#28390 par 14thgunner
12 mars 2012, 21:01
Image

Les deux premiers volumes de Billy Bat sortent chez nous dans deux jours!! Mais le forum est déjà prêt à recevoir vos avis et commentaires sur le premier tome!!
#28406 par Raimaru
14 mars 2012, 20:32
Je ne parlerai pas du contenu, je l'ai déjà lu en scan depuis un bout de temps et je ne voudrais pas inconsciemment vous aiguiller sur quelque chose qui va se passer. RDV au tome 6.

Mais au niveau édition, c'est moyen + je dirais. La jaquette et le papier ne sont ni de très mauvaise ni de très bonne qualité. Bon point : les pages couleur. Mauvais point : l'absence totale de bonus, alors qu'il y en avait à foison dans Pluto (mais sans doute est-ce dû au fait qu'il n'y en avait pas dans la VO). Autre mauvais point : vous constaterez que Pika aime les reports à un lexique en fin de volume. Ici, c'est particulièrement inutile vu le peu de lexique. Ils auraient pu le marquer sur la page directement et ne pas nous casser le rythme de lecture :o

Enfin, très bon point : la traduction par Sylvain Chollet, réputé dans le milieu. Les tournures de phrases sont particulièrement recherchées sans être perchées, c'est très fluide.
#28407 par Wang Tianjun
14 mars 2012, 23:46
Raimaru a écrit :Enfin, très bon point : la traduction par Sylvain Chollet


Oh my god !! :love: :love: :love:
J'avais de très grosses craintes quant au choix du traducteur, tant Pika a enchainé les adaptations maussades ces derniers temps, mais là... Je ne pouvais rêver mieux !! :imp:

Et oui, je suis à la bourre. Mais pas que sur Billy Bat, je suis à deux semaines sans achats de manga faute de temps :cry: Mais je devrais corriger ça demain ^^"
#28409 par Benku1000
15 mars 2012, 11:15
Pour ma part j'ai trouver l'édition correcte, de toute façon c'est déja mieux que Panini Comics :dead:

Niveau lecture: J'ai apprédier les 2 tomes. Je trouve qu'on est vite pris dans l'intrigue et je me demande quel sont les secret que cache se mystérieux billy bat.

Bref vivement la suite.
#28418 par 14thgunner
16 mars 2012, 00:17
Benku1000 a écrit :Niveau lecture: J'ai apprédier les 2 tomes. Je trouve qu'on est vite pris dans l'intrigue et je me demande quel sont les secret que cache se mystérieux billy bat.


Pour ma part, j'ai vraiment pas compris grand chose! Je pense que c'est voulu, mais pour le moment c'est le flou complet! De toute manière je vais me les relire ce week-end pour avoir un avis un peu plus précis!

Mais c'est vraiment un kiffe de lire du nouveau Urasawa!!
#28419 par Saxalto
16 mars 2012, 01:35
Premier tome lu, impatient de découvrir ce nouveau Urasawa, sans douter de ses qualités de mangaka, je me suis jeté dessus sans chercher à savoir si ça allait me plaire (même si j'ai lu ici quelques pistes (sans me spoiler)).

Je m'attendais donc à ne rien comprendre et je dois dire qu'avec ce premier tome, c'est le cas ! Bon, bien sûr, on comprend ce qu'il se passe, pas trop de mystère à part ces chauves-souris antagonistes.... mais en fin de compte: pourquoi? Où cette histoire va nous mener?

Ce premier tome se lit comme une histoire "simple" où Kevin part à la quête de "l'original", il finit par le trouver mais l'histoire en devient encore plus intrigante avec cette BD "J-1"... qui est d'ailleurs très intéressante (et fait un peu penser aux dessins prophétiques de 20thCB)!

Donc une histoire plutôt sympathique bien qu'un peu en dessous de ce qu'Urasawa a pu faire jusqu'ici pour un premier tome mais une chose est sûre: je ne sais pas du tout où il veut en venir avec cette histoire, ni comment ces différents mystères pourront être expliqués (s'ils le sont!) de manière crédible... enfin, l'avenir nous le dira!

Mais comme le dit 14thgunner, c'est un kiffe de retrouver un nouveau Urasawa, sa qualité du dessin (même si j'ai l'impression que c'est moins joli que Pluto... à hauteur de Monster ou 20th), ce soucis du détail à chaque (ou presque) planche... c'est un régal à lire et à regarder ! :)

Le deuxième tome m'attend là... ^^
#28512 par Wang Tianjun
23 mars 2012, 19:33
Avec du retard, voilà ma chronique du tome 1, celle du 2 devrait arriver dans la suite du week-end.

Je vous préviens, j'ai pas forcément été tendre avec cette nouvelle oeuvre ^^"


Billy Bat 1

Encore une sale nuit pour Billy Bat. Voilà qu'on demande encore ces services de détective privé pour une banale affaire d'adultères. Pourtant, au fur et à mesure de ses recherches, il découvrira que tout n'est pas si simple... Qu'est-ce qui peut se tramer derrière tout ça ? Vous le saurez dans le prochain chapitre !

Sans conteste, Billy Bat est le comic strip a succès aux Etats-Unis dans cette fin des années quarante ! Hélas, la série pourrait être prochainement interrompue car son auteur, Kevin Yamagata, a récemment découvert qu'une BD japonaise aurait précédemment utilisé un héros similaire. Refusant de faire passer sa série pour un vulgaire plagiat, Kévin décide de partir au Japon, à la rencontre de l'auteur de ce manga, afin de clarifier la situation. Il est loin de se douter que ce voyage l'entraînera dans un gigantesque complot, fondé depuis des temps immémoriaux...

Quelques temps après la fin de Pluto, et tandis que nous poursuivons la lecture de Happy!, voilà que la dernière œuvre en date de Naoki Urasawa, encore en cours au Japon, arrive enfin en France ! Pour la première fois, c'est l'éditeur Pika qui hérite de l'une des œuvres du maitre actuel du genre seinen, mais cela ne devrait pas changer grand-chose quant au succès de cette nouvelle aventure. Après la parenthèse Pluto, l'auteur revient à ses thèmes de prédilection reconnus dans Monster et 20th Century Boys : propulser un parfait anti-héros dans une machination complexe et retorse. Ici, cela se fait par une habile mise en abîme, Kevin étant lui-même dessinateur de comics, et l'auteur nous proposera d'ailleurs une étonnante introduction, une histoire dans l'histoire, afin de mieux placer le lecteur dans l'ambiance de cette nouvelle aventure. Le ton est donné : Billy Bat se voudra intriguant et décalé !

Sorti de cette mise en bouche originale, les habitués d'Urasawa retrouveront par la suite un style beaucoup plus familier. Il ne faut que peu de temps pour que les bases de l'intrigue se mettent en place, de manière presque trop explicite. Ainsi, il est rapidement question d'une société occulte existant depuis la nuit des temps, ayant pour emblème une chauve-souris ressemblant au héros né de la plume de Yamagata. Ce dernier sera même bien vite confronté à de lourds chantages, à de louches individus, et même à la mort elle-même, jusqu'à devenir, à l'instar d'un Tenma ou d'un Kenji, un suspect recherché. En outre, les adeptes de l'auteur seront vraiment en terrain connu avec la rencontre de nombreux seconds rôles, des prédictions ou encore des personnages portant notre protagoniste en prophète. En revanche, la différence la plus notable par rapport aux précédentes œuvres de l'autre sera l'absence d'un véritable méchant pour s'opposer au héros... A moins que ce ne soit le chauve-souris elle-même qui soit amené à endosser ce rôle ?

Derrière ces nombreux points constituant la marque de fabrique de l'auteur, qui réjouiront ses fans autant qu'ils feront fuir ses détracteurs, Billy Bat peine pour le moment à tirer son épingle du jeu. Deux raisons pourront expliquer cela : premièrement, l'absence de seconds rôles forts, pouvant porter la série en l'absence de son héros. Même s'il croise beaucoup de monde, Kevin avance pour le moment seul, et l'on ne retrouve pas les petits détails qui, habituellement, donnent vie à l'univers que dépeint l'auteur. Deuxièmement, ce premier volume se situant dans un contexte d'après-guerre au Japon, Urasawa fait état de figures historiques et de faits divers réels que le lectorat français ne reconnaitra pas forcément au premier coup d'œil, malgré l'effort de l'éditeur qui aura incorporé de nombreuses notes explicatives. Il en ressort une intrigue difficilement appréhendable à certains moments, même si l'on comprend déjà que les perspectives scénaristiques devraient ne pas s'arrêter là. En effet, derrière les références et les nouveaux clins d'oeil à Tezuka (un fait divers déjà exploité dans Ayako, la couverture de sa première oeuvre...), Urasawa semble parti pour déformer notre Histoire, à travers le prisme de sa créature ailée...

Au niveau du dessin, nous sommes là encore en terrains conquis, et l'on pourra même parfois regretter le manque de renouvellement dans les différents visages croisés durant la lecture. En revanche, les décors sont une nouvelle fois sublimes (il fallait pourtant passer après les incroyables villes futuristes de Pluto !) et l'immersion est parfaite. L'originalité graphique viendra évidemment des passages en bande-dessinée, même si l'auteur aura pu d'avantage simplifier son trait pour obtenir un contraste plus marqué.

Du côté de l'édition, si l'acquisition du titre par Pika aura pu faire froncer quelques sourcils, force est de constater que le résultat est à la hauteur de nos espérances. Le papier est de qualité raisonnable et les pages couleurs (essentielles) sont fidèlement conservées. Cerise sur le gateau, la présence de Sylvain Chollet à la traduction nous promet un véritable plaisir de lecture. Pour chipoter, on pourra regretter que la page de lexique se retrouve en face de la dernière page du volume, ce qui est fatal lorsqu'on connait la puissance des cliffhangers de l'auteur ! Mais à part ça, on ne peut qu'être réjoui de la qualité de l'ensemble.

Au final, malgré l'originalité de son départ, Billy Bat est avant tout un Urasawa "pur jus", déroulant une aventure qui devrait pouvoir nous tenir en haleine pour un très long moment. Cependant, le développement précipité de l'intrigue, propice à certaines facilités, l'absence de figures fortes entourant le héros et les références occulte pour le lecteur occidental empêcheront à la chauve-souris de prendre déjà son envol. Mais, comme le dirait Billy lui-même, on ne s'envoie pas en l'air à la première occasion...
#28518 par 14thgunner
24 mars 2012, 09:55
Je rejoins certaines critiques, d'autres un peu moins.

Premièrement, je suis complètement d'accord concernant ce sentiment de "déjà-vu"... On connait assez bien Urasawa pour voir ses petites ficelles, il me semble. Certains passages sont très ressemblants à ceux de ses autres mangas. Les seconds rôles absents sont aussi un petit point faible, mais je pense qu'ils vont arriver par la suite quand même! Donc là je suis d'accord.

Par contre je ne te suis pas vraiment pour les ressemblances physiques entre personnages. Déjà c'est pas vraiment une critique faisable pour moi, au vu du nombre de persos différents et de faciès qu'il a créé, par rapport à d'autres mangakas que je ne citerais pas qui ne sont pas capables de créer 5 personnages différents (Oliv et Tom, ils sont toujours en forme)... Donc c'est un peu tirer sur l'ambulance que de reprocher des ressemblances entre personnages je trouve!

Mais dans l'ensemble je rejoins joyeusement ton point de vue!

Ah et pour ajouter un point de critique, pendant qu'on y est, je n'ai pas trouvé l'histoire du symbole chauve-souris crédible. Et ça m'a un peu perturbé la lecture. On en a discuté avec un pote, et ce symbole ne semble pas du tout millénaire ou ancestral... Du coup on a du mal a y croire... Mais je me souviens avoir ressenti la même chose au début avec Ami et son masque pourri, alors ça va peut-être passer. Mais sur ce point, je sais pas ce que vous en pensez, ceux qui ont lu jusqu'ici??
#28520 par Wang Tianjun
24 mars 2012, 12:24
14thgunner a écrit :Par contre je ne te suis pas vraiment pour les ressemblances physiques entre personnages. Déjà c'est pas vraiment une critique faisable pour moi, au vu du nombre de persos différents et de faciès qu'il a créé, par rapport à d'autres mangakas que je ne citerais pas qui ne sont pas capables de créer 5 personnages différents (Oliv et Tom, ils sont toujours en forme)... Donc c'est un peu tirer sur l'ambulance que de reprocher des ressemblances entre personnages je trouve!


C'est plus une ressemblance dans des stéréotypes de personnages que dans le physique : on retrouve des modèles de gamins, de petits vieux, de clochards raleurs, de compagnons un peu joufflus,... que l'on a déjà pu croiser de-ci de-là. On peut aussi s'amuser à la "maxi-tête" entre les persos d'Urasawa : pour résumer grossièrement, Kévin, c'est un peu de Tenma avec la coiffure de Donkey :D

Celà étant, ce n'est pas non plus le point principal que je reproche au volume : personnellement, j'aime beaucoup les portraits que croque Urasawa, malgré la redondance ^^"


14thgunner a écrit :Ah et pour ajouter un point de critique, pendant qu'on y est, je n'ai pas trouvé l'histoire du symbole chauve-souris crédible.

De ce point de vue, ça ne m'a dérangé qu'à moitié : après tout, il y a eu pas mal de civilisations qui ont représentés leurs dieux sous forme d'animaux. En revanche, j'ai trouvé la graphie du symbole assez peu recherché, il ne fait pas vraiment "antique". Mais bon, Urasawa voulait sans doute que la ressemblance avec Billy soit suffisamment évidente.
Le dernier point qui m'a plus dérangé, mais qui apparait d'avantage dans le second tome, c'est :
Spoiler : :
La (ou les) chauve-souris apparaît aux personnages toujours avec le même design de "comics", ce qui apporte un certain anachronisme. J'aurais aimé que la vision change en fonction du contexte et de la perception que peuvent en avoir les différents personnages.


Un autre point qui m'a dérangé, au niveau du scénar cette fois, mais que j'ai à peine suggéré dans la chronique pour éviter le spoil, c'est :
Spoiler : :
La dualité "la blanche ou la noire". L'intrigue se veut complexe, mais si elle repose simplement sur ce choix manichéen entre le Bien et le Mal, je trouve ça bien simpliste et facile pour du Urasawa, qui nous a habitué à mieux que ça.


Enfin, du peu que j'ai pu lire ici ou là sur le net, Billy Bat est quand même la série d'Urasawa qui divise le plus sur son démarrage ^^"
#28521 par effer
24 mars 2012, 16:48
Spoiler : :
La chauve souris sur le rouleau ancien est dessinée au pinceau et non sur le mode comics; on commence à percevoir un symbole lointain qui va évoluer.
C'est un détail qui a déjà son importance dès le T1.

C'est vrai pour ce que tu as dis, on est en terrain balisé pour ce début, wait and see. :inno:
#28522 par Drucci
24 mars 2012, 17:43
Je réagis pas mal en retard vu que j'avais déjà posté une chronique assez longue sur Billy Bat le jour de sa sortie (http://www.journaldujapon.com/2012/03/b ... -bien.html)! J'ai préféré prendre le temps de le relire avant de réagir, mais globalement, je suis très emballé.

Je comprends votre déception, j'ai aussi été dérangé par le côté "répétition/déjà vu" dans la mise en place de l'intrigue. Certaines scènes sont même des copier/coller de 20th Century Boys et Monster (le héros naïf qui se ressaissit après la mort d'un proche, le fait qu'il court tout le temps, le jeu de pistes sur le mystérieux symbole, etc), et parfois on nous explique les choses de façon un peu grosse (notamment au début quand Charlie sort à Yamagata "au fait tu connais cette société secrète millénaire à la chauve-souris?").

Mais au final ça passe à mon goût parce que je me suis vite retrouvé pris dans l'intrigue. En fait, je trouve que les deux premiers chapitres sont véritablement magistraux (la meilleure ouverture de thriller d'Urasawa, avec le comic dans le manga, le style polar noir avec des animaux, le fait qu'on se laisse prendre dans l'enquête de Billy pour en sortir au moment crucial et revenir à la "réalité", la découverte du Japon d'après-guerre), qu'ensuite ça s'essouffle un peu avec le côté déjà vu et qu'au final ça repart vraiment quand Yamagata rencontre le mangaka et qu'on assiste au jeu de conformité entre les planches de Zôfu et la réalité. Et la dernière planche du volume est vraiment géniale, cette ambitition! :love:

Yamagata manque encore un peu de profondeur à mon goût mais j'ai pas été dérangé par les persos secondaires, au contraire. Le perso de Billy Bat (sous toutes ses formes) est assez fascinant, et j'ai beaucoup aimé les persos secondaires du deuxième volume (le chauffeur de taxi et les mariés notamment).

Après, oui, il faudra voir ce que ça donne dans sa globalité parce que pour l'instant c'est assez difficile de relier toutes les intrigues différentes ou de savoir quels persos on reverra.

Enfin en ce qui concerne la qualité de l'édition, je m'attendais au pire avec Pika mais je dois reconnaître que j'ai rien à redire. La police utilisée me dérange un peu (pas l'habitude pour un Urasawa), et je trouve ça assez stupide de mettre le lexique en fin de tome, juste à côté de la page de gros cliffhanger... mais à part ça c'est du tout bon, très fidèle à l'original, et surtout la traduction de Sylvain Chollet est excellente (pas la moindre coquille, des tournures adaptées au langage de l'époque et plein de notes utiles).