#22113 par jojo81
14 avr. 2011, 03:59
Pluto, vol.7

Image

Il sort officiellement vendredi mais certains petits chanceux l'ont déjà.

Whaa, impossible de décrocher de se tome. C'est surement l'un des volumes les plus passionnants tous manga d'Urasawa confondus.
Tout se passe vite, très vite. Même parfois trop vite.
Déjà je n'ai rien compris du premier chapitre (j'y reviens dans le spoil). Ensuite Naoki Urasawa fait des coupures dans son récit. On a l'habitude d'en voir avec l'auteur. A un moment clé en général, il passe à un autre personnage pour maintenir le suspense. C'est bien sauf qu'en plus son récit avance tellement vite que toute situation peut paraitre crédible. Du coup j'ai mis pas mal de temps à me rendre compte qu'on était dans un flash back à un moment donné. Avec des pages noires, comme d'hab avec les manga, ça aurait été plus simple. C'est frustrant.

Maintenant passons au spoil (ne surtout pas lire si vous n'avez pas fini le tome !):
Spoiler : tome 7 :
Premièrement le chapitre 1 du tome. Je n'ai rien compris. Abullah est mort ? Pourquoi le voit on par la suite ? S'il est vivant, pourquoi avoir donné une copie de son cerveau à Tenma ? Veut-il qu'Astro revienne à la fin ? Dans ce cas pourquoi aurait-il ordonné à Pluto de le tuer ? Et il va être une gène pour ses plans non ? Qui bombarde ? C'était quoi le robot couché devant Tenma et qui c'est relevé ? Son nouveau visage était celui d'Abullah (ce qui répondrait à quelques questions) ?..... Bref je n'ai rien compris.

Sinon ce tome ci est axé sur Epsilon. C'est sans doute le personnage le plus charismatique du manga. Aussi pacifiste soit-il, je me demande pourquoi il n'a pas arrêté Pluto quand il en a eu l'occasion. Pas le tuer, d'ailleurs il l'explique, mais juste l'empêcher de nuire. Résultat à l'instar du légendaire inspecteur Cho de 20th Century Boys, il est mort en emportant toutes les réponses dans sa tombe, enfin pas totalement puisque Astro semble avoir récupéré sa mémoire.

Je me demande en quoi consiste la relation entre Pluto est Bora. D'ailleurs c'est qui/quoi ce Bora ? Comment peut-on passer à côté d'un truc aussi gros ? C'est Ami qui l'a construit ? ^^
J'ai l'impression que de nombreuses questions vont rester sans réponse... Un tome ça paraît vraiment court pour conclure. J'espère au moins qu'on verra le Docteur Roosevelt dans l'ultime volume.
Bon si Astro possède la mémoire des autres robot, ça peut le faire.

Vivement lui pour plus d'éclaircissements j'espère !

Et sinon le titre du chapitre 50, Manger la terre entière, est très surement une référence à Osamu Tezuka et son manga Avaler la terre dont voici les couvertures:
Spoiler : couvertures :
Image
Image
#22116 par BigFire
14 avr. 2011, 09:03
J'ai lu le tome hier soir et étonnamment, c'est certainement le tome que j'aime le moins dans Pluto, car trop linéaire.
Déjà je ne suis pas fan de Shun... euh...Epsilon avec le coup du "je suis ultra balèze mais je n'aime pas me battre", mais le fait que tout le tome lui soit consacré m'a un peu ennuyé.
Donc oui je trouve le tome un peu trop linéaire car on était un peu trop sur des rails et qu'il n'y avait pas assez de changement de protagonistes.

Cela ne veut pas dire que le tome soit mauvais en soi, il y a des éléments comme j'ai beaucoup apprécié comme
Spoiler : :
le coup de la fissures dans le bâtiment, l'expression de terreur chez Vassily, le robot qui vient comme garde du corps pour Epsilon et le passage entre Tenma et Abullah.

mais globalement c'est le tome qui m'a le moins fasciné.

J'attends tout de même le dernier tome avec impatience.
#22139 par Raimaru
14 avr. 2011, 19:07
Au contraire, je trouve que ce tome est l'un des meilleurs de la série ^^

Mais l'appréciation du volume s'est fait en deux temps pour moi. J'ai d'abord été frustré de ne pas voir la série se poursuivre comme je l'aurais souhaité. Et puis lorsque j'ai fermé le tome, je me suis rendu que je n'ai pas décroché d'un bout à l'autre tant le rythme était soutenu. Un tome sans temps mort, moins émouvant, mais plus actif que le tome 6.

Jojo a écrit :Déjà je n'ai rien compris du premier chapitre (j'y reviens dans le spoil).


C'est la seule chose regrettable du tome =/
Je me suis aperçu de suite que les éléments de la scène ne collaient pas et j'ai relu tout de suite plusieurs fois le passage pour m'assurer d'avoir bien compris. Mais comme tu dis...

Spoiler : :
... un bête fond noir sur les cases du flash-back aurait éclairci la situation immédiatement.


D'ailleurs, je ne sais pas ce que vous en pensez, mais les scènes d'action étaient vraiment super. En plus d'être clair, c'est magnifique.

Plus qu'un tome avant le dénouement fatidique. Si le final est à la hauteur des espérances, je me demande si Pluto ne deviendra pas mon Urasawa préféré. En tout cas, je le mets clairement au-dessus de Monster.
#22141 par jojo81
14 avr. 2011, 19:53
Si le final est à la hauteur des espérances, je me demande si Pluto ne deviendra pas mon Urasawa préféré. En tout cas, je le mets clairement au-dessus de Monster.

Pas moi. Peut être aussi parce que j'ai découvert Monster il y plus longtemps.


C'est peut être l'occasion de revenir rapidement sur ce que je reproche à Pluto:

-Tout d'abord les décors. J'aurais apprécié avoir des arrières plans futuristes plus impressionnants. Ca manque vraiment à Pluto alors que dans Monster ou 20th Century Boys c'est parfait sur ce plan là. Seuls ceux de la Perse sont magnifiques.

-Ensuite il y a les personnages. Déjà ils ont vraiment des nez trop gros comme Tezuka aimait bien en dessiner. Mais bon, ça, ce n'est pas bien grave. Le gros problème c'est que la gestion des personnages n'est pas terrible à mon gout. Ce n'est pas très équilibré. J'aurais souhaité voir North 2 plus longtemps, alors que d'autres sont trop développés. Adolph Haas est lui parfaitement développé. Il y en a d'autres (Gesicht, Astro, Uran, Brau, ...).

-Puis je trouve que tout va trop vite par moment. Là où les personnages prennent leur temps dans Monster, avec Pluto un personnage est capable de se retrouver à l'autre bout du monde en une case. Je regrette que ce point ne soit pas plus développé.
A d'autres moments les personnages prennent leur temps. Ce contraste est assez frustrant pour moi.

-Et pour finir 8 tomes c'est vraiment trop court pour une histoire aussi complexe. C'est peut être parce que je sais que l'histoire est finie que je trouve que tout va trop vite.
#22144 par Raimaru
14 avr. 2011, 20:04
Le principal défaut que tu cites dans Pluto, c'est le rythme trop rapide. Or ce que je reproche justement à Monster, c'est de prendre trop de détours (pas forcément inutiles, mais trop). C'est juste une différence de rythme, certains préféreront la cadence implacable de Pluto, d'autres la montée lente de la tension dans Monster, et là, ça devient subjectif.

Pour les personnages, je suis clairement pas d'accord. Gesicht est un des meilleurs personnages de l'univers d'Urasawa. Je trouve Umatarô Tenma très charismatique aussi. Les autres ne sont globalement pas ratés non plus.

(Et je trouves les décors très réussis ;) ).
#22146 par jojo81
14 avr. 2011, 20:10
Ah oui mais Gesicht je l'ai justement cité parmi ceux que je trouve bien développés. Après je ne suis pas d'accord pour dire qu'il fasse parti des meilleurs personnages créés pas l'auteur. Entre un robot super fort qui fait tout le temps la gueule et un rockeur raté gérant d'un convini, mon choix est vite fait.

Et ça me fait penser que Pluto manque d'humour. Le manga est trop sérieux. J'espère que ce n'est pas le cas de Billy Bat.
#22152 par Drucci
14 avr. 2011, 21:12
J'ai lu ce tome en fin d'après-midi et j'ai d'abord été assez déçu, partagé entre les révélations et passages importants et des passages qui m'ont paru trop "faciles" ou déjà vus. Puis je l'ai reparcouru en vitesse et mon avis tourne plus au positif qu'au négatif avec le recul (même si je compte le relire rapidement pour me refaire un avis). Je pense que c'est surtout un tome de transition et que par conséquent Urasawa a voulu accélérer son intrigue tout en conservant les éléments clé pour la fin : il se réserve pour le final et ça se sent.

Finalement ce qui m'a le plus gêné dans ce volume c'est pas le fait qu'il se concentre sur Epsilon (j'aime pas le personnage et il remonte un peu dans mon estime après ce tome mais surtout le passage n'était pas "chiant" comme je craignais qu'il le serait) mais plus une impression de déjà vu et de facilité. Pour le déjà vu, c'est le côté (attention spoilers sur ce tome mais aussi sur les deux pages de preview du tome 8)

Spoiler : :
Pluto est mort! Ah bah non en fait il a juste perdu son bras! Mais la fois suivante il meurt vraiment avec Epsilon! Ha bah non vu qu'il va affronter Astro dans le dernier tome comme l'indique l'annonce du prochain volume... Ce faux suspense passe une fois ou deux, surtout au début du manga en fait, mais à force ça devient inutile et plus un poids qu'autre chose je trouve. Tout comme le fait de diviser le combat d'Epsilon en deux parties, ça aurait été plus rapide et plus simple de le faire affronter Pluto dès le début et de mourir en même temps, sans faire intervenir l'histoire avec Vassily (j'ai trouvé que son rôle était vraiment tiré par les cheveux, dans le sens où il sert juste à se faire kidnapper pour qu'Epsilon retrouve Pluto et meurt au cours du combat).

Toujours dans le côté déjà-vu, les souvenirs d'Epsilon sur les enfants (Urasawa utilise exactement la même technique narrative dans le tome 2 avec Brando juste avant qu'il meurt) et le coup d'Uran qui ressent les sentiments de tous les êtres humains et robots de la Terre où qu'ils se trouvent, 7j/7, 24h/24 :nerd:. Là aussi ça devient abusé par la répétition (dans ce tome mais aussi dans toute la série, ça passait au début à l'apparition d'Uran et l'histoire du type dans le parc, puis à la mort d'Astro) et ça fait "too much" à mon sens.


Bref, il y a un côté "shônen" et artificiel de l'intrigue qui m'a vraiment dérangé dans ce volume et qu'on ne retrouve pas dans les tomes précédents. Sans compter la facilité dont je parlais qui consiste à faire apparaître un personnage d'un bout à l'autre du globe en l'espace de 5 secondes, qui rappelle Dragon Ball et autres shônen : j'ai rien contre ces séries hein mais je trouve que ça n'a pas du tout sa place ici et ça m'a pas mal choqué, c'est trop "facile". Et du coup j'en viens à penser que c'est sans doute dans ce volume qu'on voit le plus "l'obligation" d'Urasawa de rester très proche du récit d'origine, qui était assez enfantin et simpliste, mais peut être que je me trompe, je verrais bien quand j'aurais lu le récit de Tezuka.

Voilà pour le négatif! Maintenant ce tome a aussi beaucoup de qualités, l'intrigue progresse bien et certains passages sont énormes :

Spoiler : :
On voit enfin Pluto et son apparence est vraiment à la hauteur de l'attente, quel charisme :love:

Les révélations sur Abullah et Tenma sont captivantes aussi et on commence enfin à y voir plus clair sur tout le complot (sans compter que l'IA des Etats-Unis est enfin nommée : "supercomputer"). Et on apprend quel usage Tenma fait de la puce mémoire de Gesicht, je pensais pas qu'il servirait à réveiller Astro (mais qu'on en apprendrait plus sur le passé de Gesicht grâce à sa puce), je trouve l'idée assez géniale, d'autant qu'on peut supposer (notamment par la réplique d'Astro à la fin) que Gesicht "vit" un peu dans le nouveau Astro.

Le réveil d'Astro est magistral, j'adore l'aspect donné au personnage, il me rappelle beaucoup un passage de Hunter x Hunter dans l'arc des insectes, quand le méchant à tête de chat (ou le roi? je sais plus) arbore une expression semblable du visage avec les yeux figés.

Le combat Epsilon/Pluto est vraiment très bien dessiné, et encore une fois j'adore l'apparence de Pluto, il est vraiment charismatique et flippant à la fois. Les décors enneigés sont sympa aussi, ça dépayse. Et le coup de la fissure est bien vu/bien classe, notamment le fait qu'à la fin du volume elle "dessine" la forme des cornes de Pluto...


Et puis, tout connement, ce tome se dévore à une vitesse dingue, même si les côtés dont je parlais me dérangeaient, j'ai tout lu très vite vu que c'est toujours aussi prenant et qu'on s'immerge littéralement dans l'univers. Et personnellement j'ai eu aucun problème avec les flashbacks, j'ai trouvé ça très clair l'alternance entre présent et passé, ça paraissait assez logique à la lecture quoi.

Enfin, comme l'a souligné Raimaru, la mise en scène vraiment géniale dans tout le volume et notamment les scènes de combat alors que c'est pas le point fort d'Urasawa en temps normal. Bref, vivement le tome 8, j'ai hâte de connaître la fin du manga et je suis pas inquiet concernant une potentielle déception. C'est sûr que ça parait court un seul volume pour lâcher toutes les révélations jusqu'ici secrètes mais je sais pas, je sens qu'on aura les réponses à toutes les questions cette fois ci et donc j'ai hâte de lire tout ça, et puis de voir comment ça se finit tout bêtement (même si ça sera triste de voir la série s'achever en l'espace d'un an seulement, ça passe vite).

Et pour répondre à tes questions Jojo :

Spoiler : :
De ce que j'ai compris sur Abullah et son évolution (dans tout le manga), voilà ce que ça donne : Abullah est un robot avec des enfants robots, parmi lesquels Sahad. Juste avant que la guerre de Perse éclate, Abullah veut créer un robot parfait, Tenma exécute sa demande mais lui explique qu'il ne peut pas le réveiller sans lui injecter d'émotions extrêmes (donc sa personnalité est imprévisible), on les voit devant le corps du robot en question et Tenma précise que son visage (donc son apparence) est évolutive et qu'il n'a pas un "visage humain" vu qu'il simule les 6 milliards de personnalités. Tenma s'apprête ensuite à quitter le pays au moment où la guerre éclate, il apprend alors qu'Abullah est mort, récupère sa puce mémoire, et l'insère dans le robot "parfait". Là, c'est ma déduction donc c'est peut être pas l'explication véritable mais ça me parait cohérent : le robot parfait prend l'apparence (le visage) d'Abullah (qui est bien mort) et se réveille avec comme émotion/personnalité majeure, la haine. Ce robot à l'apparence d'Abullah s'appelle Bora à mon avis et c'est à lui que Vassily fait référence, ça se confirme (ou se suppose) par le fait qu'il crie "Bora!" dès qu'il voit Abullah (dans ce tome comme dans le précédent, à l'enterrement de Newton Howard par exemple).

Ensuite (toujours selon moi), par rapport aux autres tomes, Abullah "2"/Bora demande donc au professeur Goji de créer le corps du robot le plus "puissant du monde", ce qu'il fait en créant Pluto. Abullah retrouve alors Sahad et lui dit qu'il a survécu à la guerre en se faisant reconstruire des parties du corps, ce qui explique son apparence de robot (là par contre y a un truc pas clair vu que le flashback du début de tome confirme qu'Abullah était déjà un robot avant de mourir... bizarre). Il intègre alors le cerveau de Sahad à Pluto et essaye de le contrôler avec sa haine mais Pluto est toujours en conflit avec sa nature gentille (Sahad) et son rôle destructeur (dirigé par Abullah).

Après, reste la question de l'énorme silhouette vue en Perse par Vassily : c'est censé être Bora donc en théorie Abullah 2. Or ça colle pas vu qu'Abullah 2/Bora a un corps de taille normale. Ma théorie c'est que c'est le corps de Pluto mais avec la puce mémoire de Bora/Abullah 2 : au moment où Pluto vient d'être créé, Bora se transpose directement en Pluto pour l'essayer avant de décider de transférer le cerveau électronique de Sahad dans Pluto pour l'animer définitivement.


Voilà, je sais pas si je suis très clair ou si ma théorie tient la route mais le débat est captivant à mes yeux!

Edit : ah et j'oubliais :

jojo81 a écrit :Et ça me fait penser que Pluto manque d'humour. Le manga est trop sérieux. J'espère que ce n'est pas le cas de Billy Bat.


Mouais enfin Monster était sérieux tout du long aussi, c'est pas dérangeant à mes yeux!
#22163 par jojo81
14 avr. 2011, 22:09
Merci beaucoup Drucci, tout s'éclaircit. Donc le premier chapitre de ce tome est un flash back qui prend fin à la seconde case de la page 24. Je ne l'avais pas compris à ma lecture (pourtant je l'ai relu une seconde une fois le tome terminé) mais là ça parait clair.
Je viens de le relire rapidement et c'est un très bon chapitre et encore une fois avec des pages noires j'aurais compris tout de suite.

Le fait que tu trouves que le tome soit trop axé sur Epsilon rejoint ma pensée qu'Urasawa gère mal les personnages dans Pluto. Pour ma part ça ne m'a pas gêné car j'aime beaucoup ce personnage.
Pour Uran je suis d'accord avec toi. Elle commence un peu à me prendre la tête à force de ressentir la tristesse de tout le monde. Si j'ai bon souvenir de l'anime, c'est une petite chipie. Elle aurait pu apporter une touche d'humour ou même de fraicheur à Pluto. Mais non. Urasawa en fait une gamine au bord du suicide.

Sinon oui, ce tome à un côté shonen et c'est surement pour cela qu'il se lit d'une traite. Je n'ai jamais lu un volume d'Urasawa aussi vite. Je trouve donc que c'est une réussite.

Mouais enfin Monster était sérieux tout du long aussi, c'est pas dérangeant à mes yeux!

Oui c'est un manga sérieux mais je trouve qu'un personnage comme Otto apporte une touche d'humour au récit. D'autres personnages tels que Maurer et Dieter me font esquisser un sourire. Ce n'est pas tout noir.
#22166 par Drucci
14 avr. 2011, 23:05
Content de voir que mes explications ont été utiles!

jojo81 a écrit :Le fait que tu trouves que le tome soit trop axé sur Epsilon rejoint ma pensée qu'Urasawa gère mal les personnages dans Pluto. Pour ma part ça ne m'a pas gêné car j'aime beaucoup ce personnage.


Disons que là ça me parait particulièrement gênant mais jusqu'ici ça m'a pas trop dérangé. C'est un peu inévitable dans le scénario de toute façon, Pluto s'attaque à chacun des sept robots tour à tour donc chaque tome met en avant un personnage plutôt qu'un autre.

jojo81 a écrit :Pour Uran je suis d'accord avec toi. Elle commence un peu à me prendre la tête à force de ressentir la tristesse de tout le monde. Si j'ai bon souvenir de l'anime, c'est une petite chipie. Elle aurait pu apporter une touche d'humour ou même de fraicheur à Pluto. Mais non. Urasawa en fait une gamine au bord du suicide.


C'est clair qu'à part sa première apparition et les quelques chapitres suivants où elle taquine Astro, elle est plutôt déprimante :nerd:

jojo81 a écrit :Sinon oui, ce tome à un côté shonen et c'est surement pour cela qu'il se lit d'une traite. Je n'ai jamais lu un volume d'Urasawa aussi vite. Je trouve donc que c'est une réussite.


L'agréable surprise comme je le disais c'est la mise en scène des combats et de l'action en général, c'est bien plus maitrisé que d'habitude. Après le côté "shônen" me plait moins personnellement.

jojo81 a écrit :
Mouais enfin Monster était sérieux tout du long aussi, c'est pas dérangeant à mes yeux!

Oui c'est un manga sérieux mais je trouve qu'un personnage comme Otto apporte une touche d'humour au récit. D'autres personnages tels que Maurer et Dieter me font esquisser un sourire. Ce n'est pas tout noir.


Oui c'est vrai, mais bon le seul thriller d'Urasawa qui intègre de l'humour "véritable" c'est 20th finalement.
#22171 par Wang Tianjun
15 avr. 2011, 08:01
Et voici ma chronique, pile à l'heure ou presque ! J'ai essayé de faire un peu la synthèse de vos ressentiments... mais en m'axant quand même sur mon avis à moi, qui est assez positif. Je serais du parti de Raimaru ^^

Pluto 7
Après la disparition de Gesicht, Epsilon se révèle être le dernier rempart contre le terrifiant Pluto ! Le service de défense du ministère des sciences lui envoie Hogan, un robot garde-du-corps, afin de le protéger. Mais Epsilon restera-t-il sans combattre ? Ce robot pacifique pourrait bien sortir de son calme habituel si l'on venait à s'approcher des orphelins de guerre qu'il a lui-même recueilli...

Chose rare, alors qu'Urasawa a généralement l'habitude de disperser son intrigue, l'auteur nous délivre ici un volume particulièrement linéaire. L'histoire se focalise essentiellement sur Epsilon, afin de mettre en avant ce personnage devant jouer le rôle de héros par intérim suite à la mort de Gesicht et d'Astro. Malgré son air glacial, Epsilon se révèle rempli de bons sentiments et de regrets quant à ses actes passés qu'il cherche à réparer. On pourra reprocher au mangaka de rester sur ses fondamentaux, avec la mise en images de séquences émotionnelles avec des enfants, mais le tout s'intègre plutôt efficacement au récit.

Après les nombreuses révélations autour de l'identité de Pluto, et alors que nous approchons de la conclusion de la série, il est assez normal de voir le rythme s'intensifier. Mais jamais l'auteur ne nous avait montré autant de rapidité dans les péripéties, et la lecture du volume s'avère très courte ! Pourtant, ne confondons pas vitesse et précipitation : l'auteur continue de disséminer les derniers indices restants, et alors que les mystères autour de l'ennemi numéro 1 sont presque totalement éclaircies, jusqu'à son apparence même, voici qu'une nouvelle menace encore plus intriguant fait son apparition ! Le tome s'achève sur une confrontation à la mise en scène particulièrement réussie, chose rare chez l'auteur jusque là en peine sur les séquences d'action pure. Tous les éléments se mettent en place pour promettre un final à la hauteur de toutes les espérances !

Ainsi, l'auteur arrive à recoller les morceaux pour se diriger vers une conclusion quasiment identique au récit original. Si l'on peut déceler quelques facilités et redondances dans ce tome, elles sont rapidement balayés par l'efficacité du rythme de la narration, et de la linéarité inhabituelle du récit offrant une véritable accélération vers sa grande conclusion. Si l'on avait pu avoir quelques doutes, Urasawa est bien sur le point de réussir à rendre parfaitement honneur à Tezuka. Les lecteurs français ne s'y sont pas trompés, l'auteur venant d'être récompensé une fois encore à Angoulème avec cette œuvre !
#22320 par effer
19 avr. 2011, 15:07
Pluto 7.
Je l'ai avalé d'une seule traite, c'est vrai que l'action s'accélère, que les combats sont prodigieux.
Cela ne me dérange pas que certaines ficelles du récit soient reprises, que les déplacements soient si rapides: Urasawa adapte un shonen court de Tezuka, et il conserve en partie le récit imposé.
Les flashbacks sont bienvenus et mystérieux sur ce fameux Bora ainsi que sur Abullah.
Spoiler : :
Je pense qu'Abullah n'est pas mort à la guerre, c'est une simulation, mais qu'il donne sa puce mémoire à Tenma pour qu'il puisse contrôler plus tard le robot que Tenma construit..
Vassily a été traumatisé par une énorme silhouette de robot, sans doute Pluto équipé d'une copie de la puce mémoire d'Abullah.

Bien sur je pense connaître la fin mais j'ai hâte de savoir comment Urasawa l'a construite et dessiné. :D
#22350 par Buyht
21 avr. 2011, 08:57
Excellent, encore une fois, mais contrairement aux autres, le dernier paru n'est pas mon préféré cette fois-ci. Quant à l'histoire, je pense que
Spoiler : :
Astro Boy qui s'est réveillé théatralement indique clairement que c'est la dernière ligne droite et que le tome 8 se fera avec beaucoup d'action, j'ai peur que ça dérive au shonen...
#22370 par Satie
22 avr. 2011, 13:39
Pluto 7. Je l'ai un jour avant sa sortie, mais j'avais la flemme d'écrire mon avis, qui sera d'ailleurs court.

En un mot, si je dois résumer l'impression que m'a donnée ce tome, je dirais: déception.

Spoiler : :
Très linéaire (ce qui a de quoi étonner quand on connaît le style d'Urasawa) et trop axé sur le personnage d'Epsilon, ce tome permet à l'histoire d'avancer, mais n'offre pas au lecteur (du moins, c'est mon impression personnelle) les frissons et le bonheur qu'il aura pu éprouver à la lecture de tomes aussi géniaux que le 4 ou le 6 de la même série.
Maintenant que la bataille finale est sur le point de s'engager, et même si je ne nourris pas beaucoup de doutes sur l'issue de l'histoire, j'espère qu'Urasawa se rattrapera sur le 8ème et ultime volume de la série, en utilisant toute l'étendue de son talent.
#22451 par mycea
23 avr. 2011, 20:35
je dois avouer une chose : quand je vous lis, ça m'agace un peu de voir sans arrêt "ce tome est meilleur que les précédents" "moins bon", etc. Une série est à considérer dans son ensemble et honnêtement c'est normal qu'il y ait des moment où l'action s'emballe et d'autres où ça se calme un peu, des moments plus linéaires, d'autres moins. L'erreur est je crois de considérer un tome "à part", ce que suggère évidemment la publication égrenée. C'est un chapitre, rien de plus.

Avec ce tome, la série conserve son niveau d'excellence et on prend toujours autant son pied. J'aime beaucoup le personnage de Vassily, la vision de Pluto et le réveil d'Astro.... Et tout ça promet un beau final. Vivement juillet !
#22535 par BigFire
25 avr. 2011, 20:12
Ben personnellement les deux ne sont pas incompatible comme analyse.
On peut apprécier une série TV, ou un manga dans son ensemble et trouver qu'il y a des défauts ou de très bon passages par-ci par-là.

Bref je pense que les deux sont à faire. Et je présume que pour beaucoup il y aura un sujet de synthèse pour dire ce qu'il auront penser de Pluto dans sa globalité.
#22579 par mycea
27 avr. 2011, 13:09
Justement, ce que je voulais dire c'est qu'une oeuvre, c'est un ensemble. Et que les "petits défauts" par ci par là peuvent être au final des qualités lorsqu'on considère cet ensemble.
#22582 par BigFire
27 avr. 2011, 13:53
Si c'était une œuvre dans son ensemble on ne découperait pas cela par tome et par chapitre.
Ensuite personnellement refuser de voir les faiblesses d'une œuvre ou d'une de ces parties c'est refuser d'avoir un esprit critique.
Si je prends par exemple Star Trek Voyager, il y a 7 saisons avec pour chaque environ 20 épisodes. Donc là je ne peux pas critiquer un épisode car cela fait partie d'un ensemble?
D'ailleurs, je ne peux même pas critiquer Voyager car cela fait partie de la saga Star Trek et donc forcément soit j'apprécie le tout et absolument ne pas souligner les épisodes un peu fiables, les saisons moins imaginatives etc...

Je trouve que c'est une vision un peu bizarre.
Personnellement je préfère avoir certes une vision d'ensemble mais aussi être capable de juger les forces et les faiblesses au cours du récit. Et je pense que même un auteur avec son œuvre aura la même attitude, justement pour éviter ce genre de sensation pour ces autres récits.
#22584 par Adanedhel
27 avr. 2011, 14:26
De les juger oui, mais surtout de les accepter en tant que partie d'un tout, c'est plutôt dans ce sens je pense qu'il fallait prendre l'intervention de Mycea...

Car si certains trouvent ce tome nettement inférieur aux précédents, c'est peut être aussi une nécessité pour amener correctement un final très bon...
#22589 par BigFire
27 avr. 2011, 16:32
Adanedhel a écrit :De les juger oui, mais surtout de les accepter en tant que partie d'un tout, c'est plutôt dans ce sens je pense qu'il fallait prendre l'intervention de Mycea...


L'un n'empêche pas l'autre et je ne crois pas avoir dit qu'il ne fallait pas prendre une œuvre dans sa globalité.

Car si certains trouvent ce tome nettement inférieur aux précédents, c'est peut être aussi une nécessité pour amener correctement un final très bon...


A voir. Mais bon il y avait peut être une manière différente de présenter les évènements.
Après je ne vois pas en quoi c'est critiquable de dire que le tome est un peu en dessous des autres.
#22596 par memorisateur
27 avr. 2011, 20:48
Ah AH enfin mon tome préféré de sortie! :love: :love:
Etant un fan absolu d'Epsilon je ne pouvais que apprécié ce tome centré sur lui malgré évidament une onde de tristesse et regret a la fin.
Ce tome donne aussi un nouveau ton a la série qui ne cesse de ce renouveler a chaque fois et a placer tous les éléments pour un final grandiose.
:imp: