#36779 par Drucci
26 janv. 2016, 10:33
La Bases secrète a écrit :Vous n’avez pas pu assister à la table ronde sur Naoki Urasawa organisée pour notre dixième anniversaire? Pas de regret : elle est désormais disponible en vidéo.

Image
Le 16 janvier dernier, au Dernier Bar avant la Fin du Monde, Christel Hoolans, directrice des éditions Kana, Mehdi Benrabah, directeur éditorial de Pika, et Thibaud Desbief, traducteur de Monster, Pluto ou encore Master Keaton, nous ont fait l’honneur de venir débattre des oeuvres de Naoki Urasawa pour notre dixième anniversaire.

Un échange très instructif, qui permet de mieux comprendre le travail d’adaptation des oeuvres de l’auteur sur le marché francophone, en passant des négociations avec les éditeurs japonais à la traduction proprement dite, tout en découvrant les chiffres de vente de mangas cultes comme Monster et Billy Bat.
Première partie : comment sont adaptés les mangas de Naoki Urasawa en français?

Dans cette première vidéo – sur trois au total – filmée par Alain Broutta, Christel Hoolans, Mehdi Benrabah et Thibaud Desbief reviennent sur leur(s) rencontre(s) avec Naoki Urasawa, le processus de négociation d’un manga avec l’éditeur japonais et les contraintes relatives à la traduction.



Et en attendant la suite de la table ronde, retrouvez la retranscription des réponses de nos invités aux questions du public présent ce jour-là! Un échange tout aussi passionnant, qui a duré plus d’une heure, sur différents sujets : les espoirs de voir Pineapple Army réédité en France, une éventuelle édition numérique de Yawara!, le scantrad…
#36780 par Drucci
27 janv. 2016, 09:46
Et voilà les deux dernières parties de la table ronde :

– dans la deuxième partie, les trois intervenants détaillent le travail de traduction réalisé sur Master Keaton et Billy Bat, dévoilent les chiffres de vente des séries d’Urasawa sur le territoire francophone et tentent de définir son lectorat…



– dans la dernière vidéo, Mehdi Benrabah, Thibaud Desbief et Christel Hoolans évoquent le rôle créatif de Takashi Nagasaki dans les mangas de Naoki Urasawa, le rapport de l’auteur à Osamu Tezuka, la mauvaise réputation des fins de mangas d’Urasawa, les raisons de sa longévité ou encore l’après Billy Bat.

#36787 par Lasker
30 janv. 2016, 03:49
Merci beaucoup. C'est vraiment très intéressant.
Je réagis sur la 3ème vidéo:
Merci d'avoir posé la question pour Another Monster. La réponse est encourageante !!
Mais très mauvaise nouvelle pour Yawara.. Pas encourageant du tout :(
Concernant le prochain manga d'Urasawa, je suis d'accord avec ce que vous avez dit, je serais aussi intéressé par un manga un peu différent de ses thrillers. J'ai été vraiment épaté par Happy! et intéressé par Master Keaton alors que j'avoue avoir suivi Billy Bat un peu de loin. Cependant, si j'ai bien compris, il est expliqué qu'à cause de la réput d'Urasawa en France, un manga urasawien non thriller (ex:Yawara) serait rebutant ??
Donc, si on applique le même raisonnement, si son prochain manga n'est pas un thriller, les éditeurs iront à reculons? J'ai un peu de mal à l'imaginer.

On a des chiffres/retour sur les ventes d'Happy? Finalement, Yawara et Happy ont plusieurs point en commun, or Yawara semble avoir eu bien plus d'importance. Si Happy est arrivé en France, pourquoi pas Yawara?! Certes il y a moins de tomes pour Happy donc sortir Yawara serait plus risqué ?
Je suis pas surpris mais vraiment deg'
#36789 par Drucci
31 janv. 2016, 11:45
Lasker a écrit :Donc, si on applique le même raisonnement, si son prochain manga n'est pas un thriller, les éditeurs iront à reculons? J'ai un peu de mal à l'imaginer.


Le message des éditeurs visait plus à dire qu'on n'achète pas "aveuglément" la nouvelle série d'Urasawa juste parce que c'est du Urasawa. Sans y aller forcément à reculons, ils doivent prendre en compte plusieurs éléments avant de se lancer (ou non) : le genre de ce nouveau manga fait-il partie de leur catalogue? Le sujet est-il porteur commercialement?

Il y a toute une série de paramètres à considérer. Après, je doute honnêtement qu'Urasawa revienne au sport mais clairement, une nouvelle série d'Urasawa sur le sujet intéressera toujours plus un éditeur français qu'une ancienne série de l'auteur sur le même thème (puisqu'elle cumule deux "handicaps" : un sujet pas vendeur et le fait d'être très datée).

Lasker a écrit :On a des chiffres/retour sur les ventes d'Happy? Finalement, Yawara et Happy ont plusieurs point en commun, or Yawara semble avoir eu bien plus d'importance. Si Happy est arrivé en France, pourquoi pas Yawara?! Certes il y a moins de tomes pour Happy donc sortir Yawara serait plus risqué ?
Je suis pas surpris mais vraiment deg'


Non, Panini n'était pas présent et n'a jamais communiqué sur ces chiffres donc ça reste inconnu. Comme tu le dis, Happy! est arrivé en France grâce à son nombre moindre de tomes, parce que c'est une série malgré tout plus récente (on reconnaît le style graphique emblématique d'Urasawa sur les derniers tomes) et peut-être aussi parce que Panini a considéré que le tennis était un sport plus porteur en France (puisque, comme le dit Christel Hoolans dans la vidéo, il y a tout un public pour Roland-Garros, etc.).

Malgré tout, il reste quelques arguments en faveur de Yawara! à mon sens : le fait que ce soit une édition Deluxe (qui coûte certes plus cher mais est toujours plus attractive avec ses pages couleur et ses couvertures modernisées), ça reste du Urasawa, et c'est autant une comédie romantique qu'un manga de sport et ce genre est tout de même plus porteur en France.