#31918 par Drucci
21 avr. 2013, 10:28
T'as bien fait de citer Randy en exemple : ça me semble être une bonne illustration d'improvisation scénaristique d'Urasawa pour justifier un élément nouveau du scénario (l'entrée en scène soudaine de Jackie et la nécessaire justification du "pourquoi elle voyait pas Billy avant?"). Mais c'est vraiment dommage parce que jusqu'ici l'intrigue du manga était maîtrisée de bout en bout, il n'y avait pas de place pour l'improvisation d'éléments clé au cours de l'écriture :o
#32835 par Drucci
20 juin 2013, 10:56
Il faudrait vérifier mais il me semble que le passage du tome 7 où Billy s'adresse à Oswald dans le cinéma est le seul où il apparaît sous la forme du Billy de Kevin à Oswald, non?
#32838 par Simulacra
20 juin 2013, 15:07
En effet, ça m'a surprit :-/ d'autant plus qu'il a un comportement de CS et pas de Billy (qui est plus nonchalant)

La scène était bien faite, mais c'était étrange...
#32937 par 14thgunner
29 juin 2013, 18:14
J'ai ENFIN pu lire les tomes 6 et 7. Je vais de nouveau répondre à vos remarque en tentant de pas m'énerver! :)

- Je ne trouve pas que BB soit similaire aux autres oeuvres d'Urasawa! Seules les techniques scénaristiques de mise en suspens peuvent être comparables, mais ce n'est pas du tout le même type d'histoire: on est clairement un cran au dessus dans l'ambition générale! Dans BB, il y a des personnages secondaires qui durent bien plus que dans 20thCB ou Monster. Il y a des actions qui se déroulent simultanément, par différents groupes de personnages. Il y a des éléments d'intrigues secondaires mis en place dans un tome et résolus dans un autre bien plus tard! L'ambition et la complexité scénaristique semble être un cran au dessus, et j'espère que cela va se confirmer par la suite!

Car je le répète chaque fois, mais on n'est qu'au tome 7! Ceux qui râlaient sur l'histoire du couple et du racisme comprennent maintenant que ce n'était qu'une manière engagée de créer les personnages de parents à Kevin2! Cela remet en perspective ce passage, qui n'était au final qu'une présentation de personnages secondaire, voire peut-être tertiaires!

- Un autre élément que j'ai trouvé excellent, c'est la possible absence de "vrais méchants!" Il faudrait que je relise tout, mais il semble que tuer le président Kennedy est la "bonne" chose à faire pour éviter des maux plus grands par la suite (genre guerre mondiale et tout et tout, avec le truc pas encore clair de la lune)! Ainsi à nouveau, l'on peut voir Kurusu comme un agent prêt à tout pour le bien, qui fait le mal pour éviter un mal encore pire?

- Jackie est un personnage que je trouve hyper intéressant. Contrairement à ce que vous dites, je la trouve plus proche d'une Nina étudiante de Heidelberg. Elle n'a absolument pas le côté nunuche de Kyoko! Et pour moi, le fait qu'elle soit balottée est normal, et apporte même quelque chose de vrai à l'histoire. Elle a quand même des visions, elle flippe à mort, elle est perdue complètement! C'est logique d'avoir des réactions irrationnelles et d'être plus manipulable dans ces conditions.

- Enfin, je suis d'accord avec Alain, et comme je l'avais déjà dit, il aurait été complètement aberrant de faire changer le cours de l'Histoire!! Si le cours de l'Histoire avait changé, la série aurait perdu l'entier de son intérêt. C'est une série "théorie du complot" (conspiracy thriller), pas une série de SF pour moi. Son fonctionnement repose, du moins pour le moment, sur le fait que l'on revisite les événements de notre passé à la lumière de l'élément fictionnel qu'est la chauve-souris. Changer le passé aurait cassé ce ressort, et donc simplement détruit la série. Encore une fois, nous verrons ce que nous attend la suite, mais pour le moment, je dirais qu'il n'y aura aucun changement dans l'histoire. Et probablement que la résolution se trouvera dans le futur.

Pour finir avec mon avis, je dirais que je savoure ma lecture, et que cette série est vraiment exceptionnelle! J'essaie d'être ouvert, et d'oublier un peu ce que je sais de l'auteur durant ma première lecture, afin d'être un "lecteur naïf", selon les termes d'Umberto Eco, qui se laisse piéger par la narration! Ce n'est que dans un deuxième temps que je me mets dans la peau du "lecteur averti", qui lui s'amuse des habitudes de l'auteur, et cherche au travers d'elles à devancer la trame narrative! Et je dois dire que je kiffe dans les deux cas!
#32984 par Drucci
03 juil. 2013, 08:11
14thgunner a écrit :- Je ne trouve pas que BB soit similaire aux autres oeuvres d'Urasawa! Seules les techniques scénaristiques de mise en suspens peuvent être comparables, mais ce n'est pas du tout le même type d'histoire: on est clairement un cran au dessus dans l'ambition générale! Dans BB, il y a des personnages secondaires qui durent bien plus que dans 20thCB ou Monster. Il y a des actions qui se déroulent simultanément, par différents groupes de personnages. Il y a des éléments d'intrigues secondaires mis en place dans un tome et résolus dans un autre bien plus tard! L'ambition et la complexité scénaristique semble être un cran au dessus, et j'espère que cela va se confirmer par la suite!


Je pense que la critique sur la similarité avec les autres oeuvres d'Urasawa tient plus au fait que lorsqu'on connaît l'auteur, on peut deviner comment va évoluer l'intrigue de Billy Bat, ou, en tout cas, ne pas être plus surpris que ça par certains rebondissements parce qu'on a fini par s'y habituer chez Urasawa.

Par exemple, on voit pas forcément venir le fait que Kennedy sera finalement bel et bien tué mais une fois que c'est fait on peut avoir le sentiment "ouais, c'est du Urasawa, c'est logique".

Par contre c'est vrai que Billy Bat a un côté imprévisible dans le sens où d'un chapitre à l'autre l'action peut être complètement renversée : à la fin du tome 6, on se dit que Kevin a convaincu Oswald de laisser tomber Dallas et dès le premier chapitre du tome suivant, la situation est totalement renversée puisqu'il décide finalement d'y aller.

14thgunner a écrit :Car je le répète chaque fois, mais on n'est qu'au tome 7! Ceux qui râlaient sur l'histoire du couple et du racisme comprennent maintenant que ce n'était qu'une manière engagée de créer les personnages de parents à Kevin2! Cela remet en perspective ce passage, qui n'était au final qu'une présentation de personnages secondaire, voire peut-être tertiaires!


Je saisis mieux l'intérêt de ce passage effectivement mais ça ne m'empêche pas de penser que sa chute était ridicule! Et je trouve qu'on s'attache de moins en moins à Diane et Tony au fil de leurs apparitions, alors que paradoxalement je les trouvais marquants dans l'histoire du taxi. C'est un peu le même syndrome que pour Jackie jusqu'ici en fait.

14thgunner a écrit :- Un autre élément que j'ai trouvé excellent, c'est la possible absence de "vrais méchants!" Il faudrait que je relise tout, mais il semble que tuer le président Kennedy est la "bonne" chose à faire pour éviter des maux plus grands par la suite (genre guerre mondiale et tout et tout, avec le truc pas encore clair de la lune)! Ainsi à nouveau, l'on peut voir Kurusu comme un agent prêt à tout pour le bien, qui fait le mal pour éviter un mal encore pire?


J'avais même pas envisagé de voir Kurusu comme quelqu'un agissant pour le bien mais c'est une hypothèse intéressante, et comme tu le dis les rôles/camps ne sont peut-être pas aussi simples qu'ils n'y paraissent!

14thgunner a écrit :- Jackie est un personnage que je trouve hyper intéressant. Contrairement à ce que vous dites, je la trouve plus proche d'une Nina étudiante de Heidelberg. Elle n'a absolument pas le côté nunuche de Kyoko! Et pour moi, le fait qu'elle soit balottée est normal, et apporte même quelque chose de vrai à l'histoire. Elle a quand même des visions, elle flippe à mort, elle est perdue complètement! C'est logique d'avoir des réactions irrationnelles et d'être plus manipulable dans ces conditions.


Là par contre je suis pas du tout d'accord! Je vois pas où est la ressemblance entre la Jackie du tome 7 et Nina à Heidelberg? Autant je vois le rapport si tu parles de Jackie dans le tome 6, mais dans le 7 c'est vraiment une pure Kyôko... il y a une différence entre être ballottée en gardant un certain contrôle et être complètement baladée d'un point A à un point B sans rien comprendre ni chercher à agir!
#32989 par 14thgunner
03 juil. 2013, 09:26
Drucci a écrit :Là par contre je suis pas du tout d'accord! Je vois pas où est la ressemblance entre la Jackie du tome 7 et Nina à Heidelberg? Autant je vois le rapport si tu parles de Jackie dans le tome 6, mais dans le 7 c'est vraiment une pure Kyôko... il y a une différence entre être ballottée en gardant un certain contrôle et être complètement baladée d'un point A à un point B sans rien comprendre ni chercher à agir!


Oui, j'entendais la Jackie du départ, tout comme la Nina du départ. Les deux personnages semblent plutôt similaires dans leur construction de base: étudiante brillante, intelligente mais au caractère bien trempé en gros...

Après c'est claire que l'histoire les fait changer de manière différente pour le moment t'as raison! Enfin j'espère qu'on va pas voir Jackie finir dans un bar à p*te!
#32990 par Drucci
03 juil. 2013, 10:58
14thgunner a écrit :Après c'est claire que l'histoire les fait changer de manière différente pour le moment t'as raison! Enfin j'espère qu'on va pas voir Jackie finir dans un bar à p*te!


Raimaru est pourtant le premier à l'espérer :nyark:
#34289 par Drucci
16 oct. 2013, 18:40
J'y ai repensé l'autre jour : après huit tomes, on n'est pas plus avancé sur l'identité réelle de Smith. On ne connaît ni son véritable nom, ni l'origine de ses talents au combat (même si on peut supposer qu'il a suivi un entraînement pour la CIA, mais à mon avis il était qualifié avant).

Le mystère autour de son identité est quand même relativement entretenu à chacune de ses apparitions. Du coup je me demande si Urasawa et Nagasaki ne cachent pas un gros cliffhanger à ce sujet : soit Smith serait un personnage historique connu (un inspecteur de légende?), soit il serait simplement quelqu'un de célèbre dans l'univers fictif de Billy Bat (à chercher du côté du gouvernement américain à mon avis).

Enfin, je sais pas ce que vous en pensez?
#34290 par Valdi
16 oct. 2013, 18:57
L'origine de ses talents au combat est si importante que ça ? :shock:

Je veux dire, tant que c'est pas Yukiji qui lui a enseigné le judo, je vois pas trop ce que ça peut nous apprendre de si intéressant. :D
#34291 par Drucci
16 oct. 2013, 19:10
Non, en soi on s'en fout, mais c'est un détail qui montre qu'il a tout un passé qui nous est inconnu.

Et la façon dont nous sont montrés ses talents à chaque fois me laisse supposer que c'est pas anodin. Bon, après, je vois peut-être tout simplement des choses là où il n'y a rien à voir, ce serait pas la première fois!
#34511 par Drucci
30 oct. 2013, 22:15
Pas forcément! Si tu me demandes de te citer des membres légendaires ou simplement connus de la CIA je saurai pas te répondre :inno:
#36772 par Drucci
25 janv. 2016, 09:10
Les derniers tomes parus (16 et 17) apportent une autre piste intéressante sur la chauve-souris : on peut la voir comme une sorte de déité puisqu'elle apparaît à des humains sans la moindre prédisposition dès lorsqu'ils sont en danger de mort (ou presque).

Spoiler : :
Smith voit Billy au moment où il perd connaissance après avoir pris une balle dans l'oeil en 1963, et Billy apparaît devant Duvivier en 2001 quand il se prend une balle dans la tête (tout en faisant référence à leur précédente rencontre de 1964, après sa chute).