#14834 par Typhoon Swell
29 sept. 2010, 17:38
Image
Kana a écrit :La haine. La haine peut-elle s’emparer des robots ? En théorie, non, mais c’est pourtant ce qui est arrivé à Gesicht dont on apprend qu’il est bien le meurtrier du frère de Adolf Haas. Ce dernier trouve refuge dans une maison sécurisée au milieu des bois et avoue à son épouse qu’il appartenait à l’ordre anti-robots. Pendant ce temps, Hercule s’apprête à combattre l’ennemi des robots, celui-là même qui a tué Astro.
Source
#14860 par Drucci
30 sept. 2010, 17:00
J-1 pour moi vu que j'ai pas de contact VIP avec un libraire :o
#14866 par jojo81
30 sept. 2010, 22:12
J'aime pas Kana !! :angry:

L'édition de Pluto est une horreure qui me dégoutterai presque de Pluto. Passons la couverture horrible au touché et la sous-couverture dégoulianante. La traduction est lourde et pas fluide et tout les personnages parlent sur la même intonation. Le papier est de qualité médiocre (fin et donc transparent, jaunissant...). Des problèmes d'encrage persistent. Encore une fois j'ai une grosse tâche d'encre dans mon tome. Et surtout le temps de parution est trop lent. Pourquoi ? alors que la série se vend bien. je me le demande. Donc en lisant ce tome 5, je n'ai rien compris car je ne me souvenais plus des évènements passés. Et le pire, même pas de résumer des tomes précédants. Je parle sérieusement en disant que je préfère voir Billy Bat chez Panini que chez Kana. (Et croyez moi, cest grave).

Bon venons en au tome. Gâché par le fait que je n'avais plus 4 en tête pour ceux qui n'ont pas encore compris. On en découvre donc plus sur "l'amnésie" de Gesicht. Sur ce point ce n'est pas crédible. On nous dit que les robots ressentent les choses mais pas au même point que le humains apparament. Alors est ce que Gesicht est différents que les autres ? Pourquoi est il spécial ? ... ? Franchement je me fous pas d'avoir les réponses à ces questions et je pense que ce n'est pas dans les 3 tomes restant que l'on va les avoir. Moi ce que je veux savoir c'est qui a tué les membres de Bora et les robots les plus puissants et dans quel but. A cette interrogation, je veux du lourd. Qu'on ne me sorte pas une histoire de vengeance à dormir de bout, une haine envers les robot ou un truc du genre c'est un mal pour un bien: on les tue pour faire un monde parfait. Non franchement je suis frustré par la tournure que prende le manga. Adolf, il est bien sympa, il est très important mais ce n'est pas sur lui qu'il faut ce focalisé. Comme à son habitude Urasawa fait intervenir de nombreux personnages dans sont oeuvre mais cette fois il ne sait pas les maitriser de manière équitable. C'est dommage. Ca gâche l'intérêt de la lecture. Urasawa fait de Pluto un hommage à Tezuka mais il en a oublier de faire un manga à part entière, avec sa propre personnalité comme l'étaient 20th Century Boys et Monster.

Et puis Urasawa ne maitrise pas son récit. J'ai eu une impression de déjà pour le combat Hercule/Pluto, là où il m'avait pris au dépourvu dans le tome 4 avec Astro, ça devient trop gros ici et ce n'est pas crédible. Pas de suspense "à la 20th" ici, on ne se dira jamais "c'était lui !!, je le savais !". Encore une fois, c'est bien dommage.

Un récit mal maitrisé par le maitre accompagné du mauvais travail de Kana ne place pas Pluto comme un incontournable pour moi pour l'instant. On verra par la suite, une fois tout les tomes sortis et donc grâce à une lecture fluide si mon avis la dessus change. Pour l'instant je vais être obligé de relire la série pour bien comprendre ce tome 5 et me mettre dans le bain pour le tome 6 en javier.

Merci Kana.
#14867 par BigFire
01 oct. 2010, 08:35
Passons la couverture horrible au touché


Ca c'est comme l'œuvre original. les couverture étaient ainsi en VO. Perso cela ne me choque pas et je trouve ça plutôt agréable.

Sinon j'ai lu le tome, je ferai mon commentaire plus tard avec celui du 4 d'ailleurs je constate que je ne l'ai pas encore fait.
#14892 par Drucci
01 oct. 2010, 16:44
jojo81 a écrit :L'édition de Pluto est une horreure qui me dégoutterai presque de Pluto. Passons la couverture horrible au touché et la sous-couverture dégoulianante.


Comme l'a dit BigFire, la couverture est identique à l'originale donc c'est pas Kana qu'il faut blâmer mais l'édition japonaise ^^

jojo81 a écrit :La traduction est lourde et pas fluide et tout les personnages parlent sur la même intonation.


Là par contre je suis d'accord, ça m'avait un peu gêné dans le tome 4 mais ici c'est encore plus frappant et carrément gênant par moments. A plusieurs reprises j'ai été surpris de voir des phrases qui pourraient être dites tout simplement tournées en "rallonge" et dans un style assez soutenu, pas du tout naturel. Ca aide pas à la lecture de certains passages et c'est sûr que ça aide pas à s'immerger dans le récit.

jojo81 a écrit :Le papier est de qualité médiocre (fin et donc transparent, jaunissant...).


Perso je vois pas la différence avec le papier des autres manga Kana, il m'a l'air de bonne qualité.

jojo81 a écrit :Des problèmes d'encrage persistent. Encore une fois j'ai une grosse tâche d'encre dans mon tome.


Ca doit être spécifique à ta région voire ton libraire ces problèmes d'encrage parce que j'en ai jamais eu!

jojo81 a écrit :Et surtout le temps de parution est trop lent. Pourquoi ? alors que la série se vend bien. je me le demande. Donc en lisant ce tome 5, je n'ai rien compris car je ne me souvenais plus des évènements passés. Et le pire, même pas de résumer des tomes précédants.


Y a pas de résumé des tomes précédents dans la version japonaise donc encore une fois c'est normal que tu n'en trouves pas dans la VF. Concernant le rythme, si Pluto sortait tous les deux mois on pourrait plus facilement suivre l'histoire en effet mais bon même si 3 mois ça fait long, rien ne t'empêche de relire les tomes précédents (ou juste le tome d'avant) avant d'entamer un nouveau volume. C'est ce que j'ai fait pour ce cinquième tome en relisant le 4ème.

Concernant le tome 5 en lui-même, je l'ai trouvé très bon, même si je regrette (comme d'hab', voire plus que d'habitude) qu'il se lise assez vite et qu'on doive attendre 3 mois pour avoir la suite, surtout vu le "cliffhanger" de la dernière page... :fury:

(Spoilers ci-dessous)

Je rejoins Jojo quand il dit qu'Urasawa s'égare un peu à travers tous les personnages ; je trouve qu'il maîtrise quand même son récit (on sent qu'il sait où il veut en venir) mais ça m'a moins "impressionné" que d'habitude, parce qu'au final par rapport au tome précédent on n'apprend pas grand chose, alors qu'on s'attendait à avoir des réponses.

En croisant plusieurs "rencontres" différentes (Gesicht/Adolf, Ochanomizu/Tenma, Gesicht/Darius XIV) on n'a pas de réelle progression dans une "sous-intrigue" spécifique : on ne sait toujours pas qui est à l'origine du complot, ni à quoi ressemble réellement Pluto sous sa forme robotique, etc. Du coup encore une fois on reste sur sa faim, c'est surtout ça qui me dérange dans ce tome, j'ai l'impression d'assister à une "transition" vers la suite de l'intrigue plus qu'autre chose.

Par contre on apprend enfin la vérité sur le passé du frère d'Adolf et celui de Gesicht, et cette révélation (confirmée) est vraiment lourde de conséquences! J'aime beaucoup la réaction de Gesicht et ses réactions humaines, ne serait-ce que quand il exerce sa vengeance perso sur le frère d'Adolf pour finalement se demander, quand la mémoire lui revient, s'il peut perdre un jour cette "haine".

Les scènes d'émotion avec Adolf m'ont déçu par contre, notamment son mea culpa vis à vis de Gesicht que j'ai trouvé "plat"... et je pense que la traduction a pas mal à voir là dedans vu que toutes les répliques du personnage sonnent faux. Mais même sa façon de vouloir protéger sa famille en le répétant 15 fois est assez lourde, et son "revirement" expédié un peu trop vite.

Sinon y a quelques planches magnifiques, j'ai trouvé le combat Hercule/Pluto très bien mis en scène (notamment la planche où Hercule se fait tuer), ou encore la double page d'Uran sur la balançoire très belle.

On en apprend plus aussi sur le personnage de Tenma, qui est assez classe et très intéressant, ses révélations sont croustillantes! D'autant qu'on se demande vraiment si Astro va "renaitre" sous une forme mauvaise, ce serait alléchant et j'aime beaucoup l'explication sur les 6 milliards de personnalités différentes et la nécessité de donner des "émotions orientées" au robot pour le réveiller, sans savoir ce qu'il en adviendra. :incline:

Enfin bien évidemment le mystère sur l'identité de Pluto s'épaissit plus que jamais avec la dernière planche, à chaque tome on croit enfin en savoir plus sur lui mais au final ça fait qu'obscurcir les pistes, vivement qu'on ait les "vraies" révélations! :imp:

Ha et c'est marrant de voir le docteur Leichwein de Monster faire un "cameo" en tant que directeur de l'école d'Uran, j'imagine que c'est un clin d'oeil d'Urasawa vu que les deux persos sont des sosies! :nerd:

Leichwein : Image

Le directeur Ban :

Image

PS : je sais pas si vous lisez les notes de fin de volume mais celles-ci sont très intéressantes, sur la vision qu'a Urasawa de Tezuka et la "haine" de ce dernier vis à vis d'Astro, on en apprend beaucoup et ça donne une autre vision du manga.
#14893 par jojo81
01 oct. 2010, 16:59
Passons la couverture horrible au touché et la sous-couverture dégoulianante.

Comme l'a dit BigFire, la couverture est identique à l'originale donc c'est pas Kana qu'il faut blâmer mais l'édition japonaise ^^

C'est pour ça que j'ai passé ce détail ^^
Perso je vois pas la différence avec le papier des autres manga Kana, il m'a l'air de bonne qualité.

Prends Real dans une main et Pluto dans l'autre, tu verras la différence ;)
Y a pas de résumé des tomes précédents dans la version japonaise donc encore une fois c'est normal que tu n'en trouves pas dans la VF. Concernant le rythme, si Pluto sortait tous les deux mois on pourrait plus facilement suivre l'histoire en effet mais bon même si 3 mois ça fait long, rien ne t'empêche de relire les tomes précédents (ou juste le tome d'avant) avant d'entamer un nouveau volume. C'est ce que j'ai fait pour ce cinquième tome en relisant le 4ème.

Rien ne les empêche de nous mettre un résumé du tome précédant. Ce ne sera pas la première fois qu'un éditeur le fait alors que la version japonaise n'en présente pas. Et je n'ai nis le temps ni le courage de relire tout les tomes. Mais c'est ce que je ferais pour le prochain.
Ha et c'est marrant de voir le docteur Leichwein de Monster faire un "cameo" en tant que directeur de l'école d'Uran, j'imagine que c'est un clin d'oeil d'Urasawa vu que les deux persos sont des sosies! :nerd:

Panne d'inpiration ? :p
#14894 par Raimaru
01 oct. 2010, 17:03
Je suis intégralement d'accord avec Drucci, sauf sur le point de la traduction, puisque je n'y ai pas vraiment prêté attention.

Mais alors ne lisez pas Prince of Tennis, parce le défaut que vous citez est présent à chaque coin de page (du tome 1 du moins), et c'est dit par des collégiens ! J'ai aussi relevé ce défaut quelques fois dans le tome 1 de Real. Bref, la traduction de Kana manque parfois de fluidité apparemment.

Drucci a écrit :On en apprend plus aussi sur le personnage de Tenma, qui est assez classe et très intéressant, ses révélations sont croustillantes! D'autant qu'on se demande vraiment si Astro va "renaitre" sous une forme mauvaise, ce serait alléchant et j'aime beaucoup l'explication sur les 6 milliards de personnalités différentes et la nécessité de donner des "émotions orientées" au robot pour le réveiller, sans savoir ce qu'il en adviendra


Si vous avez regardé l'anime d'Astro Boy étant petit (la version 2003 pour ma part), vous comprendrez mieux les liens qu'entretien Tenma avec Astro. Bon, en même temps, ça me parait assez clair une fois le tome 5 lu, mais il y a avait un gros indice dans le tome 4...
#14895 par jojo81
01 oct. 2010, 17:08
C'est vrai aussi que je connais Astro Boy, donc ce qui devrait me surprendre ne me surprend pas. D'un côté ça parait logique mais de l'autre ça ne l'ai pas puisse qu'il s'agit d'hommage à Tezuka et s'adresse donc en particulier à ceux qui ont lu le titre. Il n'y a qu'a voir toutes les réfs à Tezuka.
#14900 par Wang Tianjun
01 oct. 2010, 18:53
Contrairement à jojo, j'ai été assez emballé par ce cinquième tome de Pluto.

Je m'étonne que le débat sur l'édition ne démarre que maintenant, car les défauts sont imputables aussi aux tomes précédents. J'ai aussi eu un problème d'encrage sur le volume (page 109, troisième case en partie effacée), quant à la traduction, ce n'est pas une lacune nouvelle chez Kana :roll: Par contre rien à redire sur la couverture ou sur le papier.

Pour le reste, je me réserve pour ma chronique :nerd: , mais en attendant, petite remarque :

Drucci a écrit :Leichwein : Image

Le directeur Ban :

Image


Marrant, tu avais déjà faite cette comparaison dans le topic des discussions avancées de Pluto à l'époque, Dru ^^

Mais sinon, Leichwein ressemble aussi... au modèle original du directeur Shunsaku Ban, connu aussi sous le nom de Hige Oyaji ou "Oncle Moustache" :
Image
#14901 par Raimaru
01 oct. 2010, 19:34
Il ressemble aussi à mon chef de département à l'IUT :D
Tout ça pour dire que le genre moustachu à lunettes dégarni et enveloppé est un standard (y compris IRL =b). Tezuka en a fait un, Urasawa en a fait un dans Monster, et, je veux bien le croire, sans copier volontairement.

Sinon, je ne l'ai pas dit clairement, je suis autant emballé par ce tome que par les précédents, c'est à dire très emballé. Sans chercher à pinailler, j'ai un vrai plaisir de lecture avec Pluto.

Et le point fort de Pluto, c'est de faire des moments de baston à la shônen avec un contexte politico-éthique purement seinen.
#14902 par jojo81
01 oct. 2010, 19:42
Et le point fort de Pluto, c'est de faire des moments de baston à la shônen avec un contexte politico-éthique purement seinen.

La "baston" justement est pour moi l'un des gros points faibles du titre. J'aurai souhaitais soit avoir des combats classiques comme dans la version d'origine, soit avoir des combat "à la Urasawa", comme dans 20th CB quoi. Là on a un truc entre les 2. C'est pas vraiment un combat et on n'assiste pas à du suspence.
#14904 par Raimaru
01 oct. 2010, 19:46
Ça a quand même le mérite d'être original. Si je prends par exemple Enfer et Paradis et Übel Blatt, deux seinen, j'ai quand même plus l'impression d'avoir des shônen en face de moi. Alors qu'avec Pluto, pas du tout. Il ne faut pas perdre de vue le fait que Pluto est un hommage à Tezuka avant tout, et dans Astro Boy, il y a de la baston. C'est inévitable. Urasawa a quand même bien seinenifié tout ça. Il fallait faire un truc entre les deux pour trouver un juste milieu.
#14907 par 14thgunner
01 oct. 2010, 20:11
Wang Tianjun a écrit :J'ai aussi eu un problème d'encrage sur le volume (page 109, troisième case en partie effacée), quant à la traduction, ce n'est pas une lacune nouvelle chez Kana Par contre rien à redire sur la couverture ou sur le papier.


Moi c'est la page ou l'on voit Darius qui a dessiné les fleurs dans sa cellule qui est presque transparente... :|

Sinon, j'ai personnellement adoré ce tome 5!!! C'est marrant, car j'avais peu apprécié le 4, mais Jojo l'avait kiffé à donf! Curieux quand même!!! :fouet:

Je trouve qu'il y a beaucoup de révélations (pour du Urasawa), et qu'elles sont bien dosées! Par exemple j'ai beaucoup aimé la scène de Tenma et Tobio!! Énorme!! Et le flash back de Gesicht aussi. En gros l'histoire avance bien!

Au niveau graphique, c'est tout bon! Avec le tourbillon de Pluto!! Je trouve aussi intéressant que Urasawa donne un air aussi fatigué à ses robots (ici en l'occurence Hercule)!

Bref, vivement le 6!
#14910 par jojo81
01 oct. 2010, 20:22
14thgunner a écrit :Sinon, j'ai personnellement adoré ce tome 5!!! C'est marrant, car j'avais peu apprécié le 4, mais Jojo l'avait kiffé à donf! Curieux quand même!!! :fouet:

Spoiler : :
Car dans le tome 4 Astro mourrait et dans celui là il revient (ou presque) à la vie. :nyark:
#14928 par Drucci
02 oct. 2010, 21:08
Wang > en effet j'avais déjà fait la remarque dans le topic à l'époque, mais à ce moment là j'ignorais quel "rôle" occupait le sosie de Leichwein dans l'intrigue vu que j'avais juste vu la planche en VO ^^

Merci pour la précision sur l'Oncle Moustache, je connaissais pas le personnage! Je compte toujours lire le récit original d'Astro mais uniquement une fois que j'aurai fini Pluto, pour pas me faire "spoiler".
#14937 par BigFire
02 oct. 2010, 21:27
Drucci a écrit :Je compte toujours lire le récit original d'Astro mais uniquement une fois que j'aurai fini Pluto, pour pas me faire "spoiler".


De même. je pense que dès l'achat du tome 8, je prendrai aussitôt le tome 5 de l'anthologie, afin de faire la comparaison. je présume que l'on ouvrira un sujet dédié à ça sur le fofo :D
#14940 par Raimaru
02 oct. 2010, 21:38
Si ça peut vous inciter à faire ce topic, je pense faire de même (sauf que je me prendrai les 5 tomes de l'anthologie).
En réfléchissant, je me dis qu'il est peu cohérent de lire une œuvre hommage sans avoir lu ce à quoi on fait l'hommage...
#14944 par Wang Tianjun
03 oct. 2010, 10:38
Je pourrais m'occuper d'en faire un résumé pour le site et/ou le forum, à l'occasion, mais c'est pas pour tout de suite ^^ (j'ai pas le tome chez moi)

Mais tot ou tard, un topic de comparatif apparaitra, c'est sur ^^
#14949 par Drucci
03 oct. 2010, 12:07
Très bonne idée le topic/article comparatif!

Raimaru a écrit :En réfléchissant, je me dis qu'il est peu cohérent de lire une œuvre hommage sans avoir lu ce à quoi on fait l'hommage...


C'est vrai que dans un sens c'est incohérent mais d'un autre côté "hommage" ne veut pas forcément dire "copie conforme", donc Pluto est aussi fait pour être lu indépendamment. Même si évidemment comparer les deux récits présente plus d'intérêt au final je pense vu qu'on saisit mieux pourquoi tel personnage ou tel ou tel passage (ré)apparaît dans la version d'Urasawa!
#15119 par Wang Tianjun
07 oct. 2010, 20:45
Avec un peu de retard, la voici enfin :


Pluto 5

Alors que Gesicht était censé ne pas lâcher Adolf d'une semelle pour assurer sa protection, il décide soudainement de retourner voir Brau 1589, le robot-meurtrier dont il pourrait bien être semblable. Les bribes du passé ressurgissent petit à petit, vers une implacable et tragique vérité. De leur côté, Hercule et Epsilon se préparent à l'affrontement face au mystérieux Pluto, après avoir mis le professeur Hoffman à l'abri...

La série Pluto nous revient, fière des titres remportées auprès du public français, à savoir le prix ACBD du meilleur manga 2010, et le Japan Expo Award du meilleur seinen de l'année. Un palmarès figurant honorablement en couverture, mais qui ne nous fait pas oublier l'attente suscitée par ce cinquième volume. Urasawa ne nous laisse pas le temps de nous remettre dans le bain, et nous pose brutalement la question : et si Gesicht était vraiment un tueur ? Ce nouveau mystère, se dévoilant peu à peu, justifie enfin les errements autour du personnage d'Adolf, même si cela se fait au détriment des intrigues principales. Néanmoins, la personnalité de l'inspecteur-robot gagne ici une couche supplémentaire, devenant alors bien plus imprévisible dans ses agissements.

En parallèle, ce tome nous fait également suivre l'affrontement entre Pluto et Hercule. Si le combat tourne court en offrant son lot de frustration, la nostalgie apportée par la victime du jour dévoile encore quelque peu les bribes des conflits passés. Les traces de la guerre sont également mis en évidence par la présence du dictateur déchu Darius XIV, sortant de son mutisme pour offrir des phrases à double sens que le lecteur attentif s'efforcera de décrypter.

S'il est difficile de revenir dans les mystères de la série après trois mois d'absence, Naoki Urasawa parvient tout de même à nous emporter dans sa narration, particulièrement dans le final du tome décrivant la relation passée entre le professeur Tenma et Astro. Les personnalités originales sont respectées, et on notera également le clin d'œil qu'offre l'auteur à ses fans, lorsqu'il offre au célèbre directeur Ban (ou Hige Oyaji) le visage d'un personnage d'une autre de ses séries ! Notons également le bonus final, très intéressant, analysant la relation entre Astro Boy, Tezuka, et Urasawa.

Pluto n'est sans doute pas la meilleure œuvre de l'auteur. Pourtant, malgré l'attente, et malgré une traduction parfois trop littérale, le lecteur sera finalement happé par les histoires des personnages, même si l'intrigue principale doit en pâtir. Mais au vu du cliffhanger final et du teaser des prochains épisodes, il y a de quoi en saliver d'avance. Le mois de janvier parait terriblement lointain...