#30668 par Wang Tianjun
11 déc. 2012, 20:15
Tout à fait. D'ailleurs, concernant Chuck, si vous n'aviez pas fait le comparatif sur le topic du tome 4, je serais complètement passé à côté, perso ! ^^"

Et effectivement, on a là une double piste d'intrigue, car
Spoiler : :
Outre le fait de savoir qui est cet imposteur (simple personnage "outil" des partisans de la noire, ou véritable leader?), on peut aussi se demander ce qu'il est arrivé au véritable Chuck. Soit il a fini au fond du Pacifique avec les pieds dans le ciment, soit il sera amené à retrouver Kevin à un moment donné...
#30670 par Drucci
12 déc. 2012, 11:49
Raimaru a écrit :Mais surtout, on a oublié de penser à un truc :

Spoiler : :
J'aurais pas misé sur le fait que le Chuck original soit un personnage sur lequel on s'attarde, je pensais que c'était un genre de personnage-outil, dont les auteurs se servent pour justifier un moment de l'histoire (ici, ça aurait le gars normal dont un super-vilain usurpe l'identité pour des desseins obscurs). Or ici, la scène finale montre qu'Urasawa l'a doté d'une personnalité et d'une histoire. Et moi, il me parait déjà attachant comme personnage.


C'est vrai que dans le premier tome, il a vraiment un rôle de personnage-outil, puisqu'il sert juste à discuter avec Kevin et à lui faire dire (donc apprendre au lecteur) qu'il a vécu au Japon. Mais effectivement, la façon dont il est réintroduit montre qu'Urasawa lui accorde de l'importance et il est plutôt attachant (une fois surmontée ma déception du "quoi?! ça se finit sur ça?!" :nerd: ).

Du coup, concernant la double piste évoquée par Wang, je penche plutôt pour la deuxième :

Spoiler : :
ça a plus de sens de conférer une telle importance et un tel mystère autour de Chuck pour le faire réapparaître et lui donner un vrai rôle dans l'intrigue plutôt que pour le tuer aussi sec.
#30688 par Sharnalk
13 déc. 2012, 14:28
Excellent tome pour ma part, toute la partie avec les jeune mariés était épatante.
Spoiler : :
Limite cela me faisait penser à un petit film d'horreur sur le Klu Klux Klan, je m'attendais à un passage sombre mais pas à ce point là.


La fin est vraiment délicieuse,
Spoiler : :
personnellement je n'avais pas relevé les indices sur la disparition de Chuck. Ou peut être que j'avais oublié de le relever, je n'ai pas relu les autres tomes depuis un bon moment.

J'aime beaucoup la manipulation autour de Oswald, qui va t il écouter au final ? Billy Bat ou ses sordides fréquentation ?


Ce qu'il y a de bien avec Billy Bat, c'est que ça pousse à relire un peu l'histoire (dans un premier temps sur Wiki) pour comprendre un peu mieux le recul de certains personnages historiques. Un de mes tomes favoris quoi qu'il en soit.
#30689 par Wang Tianjun
13 déc. 2012, 22:19
Allez hop, chronique ! Même si ce n'est qu'un condensé de ce qu'on a pu déjà dire ^^"


Billy Bat 5

Sorti de son exil par l'inspecteur Smith, Kévin décide de suivre les pages prophétiques que lui dicte Billy, et se rend à Dallas pour tenter de sauver le président Kennedy d'un terrible attentat. De son côté, Lee Harvey Oswald est déjà sur les lieux, et attend ses prochains ordres... Le cours de l'Histoire tel que nous le connaissons va-t-il être changé ? C'est ce que vous... ne saurez pas dans ce cinquième volume de Billy Bat !

En effet, alors que Kevin semblait sur de bons rails pour faire avancer l'intrigue, Naoki Urasawa en décide autrement, avec quelques retours supplémentaires dans le passé ! On reste néanmoins dans une époque relativement proche, en retrouvant brièvement notre héros en 1950 de retour à Los Angeles, pour découvrir que les choses ont bien changé pendant son escapade japonaise. Nous ferons ensuite un saut dix ans plus tard pour retrouver Diane et Tony. Le couple métissé rencontré à la fin du second tome est ici en route vers la capitale texane pour relancer la firme Golden Cola et y fonder un foyer. Leur voyage sera ponctué par une escale dans un petit village aux mœurs ségrégationnistes et aux cérémonies aussi folkloriques que radicales... Autant dire que le contraste entre nos deux protagonistes ne sera pas le bienvenu ! Si l'auteur restitue d'une manière assez crédible l'ambiance arriérée qui résistait encore en ces temps-là, on peine à rattacher cette aventure avec l'intrigue principale, qui en est d'autant plus retardée. La frustration nait alors, d'autant que cette histoire se finira un peu en catastrophe avec un twist retombant comme un soufflé... Ce passage restera donc accessoire, mais connaissant l'auteur, on imagine déjà que notre petit couple aura son rôle à jouer dans un avenir plus ou moins proche.

L'intrigue, la vraie, ressurgit à la seconde moitié du volume, et l'on y retrouve un Oswald toujours aussi fascinant, tant dans son caractère que dans sa capacité à se faire manipuler par ses commanditaires. Naoki Urasawa apporte donc sa propre vision des faits, et idéalise déjà ce qu'aurait pu être la suite de l'Histoire sans l'assassinat d'un des plus grands hommes du 20ème siècle... Fantasme ou prophétie ? Il est encore trop tôt pour le dire, le tome nous laissant sur une nouvelle révélation dont l'auteur a le secret... mais que les lecteurs les plus assidus auront déjà pu anticiper ! Au final, la série prend son temps alors qu'elle se prépare à un de ses premiers tournants, mais ne s'étire pas toujours très habilement. Ah, si seulement nous aussi nous pouvions changer le cours des choses !
#30694 par Raimaru
14 déc. 2012, 20:15
J'ai encore noté deux choses :napo:

À la fin du dernier chapitre de Billy Bat, on peut voir Kennedy sur la Lune. Au fond, on voit une planète supplémentaire avec des satellites autour. Kennedy voulait aller sur Mars avant l'an 2000, en vrai, encore un clin d’œil.

Et aussi, j'ai repensé à un passage qu'on a oublié (du moins, je me souviens pas qu'on en ait reparlé à la sortie des deux derniers tomes).

Spoiler : :
Fin du tome 1, Armstrong, sur la Lune, demande à son collègue de venir voir un truc bizarre : il y a le dessin de Billy sur le sol lunaire.

Selon moi, c'est la preuve que le cours de l'histoire a été modifié entre 1963, dernière date où l'on voit les protagonistes principaux agir dans l'histoire jusqu'ici, et 1969, date de l'arrivée d'Armstrong sur la Lune.

On pourrait imaginer que comme les chauves-souris influent sur l'humanité, elles pourraient influer sur d'autres populations dans l'univers. Mais je n'y crois pas car ça n'aurait aucune cohérence scientifique que des extraterrestres passent aussi près de la Terre pour déposer un dessin sans qu'on ait pu les voir, même dans des temps reculés, et en plus, là, le concept du manga partirait un peu trop en couille, même Urasawa aurait du mal à gérer un tel truc dans un style "réaliste", c'est-à-dire pas trop fantaisiste.

Donc, d'après moi, l’histoire a changé entre ces deux dates. Par exemple, Kennedy aurait survécu, et aurait déclenché la conquête de l'espace plus tôt, un astronaute antérieur à Armstrong pouvant avoir été sujet à des visions des chauve-souris et ayant déposé un dessin sur la Lune. Vous me direz que Armstrong est interloqué par ce qu'il vient de voir. Mais sa surprise n'est pas forcément dû au fait que quelqu'un soit venu avant lui sur la Lune. Il est peut-être tout simplement surpris de voir un de tel dessin ici. Par contre, sa phrase culte "un petit pas..." perd un peu de son sens, je vous l'accorde... Mais bon, c'est au moins un début de théorie.
#30695 par BigFire
14 déc. 2012, 21:22
Raimaru a écrit :
Spoiler : :
Fin du tome 1, Armstrong, sur la Lune, demande à son collègue de venir voir un truc bizarre : il y a le dessin de Billy sur le sol lunaire.

Selon moi, c'est la preuve que le cours de l'histoire a été modifié entre 1963, dernière date où l'on voit les protagonistes principaux agir dans l'histoire jusqu'ici, et 1969, date de l'arrivée d'Armstrong sur la Lune.

On pourrait imaginer que comme les chauves-souris influent sur l'humanité, elles pourraient influer sur d'autres populations dans l'univers. Mais je n'y crois pas car ça n'aurait aucune cohérence scientifique que des extraterrestres passent aussi près de la Terre pour déposer un dessin sans qu'on ait pu les voir, même dans des temps reculés, et en plus, là, le concept du manga partirait un peu trop en couille, même Urasawa aurait du mal à gérer un tel truc dans un style "réaliste", c'est-à-dire pas trop fantaisiste.

Donc, d'après moi, l’histoire a changé entre ces deux dates. Par exemple, Kennedy aurait survécu, et aurait déclenché la conquête de l'espace plus tôt, un astronaute antérieur à Armstrong pouvant avoir été sujet à des visions des chauve-souris et ayant déposé un dessin sur la Lune. Vous me direz que Armstrong est interloqué par ce qu'il vient de voir. Mais sa surprise n'est pas forcément dû au fait que quelqu'un soit venu avant lui sur la Lune. Il est peut-être tout simplement surpris de voir un de tel dessin ici. Par contre, sa phrase culte "un petit pas..." perd un peu de son sens, je vous l'accorde... Mais bon, c'est au moins un début de théorie.


Spoiler : :
Soyons farfelu jusqu'au bout. Et si le fait de changer le cour de l'histoire fasse que l'univers se scinde en deux d'un côté un monde avec Kennedy et l'autre celui que l'on connait sans, l'un où la chauve souris blanche aurait gagné et l'autre où ce serait la noire et qu'Armstrong en voyant le symbole arriverait à un endroit où il y aurait jonction entre les deux plans.


Comme je l'ai dit c'est superfarfelu et je n'y crois pas beaucoup.^^;
#30696 par Raimaru
14 déc. 2012, 21:35
Spoiler : :
C'est pas inintéressant, mais comme la théorie des extraterrestres, c'est trop fantaisiste pour une histoire de cet acabit :D

Le manga est basé sur l'historique, pas sur la science-fiction (dans le sens extra-terrestre, univers parallèles...). Ou alors, si nos théories sont vraies, on peut commencer à avoir les miquettes. Pas sûr d'apprécier autant la série dès lors qu'elle perd ce réalisme.
#30760 par Drucci
27 déc. 2012, 17:26
Pour en revenir à la dimension historique du manga, c'est assez étonnant de voir que les grands événements réels reproduits dans le manga ne correspondent pas à leur date véritable.

Le discours « I have a dream » de Martin Luther King, par exemple, a été prononcé en août 1963, mais dans le manga, il est diffusé à la télé alors qu'on est censé être en 1960... je suis assez curieux de savoir si c'est une erreur chronologique (elle me paraît assez grossière quand même) ou si c'est une volonté de la part d'Urasawa de ne pas respecter les dates exactes pour ne pas trop entraver sa liberté d'écriture.
#30796 par Raimaru
01 janv. 2013, 14:50
Je pense que j'ai compris pourquoi Billy Bat est autant monté dans mon estime : plus que pour n'importe quel autre manga d'Urasawa, j'ai l'impression de lire du cinéma, pas uniquement de la BD. Pas vous ?

Tout est dans le regard, dans le cadrage des plans... C'est peut-être ça qui me fait occulter les défauts de certaines intrigues...

J'en suis plus trop au point de faire un classement absolu des mangas d'Urasawa comme je le faisais avant, mais à moins d'un gros pshit à la fin de la série, Billy Bat vaut bien 20th et Monster, à mon sens.
#30799 par Drucci
01 janv. 2013, 18:49
Je te rejoins là-dessus, la mise en scène d'Urasawa a toujours été cinématographique mais elle atteint vraiment des sommets dans Billy Bat, au point que je me retrouve souvent à relire certains passages juste pour en admirer le découpage.

Un dossier sur ce sujet sera bientôt publié d'ailleurs!
#31188 par Arale
27 févr. 2013, 15:43
Je viens de finir les tomes 3-4-5 et ... J'ai adoré!!
Bon je vais plus m'attarder sur le tome 5 pour pas faire de HS ;)
Déjà la partie avec Tony & Diane c'était vraiment génial. Une tension de fou (j'avais vraiment la boule au ventre par moment), un cadrage et une mise en scène terrible, des personnages très travaillés et les expressions faciales :shock:... En bref du "manga-cinéma" :D. Pour la fin, même si elle est vraiment facile, ça m'a pas plus dérangé que ça.
La partie sur Oswald était également géniale. Le jeu de manipulation autour du personnage est juste jouissif.
La fin du tome avec la révélation sur Charlie ne m'a pas autant déplu que vous. C'est peut être du au fait que j'ai lu les 3 derniers tomes en 1/2 jours et vous 3mois :k. Non franchement, j'ai trouvé que ça passait plutôt bien et je suis pas sur que tout les lecteurs aient eu le réflexe de relire le tome 1 lorsqu'on a revu le nouveau Charlie.
Même si on avance pas trop sur le mystère qui entoure la chauve-souris (d'ou vient-elle?, que veut-elle?,...), les histoires parallèles sont tellement bien menées que ça ne me chagrine en aucun cas.
Seul bémol, les lèvres des noirs. Pas tant le fait qu'elles soient grosses mais plutôt qu'elles soient toutes blanches. Ça contraste assez, et je trouve ça un peu désagréable :|
Wang Tianjun a écrit :C'est vrai, j'ai pas rebondi dessus mais ça m'a marqué aussi !
En particulier la quatrième case de la page 186, je ne crois pas avoir jamais vu une telle expression de rage intérieur chez un héros d'Urasawa !

Quelle claque! C'est vraiment le roi des expressions faciales!!
Drucci a écrit :Le discours « I have a dream » de Martin Luther King, par exemple, a été prononcé en août 1963, mais dans le manga, il est diffusé à la télé alors qu'on est censé être en 1960... je suis assez curieux de savoir si c'est une erreur chronologique (elle me paraît assez grossière quand même) ou si c'est une volonté de la part d'Urasawa de ne pas respecter les dates exactes pour ne pas trop entraver sa liberté d'écriture.

J'ai également était surpris par cette erreur, plutôt grossière en effet, d'Urasawa. Du coup j'ai fait quelques recherches, et apparemment, même si LE discours "I Have a Dream" date de 1963, il utilisait déjà cette formule en 1960 lors du discours pour la National Association for the Advancement of Colored People (NAACP) .
Source: http://en.wikipedia.org/wiki/I_Have_a_Dream
#31190 par Raimaru
27 févr. 2013, 16:27
J'ai également était surpris par cette erreur, plutôt grossière en effet, d'Urasawa. Du coup j'ai fait quelques recherches, et apparemment, même si LE discours "I Have a Dream" date de 1963, il utilisait déjà cette formule en 1960 lors du discours pour la National Association for the Advancement of Colored People (NAACP) .
Source: http://en.wikipedia.org/wiki/I_Have_a_Dream


Je croyais qu'il n'y avait que Drucci pour trouver des infos comme ça XD
Merci de montrer une fois encore qu'Urasawa n'est pas si faillible que ça :napo:

Par contre, à la lecture de l"article, je me demande s'il utilisait la formule "I Have A Dream" mot pour mot...
#31192 par Arale
27 févr. 2013, 18:13
A cause d'un petit sceptique, j'ai du mettre les bouchées doubles dans mes recherches sur MLK :angry:.
Non moi aussi je doutais un peu. Du coup:
King had used the "I have a dream" theme before, in a handful of stump speeches, but never with the force and effectiveness of that hot August day in Washington.

Bon cette fois-ci y a pas de date précise mais ça confirme qu'il utilisait déjà ce terme auparavant.
Source: http://www.history.com/this-day-in-history/king-speaks-to-march-on-washington
#31194 par Drucci
27 févr. 2013, 19:13
Désolé par avance de me montrer sceptique à mon tour :inno:

Je pensais aussi que ça venait pas du même discours vu qu'on trouve pas de référence aux enfants "noirs, jaunes et blancs" dans le discours de 1963, mais la particularité de celui-ci c'est qu'il était télévisé. Ce qui n'était pas le cas des anciens à ma connaissance, du moins pas de la majorité, et à plus forte raison quand c'était dans un cadre précis sans grande portée médiatique (tout le contraire d'une marche pacifique sur Washington). Donc ça parait assez évident qu'Urasawa met bien en scène le discours de 1963!

Et il y a un autre souci chronologique dans le même passage : le shérif et le barman font référence aux missiles de l'URSS installés à Cuba. Or ceux-ci ont été installés (et dévoilés au public) en 1962, et la scène se passe en 1960.

Ce manque de concordance est d'autant plus surprenant que tous les autres événements historiques évoqués ou présents dans le manga se passent aux bonnes dates.

D'ailleurs, le résumé de la quatrième de couverture du tome 5 comporte lui aussi une erreur puisqu'il dit que l'histoire se déroule dans le Sud profond en 1960 jusqu'à Dallas en 1962. Pourtant, tous les passages du tome qui se déroulent à Dallas ont lieu en 1963 (c'est écrit dès qu'on change d'époque) et pas en 1962...
#31195 par Claire
27 févr. 2013, 19:40
Je crois qu'il y a aussi une erreur (volontaire ou non) de chronologie lorsque Oswald se fait photographier avec son arme par sa femme. Dans le manga, il se fait prendre en photo en 1960 et je viens de voir que sur Wikipédia, ils écrivent que c'est en 1963. Pareil pour la tentative d'assassinat du général Walker qui se déroule réellement en 1963. Voilà le passage sur Wikipédia:

"Rapidement, Ruth et Marina deviennent amies au cours du mois de mars 1963, et c'est à la fin du mois que Lee demande à Marina de prendre des photos de lui avec ses armes. C'est également au cours de ce mois qu'Oswald commence à préparer l'assassinat du général Walker" ( http://fr.wikipedia.org/wiki/Lee_Harvey_Oswald )
#31196 par Arale
27 févr. 2013, 20:12
Arf.. C'est mon fanboyisme qui en prend un coup :cry:.
Mais ce genre d'erreur venant d'Urasawa c'est très étrange... Modifié un évènement à une date précise c'est génial mais l'inverse est assez casse-gueule... Peut-être nous montrera t-il un épisode du passé qui a été modifié "par la chauve-souris" pour expliquer ces bouleversements :roll:?
Suite à ces révélations je suis pas bien :(
#31197 par Raimaru
27 févr. 2013, 20:18
Bon... Dans 20th aussi il y a des incohérences... Est-ce un mauvais manga pour autant ? :D
#31198 par Claire
27 févr. 2013, 20:30
Etant donné que les erreurs de chronologie sont assez grosses, elles sont certainement volontaires. On verra bien par la suite ce qu'Urasawa compte faire avec :) Etant donné qu'il alterne entre fiction et réalité, les incohérences au niveau des dates ne me posent pas de problème !
#31199 par Drucci
28 févr. 2013, 12:16
Claire a écrit :Je crois qu'il y a aussi une erreur (volontaire ou non) de chronologie lorsque Oswald se fait photographier avec son arme par sa femme. Dans le manga, il se fait prendre en photo en 1960 et je viens de voir que sur Wikipédia, ils écrivent que c'est en 1963. Pareil pour la tentative d'assassinat du général Walker qui se déroule réellement en 1963. Voilà le passage sur Wikipédia:

"Rapidement, Ruth et Marina deviennent amies au cours du mois de mars 1963, et c'est à la fin du mois que Lee demande à Marina de prendre des photos de lui avec ses armes. C'est également au cours de ce mois qu'Oswald commence à préparer l'assassinat du général Walker" ( http://fr.wikipedia.org/wiki/Lee_Harvey_Oswald )


Cette scène se déroule bien en 1963 dans le manga, donc ça correspond à la réalité! La tentative d'assassinat de Walker aussi.

C'est pour ça que je suis encore plus surpris de l'erreur sur MLK et les missiles de Cuba : mis à part ces deux événements, tous les autres événements historiques concordent.

Du coup, je pense comme Claire que ces erreurs sont voulues, qu'Urasawa a volontairement triché sur les dates pour établir une ambiance : l'accent est d'autant plus mis sur la ségrégation et l'époque abordée lorsqu'on voit apparaître Martin Luther King à la télé, dans son discours le plus célèbre. Et la référence aux missiles de Cuba rappelle le contexte de la guerre froide et la haine du communisme.
#31201 par Claire
28 févr. 2013, 18:25
Drucci a écrit :Cette scène se déroule bien en 1963 dans le manga, donc ça correspond à la réalité! La tentative d'assassinat de Walker aussi.


Autant pour moi, je pensais que dans le manga la scène se passait en 1960.