#29876 par Drucci
19 sept. 2012, 14:32
Image

Sorti aujourd'hui!

Je posterai mon avis détaillé plus tard mais après deux relectures, je suis toujours aussi conquis, même si la fin du volume est terriblement frustrante...
#29887 par Wang Tianjun
19 sept. 2012, 16:38
Je sors de la lecture...

... et enfin, pour la première fois, je ressors vraiment satisfait de ma lecture d'un tome de Billy Bat ! Hourra !! :D

Bon, y a quand même de sacrées longueurs, et Urasawa ne se révolutionne pas beaucoup, mais au moins on sait enfin à peu près où l'on va. Et surtout, il y a un paquet de personnages déjà vus qui prennent une vraie consistance.

Chronique à suivre bientôt.
#29889 par Drucci
19 sept. 2012, 16:45
T'as pas été choqué par la fameuse scène du saloon évoquée par Nicolas Penedo?

C'est cool de voir que le manga te plait enfin, mieux vaut tard que jamais! Je te rejoins sur le fait que les personnages prennent enfin une consistance, et que l'intrigue trouve elle aussi véritablement une direction. C'est le gros point fort du volume, au-delà du talent de mise en scène d'Urasawa qui est encore plus efficace ici à mon sens.

Par contre, paradoxalement, ce qui m'a frustré c'est qu'à la fin

Spoiler : :
même si l'intrigue a avancé, on a l'impression que non... dans le sens où Kevin se décide enfin à bouger alors qu'on croyait qu'il l'avait déjà fait après le tome 3. Il nous refait le coup de la "fuite" et au final on n'est pas plus avancés sur ce qu'il doit faire concrètement pour changer le cours de l'histoire, donc c'est vraiment le truc qui m'a gêné mais j'espère que dès le prochain tome ça avancera de ce côté là.
#29894 par Wang Tianjun
19 sept. 2012, 17:07
"Choqué", non, j'irais pas jusque là. Mais effectivement, c'est loin d'être la meilleure scène qu'il ait pu produire :
Spoiler : :
les cowboys qui se mettent à chougner comme des midinettes, c'est assez ridicule tout de même :D


Faudrait que je relise le passage du tome 3 par contre, faut dire qu'il était bien embourbé ^^"
#29899 par Raimaru
19 sept. 2012, 17:31
Conclusion : personne n'est d'accord avec Nicolas Penedo :bouh:
#29904 par Drucci
19 sept. 2012, 21:09
C'est vrai que cette scène est assez étonnante mais ça m'a fait penser

Spoiler : :
aux bikers de 20th Century Boys qu'on prend pour des gros durs mais qui aident Croa-Croa. Enfin c'était moins (voire pas du tout) larmoyant, mais ça reste le même esprit!


En tout cas ce quatrième tome est vraiment très bon :

Spoiler : :
Toute la partie sur Oswald est captivante, la mise en scène est digne d'un film (notamment l'introduction du personnage d'Oswald), et, surtout, j'adore la façon dont Urasawa parvient à mélanger éléments historiques véridiques et éléments de fiction. Le tout s'emboîte parfaitement, et c'est d'une grande cohérence, au point qu'on se perd un peu entre réalité et fiction. D'ailleurs le sens du détail qu'il met à reproduire les moindres faits et gestes d'Oswald est vraiment bluffant : bon, l'affaire Kennedy m'a toujours passionné donc je connais bien l'histoire et ses détails, et c'est un gros plus à la lecture de ce volume je trouve parce qu'on apprécie d'autant plus l'intrigue vu sa fidélité à la réalité (et encore une fois aussi grâce à ce mélange flou).

Et puis évidemment il y a la touche Urasawa sur le personnage "secondaire" qui fonctionne parfaitement : on s'attache à Oswald, Urasawa réussit à nous faire comprendre ses démons et sa faiblesse en l'espace de quelques chapitres seulement, et on le prend plus en pitié qu'autre chose, surtout quand on voit comment il est manipulé de bout en bout.

Sinon, comme tu le disais Wang, les persos gagnent vraiment en profondeur. Kevin est un peu lourd à pleurnicher au début mais au final on le comprend et on compatit. Le coup du héros qui sombre dans l'alcoolisme est quand même très bien vu.

Smith gagne énormément en charisme et j'espère que le mystère autour de son identité nous réserve une belle surprise (que c'est pas juste un effet d'annonce quoi). Et puis voir un vieux qui se bat aussi bien ça force le respect. :nerd:

Finney devient encore plus détestable dans son rôle de méchant et on commence d'ailleurs à mieux cerner les deux camps qui s'affrontent. Chuck Culkin/Walt Disney promet d'être un perso très intéressant... La façon dont il est introduit m'a beaucoup fait penser au président Alexander dans Pluto. Enfin niveau complot et intelligence il a l'air plus proche du docteur Roosevelt, mais Culkin est très intrigant. Et la révélation sur les hommes "prédisposés" éclaire pas mal de choses tandis que le mystère autour de la reprise/du vol de Billy Bat par Culkin s'épaissit.

Enfin les allers-retours constants entre la réalité et les planches prophétiques sont toujours aussi bien foutus et captivants, c'est un régal de suivre les versions animales des personnages. Le scénario est toujours aussi ambitieux, voire plus, et ça c'est un point qui me fascine vraiment, j'ai vraiment jamais lu un truc aussi "couillu"!


Au niveau des (rares) regrets :

Spoiler : :
Comme je le disais, l'impression à la fin que l'intrigue concernant Kevin/Billy a stagné. Et puis aussi des passages parfois un peu longuets (quand on y repense y a beaucoup de scènes consacrées simplement à la découverte d'un lieu par un perso alors qu'on connaît déjà le lieu - comme quand Finney arrive dans la ville) ou des réactions un peu caricaturales (comme Kurusu et ses yeux exorbités lorsqu'il rencontre Oswald ou quand il lui dit que le comics de Kevin vient de paraître : il a plus l'air ridicule qu'autre chose à tirer cette tête 90% du temps).


Bref, je suis encore plus conquis par ce tome que par le précédent. L'intrigue globale commence vraiment à s'éclaircir un peu et à avoir des contours, et ça donne encore plus envie de lire la suite. Les trois mois prochains vont être très longs. :|

Sinon, Urasawa continue dans le star system, ou alors c'est inconscient, mais y a quelques similitudes sympa avec ses autres séries dans ce tome :

- l'éditeur japonais "clandestin" qui s'appelle Fujiyama comme "l'agence de voyage" de Shôgun dans le tome 4 de 20th (Fujiyama Travel)

- le robot que le gamin veut remporter à Billy Land est quasiment le même que celui qu'on aperçoit en fond sur la couverture du tome 22 de 20th

Image

- et (mais là c'est plus une ressemblance non voulue qu'autre chose je pense) la scène

Spoiler : :
du saloon avec Smith qui braque un type au sol rappelle énormément le premier chapitre de Pluto, quand Gesicht rattrape le drogué. La ressemblance graphique entre Smith et Gesicht m'a d'ailleurs frappé sur ce tome, Smith est comme une version plus dodue de Gesicht :

Image
#29909 par Simulacra
20 sept. 2012, 11:58
Arf, je ne l'aurais que demain... Mais au moins, vous confirmez que N.P d'animeland est bien un cas à part dans son appréciation du médium Manga ? :o
#29912 par Raimaru
20 sept. 2012, 18:18
Oui, je confirme. D'ailleurs, je peux me mettre à commenter avec vous les sorties, je me suis rendu compte que c'est au milieu de ce tome que je m'étais arrêté en scans.

Déjà, j'ai l'impression d'y voir légèrement plus clair en ce qui concerner les chauve-souris blanche et noire. Du moins, j'ai l'impression, car Urasawa peut très bien nous mener en bateau :bouh:

Spoiler : :
Disons qui s'il y en ait une bonne et une mauvaise, la bonne aiderait Kevin en lui demandant d'écrire l'avenir pour changer l'histoire. La mauvaise, elle, donne le pouvoir à des hommes potentiellement dangereux à l'image d'Oswald ou du chef de province japonais de l'époque des samouraïs. Si la blanche demande à Kévin de changer l'histoire, c'est pourquoi faire ? Y'a t-il la fin du monde au bout du tunnel ? À cause d'un enchevêtrement d'affaires sordides ?

Et à côté de ça, on a des personnages qui ont un certains charisme par leur gueule et leur supposé savoir sur cette affaire alors qu'ils sont simplement humains (a priori), à l'image de Kurusu ou Finney. D'autres devraient arriver vu que la BD de Kevin laisse supposer qu'un Italien et un Cubain soient alliés à Kurusu. Peut-être un responsable du gouvernement communiste de Castro et un mafieux ? En tout cas, il y a un sacrément background dans Billy Bat. On ne peut décemment pas dire qu'elle a moins de potentiel que les autres séries d'Urasawa. Par contre, je vous rejoins sur les quelques maladresses qu'on a pu voir ça et là, comme la mort de la prostituée dans le tome 2 ou les cowboys qui se mettent à chialer comme des geeks au Comic-con pour la mort d'un super-héros :bouh:
#29918 par Drucci
20 sept. 2012, 22:56
Effectivement on y voit déjà plus clair sur les deux camps en présence et sur les chauve-souris,

Spoiler : :
ça me paraissait logique depuis le début que le Billy de Kevin était différent en raison de sa tenue et des propos qu'il tient mais là on en a confirmation indirecte... d'autant qu'on voit à un moment la "vraie" chauve-souris, la noire, qui essaye de le "corrompre" pendant qu'il est ivre mort. Ce qui aurait plus de sens puisqu'il serait du coup hanté par la bonne et par la mauvaise, et qu'il choisirait finalement d'écouter la bonne.

Maintenant, reste à voir le but des chauve-souris : on sait que la bonne veut contre-carrer la mauvaise, mais le mystère reste entier sur le but que sert la mauvaise. Manipuler l'histoire, d'accord, mais pour quoi? A quelles fins? Et du coup ça pose aussi la question de l'intérêt de Kurusu et Culkin dans l'affaire... Autant Kurusu peut être satisfait de voir les Etats-Unis "affaiblis" en assassinant Kennedy, autant les motivations de Culkin restent mystérieuses puisqu'à part faire disparaître Kevin, on volit pas trop ce qu'il vise.
#29932 par 14thgunner
21 sept. 2012, 22:12
Je viens de lire ce quatrième tome, et comme vous je suis vachement emballé! Les personnages sont présentés pendant plus de 3 chapitres, l'histoire suit une unité temporelle assez agréable et propice à mettre de l'ordre dans le bordel total et surtout l'histoire avance (un peu) de manière compréhensible.

Sinon, j'ai trouvé Oswald hyper charismatique. Il a une vraie personnalité au niveau graphique (on sent qu'Urasawa s'applique pour qu'il soit ressemblant) qui le fait se détacher des autres.

Bref un excellent tome qui rassure sur la série et la direction dans laquelle elle va. Et qui donne envie de lire la suiiite!!!

Quant à Culkin, c'est vraiment Walt Disney. Il en est une caricature exacte. Ça m'a fait me poser la question de savoir si Urasawa aurait utilisé Mickey, s'il avait eu les droits? :p
#29934 par Benku1000
22 sept. 2012, 03:26
Rah il est sorti et je ne l'ai toujours pas ( pas là de la semaine ).
Apparament vous avez l'air très enthousiasme de ce tome 4, sa me rassure un peu.

Je posterai mon avis tout à l'heure quand je l'aurai acquis.
#29948 par Raimaru
22 sept. 2012, 10:56
Quant à Culkin, c'est vraiment Walt Disney. Il en est une caricature exacte. Ça m'a fait me poser la question de savoir si Urasawa aurait utilisé Mickey, s'il avait eu les droits? :p


Probablement. En tout cas, pour pousser la vraisemblance historique jusqu'au bout, je transpose Billy Bat en Mickey dans ma tête. :bouh:
#29949 par Benku1000
22 sept. 2012, 11:01
Bon je viens de lire ce tome de Billy Bat et j'en suis très satisfait =)
Je trouve qu'on est de plus en plus pris dans l'action, le déroulement de l'intrigue et c'est avec joie que j'attend le tome 5 :imp:
#29951 par Simulacra
22 sept. 2012, 16:30
Enfin lu et... J'aimerais comprendre aussi bien que vous :D

Spoiler : :
Je me rends compte à quel point il est dur de suivre de l'urasawa tous les 3 mois, et à quel point l'histoire forme un "tout"... il va falloir relire les 2 premiers tomes...

Au niveau des bémols, je dirais que je ne suis pas fan du cadre de l'histoire (Années 40 et 50 aux USA et au Japon). Je préfère largement le cadre de Monster (L'europe d'après la chute du mur) et de 20th CB (Le japon de 70 à... ah ba à nos jours :D On sera bientôt en l'an 1 après ami non ? :o )
Ensuite, alors que l'enfance a une place centrale dans toutes ses œuvres (Les petits frères et sœurs dans Happy !, l'histoire de Johan et le personnage de Dieter dans Monster, la bande à Kenji dans 20th, Atom dans Pluto..) dans celle là, je trouve qu'elle est annexe. Dommage, vu le talent inuit qu'à Urasawa a mettre en scène les enfants. (Par contre, là, on a notre lot de vieux habituel :nyark: )
Enfin, au contraire de Drucci, je ne suis pas forcément fan de voir le mélange fiction/histoire réelle... Car dans le cas qui nous intéresse, on sait malheureusement comment ça se finit pour Kennedy. Je suis donc frustré par avance de voir Kevin échouer. (Peut il en être autrement ? Les héros dans l’œuvre d'Urasawa ne gagnent JAMAIS, sauf à la fin bien sur... donc Kevin comme Kenji et Tenma avant lui va en chier un max)

Sinon, je n'ai pas du tout été choqué par la scène du saloon. Car ce n'est pas l’Amérique du 19ème, mais du milieu 20ème. Même si ils sont habillés en "cow boy", les personnages ne sont rien d'autres que des américains moyens de leur temps de province, et pas des durs à cuire. Ils réagissent donc en fonction.

J'apprécie aussi fortement le personnage de Smith, espérons qu'Urasawa ne le fera pas mourir trop vite :diable: (Syndrome Monster :o)

Et j'apprécie aussi l'évolution de Kevin, au contraire d'un certain N.P. :o Le voir malmené comme ça donne de la consistance au personnage, c'est un plus très appréciable.

Je pense au final que cette oeuvre, de grande qualité, ne sera jugeable que sur le long terme, et que la frustration de ces 4 premiers tomes (ou on en sait clairement moins que les personnages) va servir à des tomes mémoriaux dans le futur, comme Urasawa sait si bien les faire...


L'attente pour le tome 5 va être longue, très longue...
#29961 par Saxalto
23 sept. 2012, 20:18
Je viens de finir la lecture et je suis perplexe...

En lisant le tome 3, ça m'embêtait de lire la même histoire "parallèle" tout le long du tome et au final, après lecture totale, ce tome est mon préféré des 3 premiers.
Ici, même chose, pendant la lecture, la partie flirtant avec la réalité m'embête mais le reste, sur Kevin m'a passionné !

En fait, cette frontière minime entre fiction et réalité reprenant des personnages réels est assez déstabilisant et j'espère m'y faire! (le passage "réalité" du tome 2 m'avait bien plu par contre!)
Maintenant, avec du recul, en imaginant que les personnages sont fictifs, l'histoire tient la route et est plutôt passionnante!

Et la dernière scène vient contrecarrer mon impression sur la "réalité" dans ce manga et m'en donner une nouvelle dimension qui promet pour la suite de l'histoire et de l'Histoire... vivement la suite :)

Donc je ressors plutôt satisfait de ce tome après lecture totale, même si l'histoire globale stagne un peu, la manière dont l'histoire/la situation est traitée est intéressante et surtout, nous permet de comprendre mieux ce qu'il se passe.

Je pense bien en lisant ce tome qu'Urasawa doit savoir où il va, ce qu'il compte faire et ce tome doit poser les éléments importants pour la suite pour que le lecteur puisse mieux comprendre ce qu'il va se passer par la suite... mais comme vous l'avez dit: suivre un tome tous les 3 mois pour suivre du Urasawa, c'est pas évident à moins de relire et rerelire les tomes pour ne rien oublier...
#29962 par 14thgunner
23 sept. 2012, 21:33
En fait c'est un pari énorme que fait Urasawa d'intégrer des faits et des personnages réels dans un récit de fiction en manga!!

Ça demande une maîtrise et un respect historique énorme, mais également une virtuosité dans le scénario, qui se doit de donner un sens "différent" à des évènements de notre passé!

Donc quoi qu'on en dise, Urasawa ne répète pas simplement son schéma narratif bien connu, mais prend quand même de grands risques! Ça peut marcher, ou complètement foirer et ne pas plaire du tout...
#30268 par Wang Tianjun
18 oct. 2012, 18:41
Allez zou, un mois de retard pour la chronique :D

Billy Bat 4

Au début des années 60, le personnage de Billy Bat est devenu une telle icone populaire qu'un parc d'attraction a été créé à son image : Billyland. A l'intérieur du parc, un employé semble avoir des ennuis avec le FBI, mais cache son identité sous le costume bien pratique de la célèbre chauve-souris. Qui pourrait se douter à cette heure que le nom de cet employé va tristement rentrer dans l'histoire ?

Après un troisième volume difficile à appréhender pour le lecteur occidental, Billy Bat nous emmène vers une nouvelle époque et un terrain qui nous est bien plus familier. Un minimum de connaissances en Histoire est nécessaire, mais ce nouveau fragment est aussi bien plus attractif que ses prédécesseurs. D'une part, il est très intéressant de plonger une nouvelle fois dans la psyché d'un tueur, à plus forte raison lorsqu'il s'agit d'une figure célèbre. S'appuyant sur de véritables sources biographiques, Urasawa nous présente ici un assassin plus manipulé qu'autre chose, appâté par une destinée héroïque qu'on lui dessine, sans aller non plus jusqu'à l'innocenter complètement. De même, on savourera le parallèle explicite entre Billy Bat et Mickey Mouse, ainsi qu'entre leurs créateurs, Chuck Culkin s'imposant comme un Walt Disney beaucoup plus sombre et manipulateur.

Et l'ami Kevin, dans tout ça ? Alors que nous l'avions laissé à la fin des années quarante, la recherche de notre dessinateur est l'autre piste narrative du volume. Nous y retrouvons l'inspecteur Smith dans une enquête un peu inégale dans ses rebondissements, notamment lorsque les indices le mèneront dans un village de Far West aux habitants hypersensibles... Mais la fin justifie les moyens, et il est bon de retrouver un Kevin Yamagata beaucoup plus marqué par la vie après ce saut de dix ans. Urasawa renoue ici avec ses thématiques habituelles : anti-héros confronté à un destin de sauveur du monde, par le biais de prédictions, cela a quand même quelques traits de ressemblance avec Kenji, mais l'on s'en contentera.

Au final, ce volume de Billy Bat nous rassure quant à la trajectoire prise par la série. D'un côté, la plongée dans l'esprit de nouvelles figures historiques est toujours aussi plaisant à suivre, surtout lorsqu'elles se rapprochent de nous. Mais surtout, ce tome permet de poser enfin de manière claire les bases de l'intrigue. Il était temps ! Tous les pions semblent en place pour une course-poursuite contre le destin, et contre l'Histoire... Urasawa osera-t-il bouleverser le passé de l'Humanité ?
#30381 par Drucci
02 nov. 2012, 18:00
J'avais oublié un détail important du tome 1 : quand Kevin va expliquer à son éditeur qu'il part à Tokyo, on apprend que son assistant (le type à lunettes du premier chapitre) s'appelle Chuck. Ce qui laisse supposer que Chuck Culkin a doublement manigancé pour reprendre Billy Bat puisqu'il a sans doute repris l'identité de l'assistant de Kevin pour se donner une légitimité...

Et quand Kevin parle de son manga Pistol Hair à Charlie, il mentionne son mécène qui était le "président des commerçants de Little Tokyo" : du coup il s'agit sans doute de l'éditeur "clandestin" qu'on découvre dans le tome 4!
#30383 par 14thgunner
02 nov. 2012, 18:27
Drucci a écrit :J'avais oublié un détail important du tome 1 : quand Kevin va expliquer à son éditeur qu'il part à Tokyo, on apprend que son assistant (le type à lunettes du premier chapitre) s'appelle Chuck. Ce qui laisse supposer que Chuck Culkin a doublement manigancé pour reprendre Billy Bat puisqu'il a sans doute repris l'identité de l'assistant de Kevin pour se donner une légitimité...


Pourquoi reprendrait-il cette identité? C'est pas possible plutôt que ce soit simplement lui-même qui ait été l'assistant, et qui se soit attribué le personnage??
#30386 par Drucci
03 nov. 2012, 12:56
C'est pas possible, à moins qu'il ait eu recours à une chirurgie esthétique intégrale :D

Puisque l'assistant de Kevin ressemble à ça :

Image

Et Chuck Culkin à ça :

Image