#31403 par Drucci
17 mars 2013, 11:07
D'ailleurs j'ai lu depuis qu'Oswald était surnommé "Oswald le lapin" à l'armée en référence au personnage de Disney, donc c'est ça l'origine véritable de l'association au lapin.
#31595 par Drucci
31 mars 2013, 17:06
J'ai fini 22/11/63 de Stephen King, dont je parlais il y a quelque temps sur ce topic, et j'en ressors finalement très déçu... j'ai même eu du mal à le finir.

En gros, King ne respecte pas vraiment son idée de départ. Kennedy, Oswald, etc, sont des éléments quasi-secondaires de l'intrigue. Le narrateur en parle tout le temps mais on les voit à peine étant donné que King préfère raconter une histoire d'amour niaise et sans intérêt pendant tout le roman, quasiment. Avec, en prime, les histoires d'un lycée de petite ville du Texas, ses bals annuels, etc. Ça aurait pu passer sur un chapitre mais ça se reproduit tout au long du roman et ça devient vite insupportable.

Le rôle d'Oswald lui-même n'est pas très intéressant. Contrairement à Billy Bat où Urasawa prend le risque de réécrire l'histoire du personnage pour le réinterpréter à sa manière, ici, on le voit juste dans ses disputes conjugales et il est tout de suite désigné comme une ordure... et, évidemment, ce postulat ne changera pas d'un iota.

Le fait d'entendre répété tout au long du livre "le passé s'harmonise", "le passé est tenace", est aussi énervant, on a l'impression d'être pris pour un débile...

Enfin, pour ne rien arranger, la traduction du livre est vraiment pas géniale. Surtout à cause d'un choix de traduction discutable et qui revient systématiquement (dès qu'il y a un dialogue) : traduire le "I said" anglais par "j'ai dit" au lieu de "dis-je". Je sais que "j'ai dit" sonne moins "vieux" que "dis-je" mais c'est tout simplement plus correct, alors que les phrases du style "« je viens d'arriver à Dallas », j'ai dit" piquent les yeux à chaque fois.
#31614 par Simulacra
01 avr. 2013, 18:16
Le problème vient moins du temps que de la structure de la phrase.


Tu aurais pu avoir : je viens d'arriver à Dallas, ais-je dis ; ou je viens d'arriver à Dallas, disais-je... les deux passent très bien.
#31618 par Drucci
01 avr. 2013, 21:39
C'est vrai! Ah, et j'oubliais aussi deux autres choix de traduction qui piquent à la lecture : le "buddy" (j'ai pas vu le texte original donc je suppose que c'est ça) qui est traduit par "copain", et le héros qui appelle sa copine "pépette"... certes, ça se passe dans les années 1960, mais je pense que même à l'époque ça sonnait horriblement faux comme surnom. :o
#31628 par Drucci
02 avr. 2013, 19:31
Pour revenir au sujet du topic, j'aimerais bien voir la Bête du Gevaudan dans Billy Bat. Les chances que ça arrive sont proches du néant mais ça serait mémorable!
#31631 par Wang Tianjun
02 avr. 2013, 19:44
Drucci a écrit :Pour revenir au sujet du topic, j'aimerais bien voir la Bête du Gevaudan dans Billy Bat. Les chances que ça arrive sont proches du néant mais ça serait mémorable!


Ah ouais, dans le genre improbable, tu tapes fort ! :D
#31745 par Raimaru
13 avr. 2013, 14:15
Maintenant qu'on sait que l'histoire va se poursuivre au moins jusqu'aux années 80, et si...

... Et si Urasawa se mettait en scène, en débutant ? Le truc, c'est que se faire apparaitre dans une histoire aussi sérieuse, c'est avoir une sacrée confiance en soi (pour pas dire avoir la grosse tête), et à la JE, j'ai pas l'impression qu'Urasawa était imbu de sa personne... Mais j'avoue que l'idée me plairait :bouh:
#31753 par Arale
13 avr. 2013, 18:17
Ouh le vilain spoil!
Moi qui pensais que la série allait se terminer après la mort (ou pas) de Kennedy :gr:

Non je plaisante, je l'ai également vu via un scan posté par Heiji ^^'