#13210 par Drucci
18 août 2010, 12:36
Image

Sorti aujourd'hui!

Je pourrais l'acheter que la semaine prochaine personnellement mais j'ai hâte de lire ça, en espérant que ce volume est dans la même veine que les deux premiers!
#13213 par BigFire
18 août 2010, 12:57
Aujourd'hui?
Pourtant c'est indiqué le 25 sur manganews et mon libraire n'a rien reçu!!
#13214 par Drucci
18 août 2010, 13:15
Ahem... je viens de vérifier du coup et c'est bien le 25 que doit sortir le tome 3. :bouh:

Je sais pas pourquoi j'avais la date du 18 en tête, c'était le 25 à l'origine mais j'avais lu la date du 18 sur un site fiable, du coup j'avais modifié la date de parution sur le site mais je me suis planté sur toute la ligne. Merci pour la rectification, sans ça j'aurais jamais remarqué mon erreur!

Désolé pour la fausse annonce, rendez-vous dans une semaine sur ce topic alors! :nerd:
#13216 par jojo81
18 août 2010, 13:25
C'est parce que Panini a reporté ses sorties d'une semaine :fury:
J'attendais Tokyo M8 et Happy pour aujourd'hui mais ça sortira mecredi prochain.
Bon l'essentiel c'est que ça sorte -_-
#13285 par Wang Tianjun
19 août 2010, 09:35
Pour le coup, il n'y a pas que Panini en faute : Doki-Doki et (peut-être) Ki-oon ont décalé leur sortie d'une semaine. Sans doute un problème de distribution.

Certains sont restés sur la plage un peu trop longtemps ^^"
#13303 par Typhoon Swell
19 août 2010, 11:02
C'est sûr que ça n'a pas la qualité d'un 20th Century Boys, d'un Monster ou d'un Pluto. Mais c'est probablement dû au fait que le principal talent de Naoki Urasawa réside dans ses superbes scénarios. Puis c'est - au même titre que Yawara - l'une des des premières séries phare de l'auteur, et qui plus est, un manga de sport où l'histoire n'est pas la plus importante.
#13309 par Sharnalk
19 août 2010, 11:50
En lisant le premier tome d'Happy, je n'ai jamais une seule seconde chercher un scénario à la Monster et 20th Century Boys. Le mangaka avait d'ailleurs très longtemps interdit les droits à ses oeuvres antérieurs afin qu'ils ne subissent pas la comparaisons de ces dernières créations.

Quand à l'histoire, elle n'est pas non plus si formidable que ça. Certes, en lisant les 20 premières pages, l'histoire du père etc. Il est absolument impossible d'affirmer que ça va aboutir à du Tennis. Mais déjà les Yakuza m'agace beaucoup, ça commence mal. Par ailleurs, comme je l'avais fait remarqué sur un autre topic, ça tue un petit mythe de Urasawa : La trop grande ressemblance avec Kenji, et d'autres personnages. J'ai longtemps pensé qu'il n'y avait quasi aucun doublon dans ses oeuvres, en fait non. Enfin le défaut n'est pas propre à Happy, mieux on s'en fout au bout du compe. Mais les rebondissements, l'héroine me sont totalement indifférent. Je ne dis pas que je recherche un manga à la Captain Tsubasa mais bon ... Et sur le train train quotidien, je lui préfère Touch.
#13533 par Typhoon Swell
24 août 2010, 14:40
jojo81 a écrit :Ayé, il sort officiellement demain mais certains magasins l'ont déjà. Pour ma part je devrais attendre la semaine prochiane pour me l'acheter.
Je crois que je dois attendre vendredi vu la petite boutique fournisseuse de ma ville. Sinon, la couverture est la meilleure jusqu'ici!
#13536 par BigFire
24 août 2010, 15:39
J'espère que demain ce sera bon pour moi je le prendrai certainement avec Dossier A n°5
#13594 par Raimaru
25 août 2010, 16:09
Acheté, je ferai un compte-rendu prochainement.
#13608 par Wang Tianjun
25 août 2010, 18:35
Acheté et déjà lu !

Je réserve mon avis détaillé dans ma prochaine chronique, mais le tome est pas mal, avec un suspens assez prenant, même s'il y a certaines énormités.... Mais je n'en dirais pas plus ;)
#13721 par Raimaru
27 août 2010, 11:27
Lu et approuvé 8-)
Effectivement, tome plein de suspense, jamais Happy ! n'aura autant axé sur le côté sportif du titre.

Je crois savoir ce que tu entends par énormité Tianjun :

Spoiler : :
Miyuki est à une seule balle de perdre et d'un coup elle remonte, remonte, remonte, remonte, ...


Bref, j'ai globalement beaucoup apprécié le tome, mais la fin est parfaitement horrible ><
On est obligé d'attendre le tome 4 T_T
#13723 par 14thgunner
27 août 2010, 11:32
Acheté et lu!!!

Bon tome de nouveau, même si Choko est tout bonnement imbuvable!! Et les supporters aussi!

Sinon, c'est vrai que ça part à la limite de Prince du Tennis sur certaines phases, mais bon c'est gentil et naïf!! Et maintenant faut attendre longtemps pour avoir la suite...

Ah d'ailleurs ça m'a fait rire que Miyuki ne sache pas ce qu'est une séance de tirs au but...
#13840 par mycea
28 août 2010, 17:20
Un très bon tome, dans le même esprit que les précédents et qui montre Miyuki sous un jour moins cruche. Quand je referme un tome de Happy je suis toujours étonnée de voir à quelle vitesse je l'ai lu au regard de l'intérêt supposé que j'ai pour ce type d'histoire. C'est là qu'on voit que les ficelles narratives à la Urasawa sont en place; le tout pour lui à ce moment de sa création est de trouver une bonne histoire où le suspense mettra davantage de chose en jeu que l'issue d'un match. Même si déjà ici, les enjeux sont plus forts que cela grâce à l'histoire de la dette. Ce qui est sympa dans ce tome également c'est que le passé de Miyuki, son frère et ses parents se trouve éclairci et qu'on comprend un peu mieux ce qui s'est passé. J'ai également trouvé très touchantes les réactions des gens du quartiers: là on touche vraiment à des persos du type les patients de Tenma dans Monster par ex.

Bonne nouvelle pour le tome 4 !
#13995 par Wang Tianjun
01 sept. 2010, 18:42
Chronique plus difficile à faire que d'habitude, car le tome est très paradoxal... Urasawa multiplie les défauts et les clichés mais.... il a encor réussi à m'avoir !



Happy! 3

Alors que personne ne misait sur elle, Miyuki continue son ascension au sein de la Cinderella Cup et se retrouve à présent en demi-finale ! Mais les victoires ont un gout amer lorsque des soupçons de tricherie planent sur sa tête... Alors qu'elle se trouve en difficulté dans son match, c'est le moment où son entraineuse, Utako Ohtori, lui ordonne d'utiliser sa technique secrète : la balle infernale !

En utilisant à outrance ce coup spécial très impressionnant, Miyuki humilie malgré elle son adversaire, déchainant alors les foudres du public, espérant alors que la favorite, Choko, entrave enfin la progression de notre pauvre héroïne... Et c'est dans ce climat si particulier que la finale se dessine. Si Happy! n'a jamais eu la vocation d'aller vers une présentation réaliste du tennis, et si l'accent caricatural est présent depuis le départ, Naoki Urasawa frôle les clichés les plus évidents, avec les rumeurs d'homosexualité de Kikuko par exemple, ou le parti pris du public qui oublie complètement les notions de fair-play en huant constamment Miyuki. L'auteur invente ici le "pathos de répétition" pour enfoncer de plus en plus sa protagoniste, qui croule sous une certaine pression (sa dette, la précarité de l'emploi de ses coachs,...) et finit enfin par craquer. Attention à ce que tout cela ne devienne pas indigeste.

Venons-en alors au sport, le vrai, avec cette grande finale tant attendue, mais là encore, le bât blesse. S'il est normal que l'auteur joue avec nos nerfs en retournant le cours du match à plusieurs reprises, le déroulement du duel et la feuille de score n'ont absolument rien de réalistes. A trop vouloir nous impressionner, le récit tombe dans un certain ridicule dans son exagération. Et pourtant, malgré tous ces défauts évidents, on ne peut s'empêcher d'être happé par le match, par ses enjeux, et par le stress qu'il implique sur ses dernières balles.

En réalité, ce sont les aspects extérieurs, secondaires, qui insufflent indirectement une véritable force à l'histoire, à ce défi si attendu. Qu'il s'agisse des réactions changeantes des grands noms du tennis devant le talent naissant de Miyuki, le soutien de sa famille, indéfectible, ou naissant dans le cœur des habitants du quartier découvrant leur petite voisine à un tel niveau, ce sont bien les spectateurs qui offrent toute la vie au manga, un esprit positif qui donne l'envie d'y croire jusqu'à la dernière balle. Les différentes maladresses de l'auteur sont alors vite oubliés, et comme d'habitude, il réussit à nous laisser sur une dernière page des plus frustrantes. Un vrai retour gagnant !
#14000 par BigFire
02 sept. 2010, 09:08
Alors voici mon commentaire sur ce tome 3 d’Happy !

Ce tome joue sur la sur exploitation de la répétition.
Tout d’abord, il y a celle de la balle infernale, où celle-ci est utilisée à outrance par Miyuki contrainte de le faire.
Et la seconde c’est durant le dernier jeu entre Choko et Miyuki où cette dernière tente de retourner la situation plus que critique.
Alors on frôle la caricature et malgré tout cela fonctionne, car Urasawa sait jouer sur la mise en scène.
Pour la sur utilisation de la balle infernale, on voit Miyuki se faire détester par le public et devenir le vilain petit canard du tournoi. La répétition permet tout simplement de creuser le fossé entre Miyuki et les spectateurs qui ne connaissent pas l’envers du décor.
Pour le dernier jeu, cela relève tout simplement du rebondissement (pour un manga sur le Tennis c’est un peu normal ^^ ;…). A chaque fois on se dit que cela va être la balle qui va retourner complètement la situation, on y croit jusqu’au bout et finalement non. En apparence cette répétition pourrait être lourdingue mais dans le fil de l’action on est emporté par la mise en scène et cela passe très bien.

A côté de ça on a toujours les perfidies de Choko. Elle continue à faire ses petites magouilles tout en restant la gentille fille auprès du public et de la très naïve Miyuki.
On a envie de baffer Choko et en ça cela montre que le personnage est réussi car détestable. Malgré tout j’espère qu’Urasawa ne jouera pas trop dessus au risque de lasser.

Les rumeurs d’homosexualité de Kikuko font certainement référence à Martina Navratilova qui justement avait fait son coming out en 1991 après de nombreuses spéculations. Urasawa montre que même sur un sujet plus léger comme le tennis, il a su encore une fois se renseigner et reprendre certains contextes de l’époque.

Bref tome que j’ai apprécié dans son ensemble car on est pris dans l’action et il se lit d’une traite.
#14042 par mycea
03 sept. 2010, 16:11
Tout à fait d'accord avec vos critiques (mais pas avec la déception de wang) :)

Alors on frôle la caricature et malgré tout cela fonctionne, car Urasawa sait jouer sur la mise en scène.

ça résume bien ce que je pense !