#32853 par Alain
21 juin 2013, 01:05
Je suis pas tout a fait daccord avec simulacra et les autres qui le rejoignent sur le fait que la trame temporelle aurait du etre changer! Je pense au contraire que cest genial de voir exactement ce qui sest passé mais sous un autre angle. Comme si on nous montrais la "verite", que les envenements de notre monde ont un sens qui est reveler a travers cette chauve souris!
Urasawa reecrit lhistoire, sans veritablement la changer et cest sa qui est super!
#32854 par Simulacra
21 juin 2013, 08:02
Oui et non

Ca le serait si le monde de Billy Bat était le notre dans son intégralité. On pourrait alors voir le monde tel qu'on le connait sous un autre angle

Sauf que le monde de Billy Bat n'est pas le notre, c'est un monde parallèle au notre, ou Billy a remplacé Mickey et ou le golden cola a remplacé ... Pepsi ou Coca-cola, je ne sais pas lequel (jpencherais plus pour Pepsi perso :o )

Comme le monde n'est pas l'exacte réplique du notre, il serait bon de le voir évoluer différemment. Voir en quoi un monde géré par la CS s'éloignera du notre à partir du moment ou Kevin commence à dessiner Billy Bat
#32858 par Wang Tianjun
21 juin 2013, 13:45
Je viens enfin de le recevoir ! :fouet:

Pas encore ouvert, mais déjà un truc me choque.... C'est quoi cette foutue tranche en BLANC ? C'était comme ça aussi sur la VO ? :fear:
#32859 par Raimaru
21 juin 2013, 17:31
Oui, vu que la tranche est de même couleur que le logo sur la couverture ;)
#32862 par Wang Tianjun
22 juin 2013, 08:41
Enfin lu hier soir, post-soirée fête de la musique, mais j'étais encore relativement frais.

Et... pour changer, je vais me ranger du côté des déçus ! :D
En partie pour les raisons qui ont déjà été évoquées (donc je vais la faire courte) concernant les scènes déjà vues ou le manque de charisme de certains personnages. D'ailleurs, à l'apparition de Tony dans le volume, j'ai bien mis dix pages pour me rappeler qui c'était ! :fouet:

Concernant les "ambitions historiques" du récit, je suis assez partagé..
Spoiler : :
Car je sentais venir le fait que l'histoire n'allait pas changer ce coup-ci, et ce pressentiment se confirmait en début de volume avec les hésitations d'Oswald.
Urasawa nous a ressorti le climax du héros qui assiste impuissamment aux effets de la machination autour de lui, et il était sans doute encore trop tôt pour faire un twist (qui aurait du provoquer l'apocalypse, ou pas). Sachant qu'en plus l'auteur a déjà préparé le terrain pour la suite (la quête du rouleau), il commençait à devenir évident que l'arc Kennedy allait en rester là. Mais cela dit, il est intéressant de voir l'auteur apporter sa version des faits et comblant les trous dans le dossier Oswald.


Sinon, je suis peut-être l'un des seuls à rester perplexe sur la narration sur ce coup-ci, en particulier sur la mise en place des personnages
Spoiler : :
du coup, j'ai trouvé l'implication de Jackie dans l'intrigue un peu artificielle, notamment le moment où elle décide d'aller observer le défilé depuis l'immeuble. De même, Kurusu et ses hommes auraient pu s'en débarrasser à n'importe quel moment à partir du moment où ils l'ont croisée, mais l'ont laissée partir parce que... parce que... parce que le manga a encore besoin d'elle ? :p


Quant au pic d'intensité du volume, eh ben, il m'a juste perdu ! :D
Spoiler : :
Déjà parce qu'il semblait évident que Kevin était trop loin et impuissant pour pouvoir sauver Kennedy. Du coup, l'éclatement de cases se mêlant à celles de sa BD, j'ai trouvé ça plus illisible qu'autre chose, voire vain. J'imaginais surtout Kevin faire une galipette dans le vide.


En revanche, la conclusion de cette scène ouvre quelques questions :
Spoiler : :
Et si finalement, tout ce pataquès autour de l'assassinat de Kennedy et les contradictions des actions que devaient entreprendre Kevin et Oswald, ce n'était pas seulement pour que la chauve-souris arrive à créer un lien entre Kevin et Kevin junior ? Du coup, on peut se demander quel était son intérêt à voir ces deux êtres se rencontrer, outre le fait de s'être manifestée au petit sans doute pour la première fois (mais elle aurait fini par le faire de toute façon)



Bref, pour ma part, ce tome conclut plutôt bien l'arc Oswald/Kennedy, mais sans grande surprise non plus pour les vieux briscards que nous sommes. Et le temps nécessaire à la conclusion de cette partie empiète sur l'ouverture des intrigues futures (je crois que le mot "rouleau" n'est pas apparu dans le tome ^^"). Urasawa apporte sa vision et intègre plutôt bien sa petite histoire dans la grande, au prix tout de même de quelques artifices.
#32865 par Valdi
22 juin 2013, 12:14
Wang Tianjun a écrit : D'ailleurs, à l'apparition de Tony dans le volume, j'ai bien mis dix pages pour me rappeler qui c'était !


Han, j'avoue, y a que quand il prononce le prénom de sa femme au téléphone que j'ai réalisé qui c'était! :D
#32907 par Alain
26 juin 2013, 13:08
Je l'ai compris qd il a parler a kennedy en disant sur cetait le patron de golden!
#33031 par Alain
08 juil. 2013, 00:09
Spoiler : :
Ca serait pas mal si dans le 8 on voit celui qui tue Oswald en vrai et quil fasse parti de tout ce complot (sachant que lui aussi meurt dans la vrai vie peu de tps apres oswald)
#33034 par Claire
08 juil. 2013, 10:55
Alain a écrit :
Spoiler : :
Ca serait pas mal si dans le 8 on voit celui qui tue Oswald en vrai et quil fasse parti de tout ce complot (sachant que lui aussi meurt dans la vrai vie peu de tps apres oswald)


Tiens c'est vrai, je me suis aussi demandé si Oswald allait finir comme dans la réalité, et du coup je m'attendais presque à voir son assassin Jack Rubby (merci wikipedia) dans le tome. J'espère qu'il ne suivra pas le même destin, mais bon comme Urasawa prend parfois plaisir à être sadique avec ses personnages je me fais pas trop d'illusions...
#33195 par Drucci
18 juil. 2013, 18:43
Question existentielle : qui est le plus mignon enfant? Kanna ou Kevin?

Image

Image
#33197 par Claire
18 juil. 2013, 19:12
Drucci a écrit :Question existentielle : qui est le plus mignon enfant? Kanna ou Kevin?

Image

Image


La plus mignonne des gosses de Urasawa, c'est Uran :D

Sinon entre les deux, je dirai Kanna :) Au moins elle est marrante quand elle est gamine !
#33198 par Arale
18 juil. 2013, 20:18
Claire a écrit :La plus mignonne des gosses de Urasawa, c'est Uran :D

Non c'est Johann môme :diable: !!

Plus sérieusement, entre Kevin et Kanna le choix est terrible! Très dur de les départager sur ce niveau là, parce qu'ils sont vraiment super choux et encore plus sur les images que t'as posté... Allez je vais dire Kevin parce qu'on a les mêmes cheveux :D
#33200 par Wang Tianjun
18 juil. 2013, 20:52
Nan, c'est Kiriko quand elle n'a que trois ou quatre ans : "Je serai sa maman !"

Bref....

Tiens Dru, à mettre en douce dans tes mises à jour (comment ça, "à la bourre" ? :D )

Billy Bat 7

"Le moindre petit écart... et c'est l'Histoire avec un grand "H" qui dérape aussitôt."

Alors qu'Oswald avait décidé de ne plus suivre ses commanditaires pour écouter Kevin, voilà qu'il tourne les talons et qu'il repart à Dallas, alors que la visite du président Kennedy se fait de plus en plus imminente... Kevin se précipite alors pour stopper le cours de l'Histoire. Au même moment, une jeune étudiante du nom de Jackie, ayant également des visions de la chauve-souris, arrive également dans la ville Texane, rentrant à son tour dans la roue du destin...

Lancé il y a trois tomes, l'arc scénaristique autour de l'assassinat du président Kennedy trouve enfin sa conclusion dans ce septième volume, faisant monter comme il se doit un suspens particulièrement haletant. L'étau se resserre sur nos protagonistes, dont les destinées sont amenées à se croiser dans ce point de fuite narratif. Coïncidences, ou machination gigantesque de l'énigmatique rongeur ailé ? Quoiqu'il en soit, ces rencontres tracent déjà le chemin pour la suite de l'intrigue, au point qu'on en oublierait même qu'il y a un attentant sur le feu !

Car la grande question du présent volume, c'est de savoir si enfin, Naoki Urasawa osera ou non changer l'Histoire telle que nous la connaissons. Après s'être longuement plongé dans la vie de Lee Harvey Oswald pour la retranscrire à sa manière, c'est tout naturellement que l'auteur nous fait vivre cette journée du 22 novembre 1963 minute par minute. On retrouve alors quelques-uns de ses vieux démons, comme la course impuissante du héros ayant toujours un coup de retard... Jusqu'à atteindre le point culminant où réalité et fiction s'entremêlent dans un profond fracas.

S'il peut générer quelques frustrations, si certaines séquences peuvent sembler capillotractés, ce septième tome remplit bien son office en offrant une très honorable porte de sortie à certains protagonistes, tout en en faisant surgir de nouveaux dont on espère rapidement suivre la progression. Tout cela n'aura pas été fait en vain, et tout ne fait que commencer...
#33265 par Drucci
22 juil. 2013, 11:08
Faut que je rajoute ça Wang, ouaip!

Par contre, c'est "Kevin" et pas "Kévin", y a pas de "é", ça me fait tiquer dans tes chroniques à chaque fois!
#33275 par Simulacra
22 juil. 2013, 23:49
Je fais la même bêtise pour ma part... On francise le nom sans faire exprès :/
#33278 par Drucci
23 juil. 2013, 09:49
Y a pas de mal, c'est juste un détail qui me faisait tiquer! :bouh:
#33369 par mycea
27 juil. 2013, 15:42
Tiens, à le lire seule dans mon coin, je n'aurais pas cru qu'il y avait autant de déçus de la série !
Personnellement je l'apprécie beaucoup, et je ne trouve pas qu'il y ait de soucis dans ce scénario (je n'ai lu qu'en diagonale vos avis pour le moment, je le précise).
#33385 par Drucci
28 juil. 2013, 12:24
Oh, après une lecture plus précise de nos avis, tu réaliseras vite qu'il y a grosso modo deux camps : les lecteurs conquis par Billy Bat, qui trouvent que c'est ce qu'Urasawa a fait de meilleur (Raimaru et moi principalement, peut-être Simulacra aussi mais son avis est plus dur à cerner!), et ceux qui pensent plutôt qu'il s'essouffle et qu'on est loin de 20th, Monster, etc (avec Wang en chef de file)!