#35999 par Sigurico
22 nov. 2014, 19:14
Avec les deux Kevin, Naoki Urasawa use à nouveau de quelques-uns de ses procédés fréquents : le changement de protagoniste, ainsi que le saut dans le temps. Et faut dire qu'il est assez cool ce Kevin Goodman : une bonne tête, artiste, plutôt futé mais un peu inconscient. Mais le plus frappant demeure évidemment son lien avec la chauve-souris. Il aurait une relation assez amicale avec elle, et serait le dernier "élu" encore en vie. Reste à savoir s'il s'agit bien de la réalité, ou si "Billy" veut faire croire tout ceci.

Sinon, c'est sympa de retrouver ce bon vieux Smith. Il s'agit finalement d'une demi-surprise, puisqu'il me semble qu'en général, Urasawa montre la mort des personnages. Et ce retour ne se fait pas seul, car l'on retrouve aussi les principaux antagonistes : Finney, Kurusu, Culkin. Une partie du passé de ce dernier nous est d'ailleurs révélée, avec une séquence où nous atteignons le point Godwin. Je ne pense pas qu'Urasawa veuille nécessairement rendre Hitler "sympathique", mais comme certains l'ont dit, peut-être pathétique, torturé, en proie aux regrets et à la nostalgie, plus "humain" (dans le bon sens du terme). Tout comme Culkin gagne un peu de profondeur. On évite de tomber dans du manichéisme simpliste, et je trouve ça bien.
Quant à Audrey, je dois avouer ne pas être insensible à son charme. :D Elle est maline, très jolie, mystérieuse, et voire même dangereuse.

En tout cas, j'ai l'impression que les onze premiers tomes forment en fait une sorte de prologue posant toutes les bases au niveau de l'intrigue "principale". Et personnellement, j'aimerais vraiment avoir des nouvelles de Jacky, qui je l'espère, ne s'était pas faite assassiner... J'aimerais également voyager dans d'autres endroits du globe, comme l'Europe par exemple.

(Heureux de rejoindre la communauté, salut à tous. ^^)
#36003 par Gugus
23 nov. 2014, 15:33
Cours donc te présenter dans le topic des présentations, cher nouveau venu !
#36005 par Drucci
25 nov. 2014, 13:52
Sigurico a écrit :En tout cas, j'ai l'impression que les onze premiers tomes forment en fait une sorte de prologue posant toutes les bases au niveau de l'intrigue "principale". Et personnellement, j'aimerais vraiment avoir des nouvelles de Jacky, qui je l'espère, ne s'était pas faite assassiner... J'aimerais également voyager dans d'autres endroits du globe, comme l'Europe par exemple.


J'ai relu le tome cette semaine et c'est vrai qu'on a l'impression que tous les tomes précédents forment un gigantesque prologue. On reproche souvent à Urasawa de créer ses histoires au fur et à mesure et de relier les fils maladroitement par la suite, mais, pour le coup, c'est tout l'inverse dans Billy Bat : tout est fait pour mener logiquement aux années 1980. Et, ironiquement, alors que beaucoup de lecteurs décrochent dans les derniers tomes d'Urasawa, cette fois, la plupart n'ont pas accroché dès le début...

J'aime bien que le fait que le rôle de héros soit clairement attribuée à Kevin G, qui, contrairement à son prédécesseur, ne se pose pas trop de questions ou ne passe pas trop de temps à larmoyer. Niveau charisme, il y a un gouffre entre les deux.

L'Espagne devrait forcément être explorée dans les prochaines tomes vu les découvertes du rouleau et la carte du coeur marquée de "Xavier".

Par contre, je me demande vraiment où Urasawa et Nagasaki veulent en venir avec la lune, c'est LE thème récurrent de Billy Bat et onze tomes plus tard on n'est pas plus avancé (puisqu'apparemment elle a bien été visitée par l'homme et qu'il existe malgré tout une fausse vidéo d'alunissage).

Sigurico a écrit :(Heureux de rejoindre la communauté, salut à tous. ^^)


Bienvenue, content de t'avoir parmi nous!
#36010 par Sigurico
25 nov. 2014, 21:52
En plus, au vu des futures couvertures,
Spoiler : :
avec un Kevin Goodman omniprésent, cette impression est renforcée. Comme si vraiment, on allait se concentrer sur lui pour un petit bout de temps.
Je ne lis pas les scans, alors l'avenir me le dira...

Sinon, je te trouve sévère avec Kevin Yamagata. Comme dit, Goodman a cette insouciance, et même inconscience assez caractéristiques de la jeunesse. Mais simplement, Yamagata était plus "réfléchi", il était plein de doutes, plein de questions. J'avais bien aimé les passages dans lesquels on le voyait totalement démuni, torturé, abandonné à l'alcool, et proche de la folie. (Les personnages torturés me plaisent souvent, en fait.) En plus, par la suite, il s'est quand même ressaisi. Je le trouvais vraiment bien, il était un peu blasé, tout en dégageant une certaine sérénité. Bref, j'appréciais pas mal ce personnage et son évolution.

Concernant la Lune et la marque de la chauve-souris qui s'y trouve, j'ai pensé à un truc, mais c'est probablement n'importe quoi. :D
Enfin bref, c'est un des grands mystères qui nous baladent de tome en tome, les possibilités et théories sont infinies, et c'est bon tout ça.

Gugus a écrit :Cours donc te présenter dans le topic des présentations, cher nouveau venu !

Je me permets d'esquiver cette formalité. Mais comptez sur moi pour participer au forum. ^^
#36012 par Drucci
27 nov. 2014, 13:26
Sigurico a écrit :En plus, au vu des futures couvertures,
Spoiler : :
avec un Kevin Goodman omniprésent, cette impression est renforcée. Comme si vraiment, on allait se concentrer sur lui pour un petit bout de temps.
Je ne lis pas les scans, alors l'avenir me le dira...

Sinon, je te trouve sévère avec Kevin Yamagata. Comme dit, Goodman a cette insouciance, et même inconscience assez caractéristiques de la jeunesse. Mais simplement, Yamagata était plus "réfléchi", il était plein de doutes, plein de questions. J'avais bien aimé les passages dans lesquels on le voyait totalement démuni, torturé, abandonné à l'alcool, et proche de la folie. (Les personnages torturés me plaisent souvent, en fait.) En plus, par la suite, il s'est quand même ressaisi. Je le trouvais vraiment bien, il était un peu blasé, tout en dégageant une certaine sérénité. Bref, j'appréciais pas mal ce personnage et son évolution.


J'ai beaucoup aimé l'évolution du personnage moi aussi mais justement, je trouve qu'après avoir atteint un certain "pic", Yamagata retombe dans la "mollesse", dans le sens où même s'il est déterminé à aller au bout de ses projets, à mettre sa vie en danger, etc, il reste globalement spectateur d'événements qui le dépassent. C'est surtout le cas au village Komori, où il va d'un point A à un point B mais se trouve finalement ligoté et plutôt impuissant!
Sigurico a écrit :Concernant la Lune et la marque de la chauve-souris qui s'y trouve, j'ai pensé à un truc, mais c'est probablement n'importe quoi. :D


On est tout ouïe, c'est souvent les théories les plus farfulues qui se révèlent juste ou sont les plus intéressantes!

Sigurico a écrit :
Gugus a écrit :Cours donc te présenter dans le topic des présentations, cher nouveau venu !

Je me permets d'esquiver cette formalité. Mais comptez sur moi pour participer au forum. ^^

Oh yeah!
#36189 par Wang Tianjun
04 mars 2015, 22:49
Billy Bat 12

On n'osait pas le croire, et pourtant, Urasawa a récidivé : tandis que l'intrigue du rouleau s'est achevé sur une situation fracassante, laissant ses protagonistes en péril, l'auteur nous propulse 17 ans dans le futur, et ce pour longtemps. Au revoir (adieu?) Kevin Yamagata, bonjour Kevin Goodman !

Eh oui, l'héritier du groupe Golden Cola a bien grandi : à présent, c'est un jeune homme de 21 ans, en fac de sciences à Princetown, mais qui sèche souvent les cours pour vagabonder... et réaliser d'étranges tags sur les murs de la ville, qu'il signe sous le pseudonyme de Golden Bat. Ces fresques murales ne manquent pas d'attirer rapidement quelques convoitises, mais se retrouvent détruites quelques heures après avoir été réalisées....

S'il faut quelques chapitres pour accepter la disparition du héros que nous avons suivi jusque là (même si chez Urasawa, rien n'est jamais défintif), Kevin Goodman est un protagoniste suffisamment charismatique pour que l'on puisse passer à autre chose sans trop de difficulté. Beau gosse, vif, rebelle et insaisissable, nous pourrions presque frôler le syndrome Gary Stu. Mais son intérêt réside surtout dans le lien qu'il tisse depuis son plus jeune âge avec la chauve-souris. D'ailleurs, lorsque l'implacable engrenage scénaristique arrivera sur lui, Kevin acceptera la situation avec une certaine nonchalance, comme s'il savait ce qui allait lui tomber sur la tête un jour ou l'autre...

En marge de la rencontre avec ce nouveau héros, Urasawa surfe sur se saut temporel pour réutiliser les rebondissement appréciés à la grande époque de 20th : au fur et à mesure des pages, nous retrouvons différents visages, avec un coup de vieux plus ou moins flagrant selon les cas, et introduit de nouveaux protagonistes tout aussi intrigants. C'est convenu, mais ça marche toujours. De plus, les voyages vers d'autres époques sont toujours de mise, et le caméo historique de ce volume risque d'en laisser quelques-uns perplexes. On espère surtout que l'auteur usera de cette figure incontournable du 20ème siècle avec grande précaution....

Alors que l'on imaginait une accalmie, Billy Bat repart dans une toute nouvelle aventure. Et s'il faut un peu de temps pour l'accepter, la série pourrait bien trouver enfin son véritable moteur... A moins que les onze volumes précédents ne constituent qu'un gigantesque prologue ?