#34747 par Drucci
04 déc. 2013, 18:22
Image

J'avais peur après la déception du tome 8 mais celui-ci est excellent, pour de multiples raisons, sur lesquelles je reviendrai plus tard dans mon avis détaillé!
#34750 par Raimaru
05 déc. 2013, 21:17
Bien baléze ce tome. Pour le coup, il se passe des choses, même si ce sont encore des éléments nouveaux qui devront être éclaircis au final.

Le premier, c'est l'histoire du voyage dans le temps. Ce que j'ai vraiment aimé, c'est que nous, lecteur, on apprend l'existence de cette possibilité sans aucun aperçu, sans aucune représentation, mais comme moyen de chantage ! C'est juste magique le dialogue entre Duvivier (qui est vraiment français du coup) et Zofû. Il y a beaucoup de tension, notamment grâce au caractère vindicatif de Duvivier et au dialogue mystique lié à cette histoire de voyage dans le temps. Et en plus de ça, Urasawa se paie le luxe de nous faire baver sur Einstein et les découvertes qu'il a faites à ce sujet ! Hâte d'en savoir plus.

Le second, c'est l'apparition d'une nouvelle célèbre thèse du complot : le faux voyage sur la lune. D'après moi, dans l'intrigue de Billy Bat et uniquement là, il faut distinguer 1964 et 1969. Ma théorie, c'est qu'en 1964, les Américains pensaient truquer le voyage sur la Lune parce qu'il n'en ont pas les moyens, et ça c'est très bien narré ; mais au final, au vu des dernières pages du tome 1, en 1969, ils y sont vraiment allés, ce n'est pas "un film" je pense. D'une part parce qu'Urasawa insiste trop sur "la chose bouleversante" qu'il faut découvrir sur la Lune, mais aussi car les astronautes sont surpris de voir un dessin de chauve-souris alors que personne n'était surpris de voir un technicien dessiner Billy Bat dans les locaux.

Sinon, la troisième partie est pas mal du tout, avec les habitants boueux zombifiés, c'est pas loin d'être "le village maudit" le plus réussi d'Urasawa selon moi !
#34760 par Arale
09 déc. 2013, 18:32
Génial ce tome !! Certainement mon préféré pour le moment :)

Déjà que j'aime bien tout ce qui touche au voyage dans le temps, multivers, etc.., quand Urasawa s'y colle ça m'enchante énormément, même si pour l'instant on n'a pas vraiment de concret là dessus.
Le dialogue entre Einstein et Zofu est complètement fou :love: !!!

L'Homme a t-il mis le pied sur la lune? Le personnage d'Akechi promet vraiment pour la suite :imp:
Raimaru a écrit :mais aussi car les astronautes sont surpris de voir un dessin de chauve-souris alors que personne n'était surpris de voir un technicien dessiner Billy Bat dans les locaux.

Si je ne me trompe pas, les techniciens appartiennent à la boite de Chuck Culkin non? Donc rien d'étonnant à ce que personne ne sois surpris par le dessin. En tout cas je pense (ou j'espère plutôt) qu'Urasawa aura le culot de rendre véridique l'imposture de la mission Apollo.

Pour la troisième partie j'attends de voir la suite. Même si l'ambiance est génialement bien retranscrite, je redoute la raison du changement d'attitude des villageois.
#34761 par Wang Tianjun
10 déc. 2013, 08:11
Des choses qui m'ont plu et d'autres qui m'ont déplu dans ce neuvième volume (que j'ai enfin pu lire hier soir !).

J'avoue que pour la première fois de la série, j'ai poussé un "woah" lorsque ça se met à parler de Multivers et qu'Einstein balance sa phrase sur fond spatial. Reste à voir si c'est juste du bluff (plutôt bien senti) ou si ça va devenir une véritable part de l'intrigue, même si l'intrigue est suffisamment touffue comme ça pour y rajouter des mondes parallèles.

(et si c'est le cas, je plains Dru et sa frise chronologique ! :D )

J'ai bien aimé aussi que les héros avancent de concert (et que le disciple de Zofu ne passe pas bêtement à côté de Kevin) et les transitions dans la narraton qui donnent le sentiment que tout est lié. En revanche, j'ai trouvé la toute dernière partie avec les "villageois-zombis' beaucoup moins convaincante.
#34762 par Wang Tianjun
10 déc. 2013, 08:36
Sinon, il y a une scène qui m'a fait halluciner tant elle un copier-coller direct de 20th CB, je ne peux pas croire qu'Urasawa ne l'aie pas fait exprès (comme un clin d’œil trèèès appuyé).

C'est bien évidemment la scène de la rencontre de Zofu avec son maitre : un dessinateur envoyé un prison, un autre détenu redouté par les autres et qui reste dans l'ombre, que le premier finit par considérer comme son maître... Si ça c'est pas le schéma même de la situation entre Kakuta et Otcho...
#34766 par Drucci
10 déc. 2013, 15:52
Raimaru a écrit :Le second, c'est l'apparition d'une nouvelle célèbre thèse du complot : le faux voyage sur la lune.


Ce que j'ai surtout trouvé réussi dans cette partie, c'est le personnage du réalisateur Akechi, clairement inspiré de Kubrick... d'autant que l'opération d'un film de propagande sur une mission lunaire rappelle un documentaire qui avait beaucoup fait parler de lui il y a quelques années, et qui mettait justement Kubrick dans ce rôle de réalisateur de faux film (cf http://fr.wikipedia.org/wiki/Op%C3%A9ration_Lune).

Je pense qu'on aura d'un côté la fausse opération lunaire montée par Akechi et de l'autre la vraie opération qu'on voit dans le tome 1.

En tout cas ce neuvième volume est effectivement très réussi, pas au point d'être le meilleur à mes yeux, mais j'ai adoré toute la discussion entre Zôfû et Duvivier (j'adore son coté maniéré alors qu'il tue des gens et brûle des livres), les révélations sur le maître de Zôfû, l'utilisation d'Einstein. On est habitué à ce qu'Urasawa croque très bien des personnages historiques mais Einstein est sans doute sa reproduction la plus réussie, c'est vraiment bluffant de fidélité à l'original!

Je trouve aussi que l'idée des multivers et du voyage dans le temps est bien traitée : la preuve, même un esprit complètement hermétique à la science comme le mien a compris les tenants et aboutissants de la chose :nerd:

Les soupçons de Randy sur la relation entre Jackie et Kevin sont sympa (notamment la confusion sur "lune de miel", je sais pas comment c'est dit en japonais mais j'imagine que c'est une bonne adaptation du jeu de mots). Globalement, j'avais peur que la rencontre entre ces trois là et Yamashita soit délayée mais heureusement elle a bien lieu, et le lieu/le moment de leur rencontre est bien amené (on a l'occasion de voir le fameux Ryo Ikebe dessiné par Urasawa, du coup).

Je suis un peu plus sceptique, comme vous, sur le traitement des villageois "fous" mais j'imagine qu'on aura une explication logique (ou pas?) après coup.

Enfin, j'ai trouvé ça vraiment très habile de faire réapparaître Shimoyama, le personnage gagne vraiment en profondeur cette fois-ci, il n'est pas un simple "pantin" historique. Et le lien établi entre le réalisateur Akechi/son oncle/Shimoyama/Kevin qui transporte le corps de Charlie est vraiment bien amené, ça tient la route avec les événements du premier tome.

Wang Tianjun a écrit :Sinon, il y a une scène qui m'a fait halluciner tant elle un copier-coller direct de 20th CB, je ne peux pas croire qu'Urasawa ne l'aie pas fait exprès (comme un clin d’œil trèèès appuyé).

C'est bien évidemment la scène de la rencontre de Zofu avec son maitre : un dessinateur envoyé un prison, un autre détenu redouté par les autres et qui reste dans l'ombre, que le premier finit par considérer comme son maître... Si ça c'est pas le schéma même de la situation entre Kakuta et Otcho...


Oui, ça m'a frappé immédiatement aussi, c'est flagrant! Urasawa reprend même le discours sur "le monstre au fond de la cellule", le jeu d'ombre pendant le dialogue entre Zôfû et le prisonnier, etc. Je pense que c'est volontaire vu comme c'est évident, comme s'il s'amusait à raccourcir une scène qui dure beaucoup plus longtemps dans 20th (plusieurs chapitres).

D'ailleurs il y a d'autres scènes qui m'ont immédiatement évoqué des "reprises" de 20th : quand Zôfû présente son kamishibai aux enfants (Manjûme qui essaye de vendre ses produits dans la rue, dans les années 1960), le gamin "fou" caché derrière un arbre aux abords du village (les mannequins enfants cachés par Ami dans la Tour du Soleil)...
#34770 par Valdi
11 déc. 2013, 15:40
Drucci a écrit :Les soupçons de Randy sur la relation entre Jackie et Kevin sont sympa


Ah, je trouve pas, moi. Jackie ne sait plus parler à son père sans hésiter/rougir/bafouiller, du coup conséquence logique : malentendu sur une relation amoureuse fictive... Je la croyais pourtant bien plus assurée que ça. Je suis triste, je ne l'aime plus. :(

Heureusement, Akechi est cool, Shimo fait un retour surprenant et gagne en profondeur, et Trucmuche (le nouveau nom de Duvivier, @Zofu :nerd:)... endosse le rôle de la victime ?!? Oo
#34771 par Drucci
11 déc. 2013, 20:18
Valdi a écrit :
Drucci a écrit :Les soupçons de Randy sur la relation entre Jackie et Kevin sont sympa


Ah, je trouve pas, moi. Jackie ne sait plus parler à son père sans hésiter/rougir/bafouiller, du coup conséquence logique : malentendu sur une relation amoureuse fictive... Je la croyais pourtant bien plus assurée que ça. Je suis triste, je ne l'aime plus. :(


Malheureusement ça fait un moment que j'ai accepté la triste transformation de Jackie en "Kyôko 2"... son assurance ne dure que le temps de sa première apparition et c'est bien dommage.
#34772 par Raimaru
11 déc. 2013, 21:03
Malheureusement ça fait un moment que j'ai accepté la triste transformation de Jackie en "Kyôko 2"... son assurance ne dure que le temps de sa première apparition et c'est bien dommage.


Idem :/

Si je ne me trompe pas, les techniciens appartiennent à la boite de Chuck Culkin non? Donc rien d'étonnant à ce que personne ne sois surpris par le dessin. En tout cas je pense (ou j'espère plutôt) qu'Urasawa aura le culot de rendre véridique l'imposture de la mission Apollo.


Justement, je le rappelais pour montrer que le contraste avec les astronautes du tome 1 qui peuvent difficilement être des techniciens ou des acteurs, puisqu'ils sont surpris parce qu'ils voient !
#34808 par Simulacra
16 déc. 2013, 12:51
Pour ma part, je suis un poil moins convaincu que vous, en fait.

Comme pour les autres tomes, le trop plein de personnages historiques m'empêche de rentrer vraiment à fond dans l'histoire. Je veux dire, dès que je vois un personnage historique que je connais, je me demande si il aurait vraiment réagit comme ça ou dit ces mots. C'est ce qui m'empêche de rentrer dans l'histoire comme dans celle de 20th (ça plus le fait que les "créations" d'Urasawa sont moins réussies... Kevin, Smith, Jackie et son papa, Kurasu je trouve que c'est pas franchement une réussite à côté de Kana, Otcho, Ami, Tenma, Johan, Dieter (celle là, c'est spécial dédicace to Drucci : I DO NOT FORGET :goku: )

Du coup, même si c'est prenant et bien réalisé, ça m'énerve. Et comme on ne sait toujours pas faire la différence entre la blanche et la noire, j'avoue que je m'y perds... si on rajoute à ça le voyage dans le temps, ça devient très compliqué.. même si le voyage dans le temps n'est pas encore établi : personne n'a utilisé ce pouvoir !

Par contre, le pouvoir de la Chuck Culkin compagnie me fait penser au Disney d'aujourd'hui, qui rachète toutes les grosses licences (Star Wars) et devient un monstre. Je n'avais pas l'impression que, dans les années 60, c'était déjà le cas comme aujourd'hui !
#34828 par bb17
17 déc. 2013, 21:38
Personnellement, depuis le début de l'histoire, c'est mon tome préféré.
J'ai adoré l'apparition d'Einstein et les allusions au voyage dans le temps.
#34914 par 14thgunner
06 janv. 2014, 21:44
Enfin pu le lire!!

Je sais pas encore quoi en penser, je vais me relire l'intégrale de la série à la suite, pour voir ou ça nous mène.

Dans tous les cas, le tome est très dense, et apporte BEAUCOUP de nouveaux éléments qui semblent bien compliqués à traiter!! Genre les multivers, chose horriblement tordue et tarabiscotées. (Je digresse déjà, mais bon, c'est pas possible que ce multivers soit le seul ou la terre existe encore, puisqu'il y en a une infinité, qui se créent à chaque choix de chaque personne. Au moment même ou il dit ça, se crée des mondes parallèles ou la terre existe et ou il n'a pas dit ça (Genre il va se coucher au lieu de répondre). Du coup ça foire déjà à la base...)

Quand au voyage dans le temps, pour le moment, on ne sait pas s'il existe vraiment, non? Du coup, c'est peut-être aussi un plan pour nous mener vers des théories fumeuses et tripées de personnages à moitié fous!
#34916 par Raimaru
06 janv. 2014, 22:06
Quand au voyage dans le temps, pour le moment, on ne sait pas s'il existe vraiment, non? Du coup, c'est peut-être aussi un plan pour nous mener vers des théories fumeuses et tripées de personnages à moitié fous!


Que ce voyage existe ou pas, ça n'a pas d'importance. Ce qui compte, c'est ce formidable dialogue plein de tension entre Zôfû et Duvivier.

Mais comme dans cette scène, on a des flashback où Einstein intervient pour évoquer le voyage dans le temps, vu la façon dont il en parle, c'est sûr qu'il existe et qu'il connait bien son fonctionnement. Peut-être que sa forme sera inattendue, inhabituelle, voire bizarre, mais je suis certain qu'Einstein est présenté comme un personnage relativement omniscient qui ne peut pas mentir aussi légèrement sur un sujet aussi puissant.
#34919 par 14thgunner
06 janv. 2014, 23:29
Non c'est clair, mais ça me faisait plus penser aux robot géant dans 20thCB.

Présenté comme des robots hyper puissants et indestructibles, alors que ce sont des gros ballons rempli de vides au final... On pourrait avoir un concept assez similaire, non?
#35228 par Wang Tianjun
26 févr. 2014, 22:13
Ouf, je suis encore dans les temps avant le volume 10 ! :p

Billy Bat 9

Tandis que Kevin et Jacky parviennent à convaincre le père de cette dernière de se rendre ensemble dans le village de Komori, il s'y passe justement des évènements très troublants depuis l'arrivée d'un étranger nommé Duvivier. Après avoir éliminé les têtes pensantes du hameau, cet individu travaillant pour Culkin retrouve Zôfû Karama, l'auteur de Bat Boy, et compte bien lui faire avouer où se trouve le rouleau de la chauve-souris...

Ce neuvième volume de Billy Bat délaisse l'ouverture sous forme de comics pour nous faire retrouver une nouvelle figure emblématique du vingtième siècle, à savoir Albert Einstein en personne ! Ce cameo de luxe donne le ton d'une intrigue qui nous enverra dans une nouvelle dimension scénaristique, à base de voyage dans le temps et de multiverse... Véritables nouvelles considérations, ou coup de bluff assumé des personnages comme de l'auteur ? Quoiqu'il en soit, ce jeu de dupes anime la joute verbale entre Duvivier et Zôfû, la vie de ce dernier ne tenant qu'au fil de cette nouvelle piste... Au passage, nous noterons la présence d'une scène qui fera furieusement penser à une autre tout aussi emblématique dans 20th Century Boys, aux intentions et aux cadrages près... A ce stade, on espère qu'il s'agit surtout d'un clin œil fortement assumé.

L'autre fil narratif du volume nous entraîne quant à lui dans le désert de l'Arizona, pour une autre légende du siècle dernier qui continue d'alimenter des débats aujourd'hui. Cinq ans avant le premier pas de Neil Amstrong sur le sol lunaire (et avant le cliffhanger du premier volume), les rêves de conquête spatiale étaient dans tous les esprits, et l'on ressent ici ce besoin d'arriver le premier, quitte à tricher. Mais si l'on pensait cette piste éloignée du reste, Naoki Urasawa raccommode une nouvelle fois les fils d'une manière très singulière.

Nos héros, dans tout ça, sont en revanche un peu éclipsés par tous ces éléments que le lecteur devra prendre le temps de digérer. Hélas, la dernière partie du volume, où Komori devient proprement un village maudit sans que l'on comprenne vraiment pourquoi, peine quant à elle à convaincre. Ainsi, la traque de la chauve-souris s'épaissit de plus en plus, et la suite n'a jamais été aussi obscurcie...
#35229 par Wang Tianjun
26 févr. 2014, 22:18
A part ça, vu que j'ai relu le tome avant-hier, il y a un autre point de ressemblance qui m'a sauté aux yeux, cette fois niveau graphisme...


Image Image

Même moustaches, même implantation dentaire... Shishio, un aïeul de Thunder Ushiyama ? :D
#35993 par Gugus
13 nov. 2014, 22:39
Après relecture j'ai maintenant acquis une certitude. Vu que personne n'en a parlé ici je suppose que c'est exclusif : le Général Scott (qui chapeaute le faux alunissage) n'est autre que le major de Kevin qui agresse le clochard japonais dans quelques pages du tome 1. Outre la ressemblance physique assez frappante, le discours ("Comment un si petit pays a pu nous donner autant de mal ?") confirme qu'il s'agit du même personnage, 20 ans plus tard. Qu'en dites-vous ?
#36006 par Drucci
25 nov. 2014, 13:58
Ça se tient, bien vu! Il fallait aller la chercher celle-là :merci: