eu que deux mort en tout et pour tout (mais très émouvant certe :ouin: ) sinon je confirme que le nom de geish avait été trouver par le créateur d'astro boy et non de naoki. M'enfin la parallèle est très grosse et c'est bien typique d'Urasawa d'aimer se genre d'oeuvres.
#10271 par gesicht67
04 avr. 2010, 17:18
BigFire a écrit :Aussi comme je l’avais souligné dans le sujet de Watchmen, on peut faire un parallèle entre l’œuvre de Moore et celle d’Urasawa.
Dans le roman graphic, on a des super héros qui se font éliminer un par un de l’autre des robots ainsi que des sympathisants à leurs causes.
Je ne sais pas jusqu’où ira les similitudes entre les 2 œuvres mais je suis assez curieux de voir comment cela va se finir dans Pluto. De plus ce serait intéressant de savoir si Urasawa a lu Watchmen et s’il s’en est inspiré.
D'ailleurs il y a le coyotemag qui a fait le même parallèle et qui souligne aussi une autre ressemblance troublante. Dans Pluto le personnage principal se nomme Gesicht ("visage" en allemand) qui a des troubles de la mémoire et dans The watchmen, celui qui enquête a pour pseudonyme Rorsach en référence au fameux test pour évaluer la personnalité des individus.

Je doute qu'Urasawa ait copié Moore : les deux points que tu évoques sont présents dans l'histoire de Tezuka. Donc si copie ou inspiration il y a eu, ce serait plutôt (je met du conditionnel, parce que la thématique me semble quand même très classique - mais je ne suis pas un spécialiste des comics) de la part de Moore.
#10317 par BigFire
06 avr. 2010, 20:07
memorisateur a écrit :Wooooo, tres interessant l'allusion avec les watchmens j'avoues que j'ai été très interessé de lire t'a redaction meme si dans la BD ce n'était que dans la paranoia de rorsach qui pensait qu'ils etaient visé (et au final il y a eu que deux mort en tout et pour tout (mais très émouvant certe :ouin: ) sinon je confirme que le nom de geish avait été trouver par le créateur d'astro boy et non de naoki. M'enfin la parallèle est très grosse et c'est bien typique d'Urasawa d'aimer se genre d'oeuvres.


Merci bien.
Je me doutais un peu que l'origine du personnage venait de Tezuka et non d'Urasawa, mais je ne voulais pas faire de recherche dans ce sens de peur de me spoiler Pluto. En effet j'attends de lire la version Urasawa de l'histoire avant de lire celle de Tezuka.

gesicht67 a écrit :Je doute qu'Urasawa ait copié Moore : les deux points que tu évoques sont présents dans l'histoire de Tezuka. Donc si copie ou inspiration il y a eu, ce serait plutôt (je met du conditionnel, parce que la thématique me semble quand même très classique - mais je ne suis pas un spécialiste des comics) de la part de Moore.


Ben ensuite il y a aussi le traitement de l'histoire. Comme je le disais plus haut n'ayant pas lu la version de Tezuka, je ne peux dire mais d'après les propos de Wang et mais souvenir de l'anime Astro Boy est surtout accès sur l'action. or là Urasawa a un traitement différent et on est vraiment dans un Thriller, et dans l'oeuvre de Moore c'est aussi la même chose.
Je ne dis pas qu'Urasawa a voulu copier nécessairement Moore, mais cela a pu l'influencer d'une manière ou d'une autre dans sa construction scénaristique.
Pour ce qui est des thématiques assez classiques, oui et non. Généralement quand on faisait des personnages hors normes tels que des super héros, il n'utilisait pas une narration de type thriller mais vraiment un affrontement physique entre les gentils et les méchants.
C'est surtout avec des auteurs comme Moore ou Miller dans le cosmics que l'on a eu un traitement différent.
Pour ce qui est du manga, la façon de narrer est assez différente, mais quand on regarde les shonen même s'ils apportent quelques subtilités (quand ils en ont) c'est assez basique: On tape sur le méchants et l'approche de l'investigation réelle n'est que récente.
Tout cela pour dire que même si Urasawa n'a pas voulu faire une copie de The Watchmen, il a très bien pu lire le roman graphique et inconsciemment s'en inspirer pour son récit.
Ensuite il faut voir comment va évoluer l'histoire de Pluto.