#11781 par Drucci
21 juin 2010, 23:02
Wang Tianjun a écrit :De ce que disait Urasawa dans son interview (celle que tu as magnifiquement sous-titré Dru ;) ), je pense plutôt que si contraintes éditoriales il y a , elles vont plutot aller dans l'autre sens.

Après Yawara, j'ai surtout senti que l'auteur a voulu se lacher, en abordant des pistes autres que sportive, et surtout, offrir un manga très humoristique. Au vu de la mise en scène, du côté caricatural des personnages... on sent surtout le second degré chez l'auteur ! Ok, on est habitué à des caractères très complexes et assez humains, mais arrêtez de chercher un Johann ou un Ami dans... une comédie sportive ! :D

A ce qui se disait dans l'ITW, l'éditeur a surtout demandé à Urasawa de se calmer sur ses délires et de se reconcentrer sur le sport, donc nul doute que des matchs, on en verra par la suite.

Mais pour l'instant, j'apprécie Happy parce qu'à l'instar de 20th CB, l'auteur se lâche et se donne beaucoup, même si on peut dans ce cas ressentir quelques maladresses. Alors que Monster et Pluto sont des thrillers beaucoup plus ficelés qui ne laissent pas place à cette part d'improvisations (même si j'aime ces deux oeuvres aussi hein, mais différemment ^^").


Mouais, je suis vraiment pas convaincu que c'est juste des "délires" de l'auteur! Justement, dans le reportage on voit bien qu'à l'époque il voulait déjà faire d'Happy! un manga qui soit bien plus qu'une simple histoire sportive, limite il a accepté le projet à contrecoeur parce qu'il voulait commencer son "Phénix" à l'époque mais que son éditeur l'avait obligé à continuer dans la même veine que Yawara.

Du coup je partage ton avis quand tu dis qu'il se "lâche" quand il insiste justement sur tous les à côté du sport, le milieu des mafieux, la rivalité entre les familles, les bassesses de Choko, etc. D'ailleurs, j'ai plus le reportage en tête exactement mais dans mes souvenirs on nous apprend à un moment que les lecteurs accrochaient pas à Happy! au début parce qu'ils s'y retrouvaient pas et que ça respectait pas les codes du genre, d'où ce "recadrage" de l'éditeur comme tu l'as dit. Or dans le premier tome Deluxe (donc les deux premiers tomes en version normale, ce qui représente au moins une année de publication je pense) le personnage de Keichiro, sans être vraiment très creusé, est pas aussi superficiel ou comique que par la suite, dans le tome 2 notamment. Donc pour moi toutes les scènes de pelotage, de douche, etc, ainsi que le côté vraiment superficiel et caricatural de certains persos (Keïchiro surtout) sont là pour répondre à la demande du public, tout comme le "triangle" amoureux entre Choko, Miyuki et Keïchiro.

Surtout que pour les scènes de "sexe" (ça en est pas vraiment mais bon), Urasawa devait avoir pas mal de liberté dans 20th et Monster et pourtant il reste très suggestif, donc tout ce côté qu'on trouve inhabituel chez l'auteur traduit les pressions de l'éditeur à mon avis, encore une fois pour que les lecteurs aient leur dose habituelle de clichés/codes précis.

En tout cas c'est vraiment intéressant de pouvoir comparer ces éléments avec ceux de Monster et ses autres manga plus sérieux, on découvre Happy! dans l'ordre chronologique inversé mais ça reste une comparaison enrichissante!
#11783 par jojo81
21 juin 2010, 23:31
Bon je vais donner rapidement mon avis.
Ce second tome m'a laissé perplexe. Trop c'est trop !! Choko est énervante au possible, Miyuki est bien gentille mais on en envie de lui dire "t'es débiles ou quoi", Kenchiro est un mou du genou, ..., seuls les trois petits qui partagent la couverture (Sango en particulier) m'ont fait rire. Que ce soit les personnages, les matchs (enfin les scores), les situations, tout est caricatural au possible et ça m'énerve plus que ça devrait me faire rire ou me passionner. Vraiment si c'était pas Urasawa et que je n'avais pas vu le reportage de la NHK (encore merci Dru), je m'en serais arrété là au ou prochain tome (si il est du même niveau).
Selon moi la scène du baiser et les vestières sont là pour nous rappeler qu'on est dans un seinen parce que bon si on prend l'exemple de City Hunter en shonen je ne vois pas trop pourquoi Happy ! a été publié dans magazine seinen si ce n'est pour ces scènes qui ne servent à rien !
Après si on compare Happy ! à des seinen sportifs comme Real, Subaru et Glaucos, on s'apperçois clairement qu'il n'apparait pas parmis les meilleurs du genre.
Résutat, jétais bien emballé au début mais ce second tome m'a déçu.
#11798 par jojo81
22 juin 2010, 17:32
Wang Tianjun a écrit :Il y a une note dans le volume 2 ou il est fait mention du fait que l'auteur fasse des jeux de mots entre les noms des personnages et certains animaux. Ohtori = phoenix, "Ryu" de Ryugasaki = Dragon, et une partie du nom du yakuza en chef signifie crocodile...

De là à trouver une réf à Tezuka, je ne sais pas, je pense que pour ça il faut surtout lorgner du côté de Pluto :D

Au passage il y a aussi des références à Tezuka dans 20th CB (pension Tokiwa, au bout d'un moment je sais plus qui (Kakuta sûrement) dit que son père avait toutes les prémières éditions des Tezuka,...)
Dans Monster le nom de Tenma fait directement référence à Astro Boy.
#11807 par BigFire
22 juin 2010, 19:03
Perso là je ne pense pas que cela soit une référence nécessairement à Tezuka mais je pense plutôt aux 4 animaux chinois faisant référence aux 4 points cardinaux.
En japonais ils se nomment Biakko, Genbu, Seiryu et Suzaku et sont très connu.
Alors on a:
Biakko le tigre à l'ouest
Genbu la tortue avec un serpent qui l'entoure au nord
Seiryu le dragon à l'Est
Suzaku le phénix au Sud

Là entre le Dragon et le Phénix cela en fait déjà 2. Ensuite le croco étant un reptile pourrait représenter la tortue. Et donc éventuellement il se pourrait qu'un quatrième groupe représentant le tigre viendrait s'immiscer dans l'histoire.

Bon ce n'est qu'une hypothèse mais on ne sait jamais.
#11810 par BigFire
22 juin 2010, 19:12
jojo81 a écrit :Ouais ça pourrait le faire mais il y a quand même quelques différences entre un croco et une tortue ^^.


Ce sont deux reptiles, et puis après Urasawa a peut être adapter la chose pour que cela colle à son histoire.
#11873 par gesicht67
26 juin 2010, 21:30
jojo81 a écrit :Bon je vais donner rapidement mon avis.
Ce second tome m'a laissé perplexe. Trop c'est trop !! Choko est énervante au possible, Miyuki est bien gentille mais on en envie de lui dire "t'es débiles ou quoi", Kenchiro est un mou du genou, ..., seuls les trois petits qui partagent la couverture (Sango en particulier) m'ont fait rire. Que ce soit les personnages, les matchs (enfin les scores), les situations, tout est caricatural au possible et ça m'énerve plus que ça devrait me faire rire ou me passionner. Vraiment si c'était pas Urasawa et que je n'avais pas vu le reportage de la NHK (encore merci Dru), je m'en serais arrété là au ou prochain tome (si il est du même niveau).
Selon moi la scène du baiser et les vestières sont là pour nous rappeler qu'on est dans un seinen parce que bon si on prend l'exemple de City Hunter en shonen je ne vois pas trop pourquoi Happy ! a été publié dans magazine seinen si ce n'est pour ces scènes qui ne servent à rien !
Après si on compare Happy ! à des seinen sportifs comme Real, Subaru et Glaucos, on s'apperçois clairement qu'il n'apparait pas parmis les meilleurs du genre.
Résutat, jétais bien emballé au début mais ce second tome m'a déçu.

Quoi ?! Urasawa a fait un truc mauvais ? Impossible ! :D
(et c'est pas bien de rejeter la faute sur l'éditeur ^^)

Ceci dit, il avait prévenu que ses œuvres de jeunesse étaient moins bien, vous n'êtes pas pris en traîtres ^^;;; (et voyez les choses du bon côté : au pire, vous arrêterez de donner des sous à Panini :inno: )
#11874 par jojo81
26 juin 2010, 21:46
Quoi ?! Urasawa a fait un truc mauvais ? Impossible ! :D
(et c'est pas bien de rejeter la faute sur l'éditeur ^^)


Faut pas croire que je ne critique jamais Urasawa, hein !
Je globalement reste assez déçu par Pluto même si j'apprécie beaucoup et 20th Century Boys comporte quelques défauts notamment la fin et ces deux derniers tomes qui sont d'une qualité médiocre (et la je ne parle pas que de Panini).
Les seuls manga sur lesquels tu ne m'attendra jamais dire de critique négative sont Real et Solanin (d'ailleurs lis le bon sang !!).