#19580 par Drucci
30 janv. 2011, 17:12
Image

Il ne sort que le 16 février mais comme j'ai pu mettre la main dessus à Angoulême, je l'ai déjà lu!

Je trouvais que le tome 5 était le meilleur de la série et ce volume confirme cette progression dans le bon sens. Les grandes lignes du manga sont toujours respectées (quand tout semble s'arranger pour Miyuki, une nouvelle tuile lui tombe dessus) donc, logiquement, ceux qui aimaient la série jusque là devraient aimer ce tome et les autres ne pas accrocher plus qu'avant.

En tout cas ce tome est très bon pour son mélange entre différentes histoires, on en apprend plus sur le passé de Keïchiro, le personnage gagne en profondeur dans le présent également! D'ailleurs ce tome est assez original puisque toute la partie romance du manga progresse d'un coup. C'est un côté absent (ou très discret) des manga d'Urasawa, or là j'ai trouvé ça vraiment bien amené, surtout au niveau de la mise en scène. Enfin j'en dis pas plus pour pas spoiler!

A ce sujet c'est aussi clairement le tome avec les passages les plus "hot" de tous les manga d'Urasawa, aussi bien dans la situation que les dessins! Ca fait bizarre de voir cet aspect aussi poussé dans un de ses manga d'ailleurs. Du coup Hina Bentenbashi prend une dimension assez comique et joue un rôle surprenant.

Il y a également beaucoup de scènes bien marrantes (notamment un passage très con avec Thunder :D), et le dosage "soucis quotidiens/tennis" est nickel, ce qui fait que les situations ne sont pas redondantes et qu'on ne passe pas 3 heures sur les matchs ou les tracas de Miyuki pour autant. Miyuki reste très naïve mais s'affirme un peu plus par certains côtés, donc le personnage évolue (mais très lentement quand même).

Bref, pour conclure, le meilleur tome paru jusqu'ici selon moi (devant le 5ème)! Happy! est vraiment une lecture très sympa et prenante, au point que j'attends désormais la suite avec beaucoup d'intérêt. D'autant que la fin de ce tome nous laisse sur un suspense bien cruel et sur une situation dont on voit mal Miyuki se sortir. :fury:
#20217 par Wang Tianjun
17 févr. 2011, 21:47
Je rejoins ton avis sur ce tome, Dru, même si pour le meilleur reste au tout début. J'ai d'ailleurs repris quelques-unes de tes idées pour la chronique tant je les partage ! ;)

Un seul regret (que je n'ai pas évoqué dans la chro) : seulement 4 pages couleurs, et en bichromie... c'est un peu frustrant. Par contre, l'illustration en ouverture du chapitre 90 est à mon avis un des plus beaux dessins d'Urasawa ! :love:

Bref, parlons peu (ou pas) mais parlons bien (ou pas non plus) : chronique !

Happy! 6

Alors que tous ses détracteurs pensaient qu'elle allait perdre son talent, Miyuki éblouit tout le monde en étant sur le point de remporter un tournoi amateur ! Sa prestation relance même l'intérêt d'Utako Ohtori envers elle, décidant de l'inscrire au sein de la prestigieuse coupe Cleopatra. Cependant, d'autres menaces entourent la jeune joueuse alors que ses créanciers retrouvent sa piste. Obligée de fuir, Miyuki arrivera-t-elle enfin à sortir de la spirale de ses soucis ?

Sous-titré "A hunch of storm" (un pressentiment de tempête), ce sixième volume de Happy! a l'honneur d'accueillir en couverture la richissime Utako Ohtori, dont le caractère lunatique fera encore des ravages dans ces nouvelles péripéties ! Voyant tour à tour Miyuki comme l'espoir de son club ou bien la source de tous ses maux, la redoutable femme d'affaires aura un rôle déterminant quant à la situation de notre pauvre héroïne, une fois encore bien malmenée. Cela dit, c'est pourtant son fils Keichiro qui aura dans ce tome une progression vraiment magistrale. Au travers d'un flashback, on lui découvre un passé de fils à maman surprotégé et amputé de libre arbitre, au point de ne plus pouvoir rien faire sans l'aval de sa môman. Un retour nécessaire sur une vie... pour mieux la briser ! En effet, le sempai de Miyuki se décide enfin à passer à l'action en relançant sa carrière, pour les beaux yeux de celle qu'il aime. Naoki Urasawa nous prouve que les piliers de sa série peuvent se briser à tout moment, et s'aventure même dans le genre de la comédie sentimentale ! Au triangle Miyuki-Keichiro-Choko, il faut maintenant rajouter Hina, promue à un mariage arrangé avec l'héritier du clan Ohtori... et qui saura user de ses charmes pour le reconquérir !

Pour le reste, nous retrouvons le canevas habituel de la série, ravissant ses adeptes et désolant ses détracteurs. Miyuki subit encore de nombreuses bévues, tant dans sa vie où elle se retrouve une nouvelle fois à la rue, que sur les courts où elle est la cible de rumeurs douteuses et de quolibets. Mais notre héroïne arrive encore à garder espoir en balayant d'un revers tous ses problèmes à la force de sa raquette ! Le tome offre également de nombreux passages très drôles, notamment avec la jeune fratrie de l'héroïne ou grâce à Thunder Ushiyama. Ce dernier jouera d'ailleurs un rôle capital à la fin du volume en proposant à l'héroïne un redoutable ultimatum... rajoutant alors encore une thématique de problème sportif faisant souvent scandale.

Ainsi, en conservant un rythme très équilibré, tant par la variété des scènes que par les nombreux changements d'humeurs, et en bouleversant les rôles établi en offrant une vraie crise chez Keichiro, ce sixième tome d'Happy parvient à sortir de sa routine ronronnante. L'attachement aux personnages n'en est que plus important, et il tarde à présent d'avoir la suite tant l'auteur sait gérer son suspens, même sur une série sportivo-comico-sentimentale ! Balle de break !
#20280 par Drucci
20 févr. 2011, 16:05
Très bonne chronique comme d'hab'! Et je suis content que le tome t'ait plu, pour le coup on a vraiment le même avis!

Je suis curieux de savoir comment ce tome a été reçu par ses autres lecteurs. :bouh:
#20284 par 14thgunner
20 févr. 2011, 16:18
Je viens de le finir!

Très bon tome, comme tu l'as dit Wang! Beaucoup d'évolutions et de changements, surtout au niveau du petit Keichiro. Avec toujours des thèmes très intéressants et de ce qu'on peut lire habituellement en manga.

J'ai de nouveau trouvé ce volume très marrant! Avec des blagues graveleuses et très limites qui me font beaucoup rire: Après le chat anal, nous avons droit à l'hôtel Bonnbouhr!!!

Bref, j'ai apprécié, malgré certains détails qui deviennent un peu lassant. Notamment l'attitude du public et des journalistes d'une stupidité affligeante, qui se contentent de penser ce que les "méchants" leurs disent...
#21686 par mycea
03 avr. 2011, 12:35
ça y est, je l'ai lu aussi ! Et c'est vrai qu'il est très sympa ! Comme vous le dites très bien, l'évolution de keichiro est le point fort du manga, et il y a quelques jolies surprises.

mais je suis de cet avis :

14thgunner a écrit :Bref, j'ai apprécié, malgré certains détails qui deviennent un peu lassant. Notamment l'attitude du public et des journalistes d'une stupidité affligeante, qui se contentent de penser ce que les "méchants" leurs disent...


ça, c'est quand même pénible, faut bien le dire.
#21710 par BigFire
04 avr. 2011, 10:15
mycea a écrit :
14thgunner a écrit :Bref, j'ai apprécié, malgré certains détails qui deviennent un peu lassant. Notamment l'attitude du public et des journalistes d'une stupidité affligeante, qui se contentent de penser ce que les "méchants" leurs disent...


ça, c'est quand même pénible, faut bien le dire.


Certes c'est un peu pénible, mais il faut aussi voir que le lecteur est avantagé par rapport au public et que nous connaissons l'envers du décors par rapport à eux. Il est vrai que tous ne devraient pas agir de la même manière, mais il ne faut pas oublier l'effet de masse.
Donc pour ma part c'est assez logique et pas surprenant. Le public fait avec les éléments que lui donnent les journalistes, eux-mêmes ne connaissant pas tout et aussi n'ayant pas cherché à faire plus d'investigation.
On a donc là une critique du journalisme qui à mon sens ne devait pas être un pont central de la réflexion d'Urasawa lors de l'écriture de son manga.
#21739 par mycea
05 avr. 2011, 17:42
BigFire a écrit :Certes c'est un peu pénible, mais il faut aussi voir que le lecteur est avantagé par rapport au public et que nous connaissons l'envers du décors par rapport à eux. Il est vrai que tous ne devraient pas agir de la même manière, mais il ne faut pas oublier l'effet de masse.
Donc pour ma part c'est assez logique et pas surprenant. Le public fait avec les éléments que lui donnent les journalistes, eux-mêmes ne connaissant pas tout et aussi n'ayant pas cherché à faire plus d'investigation.
On a donc là une critique du journalisme qui à mon sens ne devait pas être un pont central de la réflexion d'Urasawa lors de l'écriture de son manga.


C'est sûr mais comme tu le dis, tous les journalistes ne devraient pas réagir de façon uniforme. Enfin bon... ça va peut-être évoluer dans ce sens !
#22018 par Raimaru
12 avr. 2011, 11:27
Tome 6 lu tardivement, et il est plutôt bon comparé aux tomes précédents. Les personnages et les relations évoluent entre elles, c'est bien.

En revanche, carrément pas d'accord pour l'acharnement de la presse sur Miyuki. Si Keichiro ou Kikuko, qui sont populaires, apparaissent devant la presse pour porter leur soutien à Miyuki, elle s'en prendrait un moins dans la tronche (du moins, le public remettrait en question ce que disent les journalistes. Car dans la réalité, la moindre thèse d'un fait exposé à la presse, aussi improbable soit-elle, a ses partisants. Il y en a bien qui croient en la fausse mort de Michael Jackson.).
#22055 par BigFire
12 avr. 2011, 18:32
Raimaru a écrit :En revanche, carrément pas d'accord pour l'acharnement de la presse sur Miyuki. Si Keichiro ou Kikuko, qui sont populaires, apparaissent devant la presse pour porter leur soutien à Miyuki, elle s'en prendrait un moins dans la tronche (du moins, le public remettrait en question ce que disent les journalistes. Car dans la réalité, la moindre thèse d'un fait exposé à la presse, aussi improbable soit-elle, a ses partisants. Il y en a bien qui croient en la fausse mort de Michael Jackson.).



Sauf que l'on est au Japon et quand on lit Journaliste, on constate que c'est un milieu particulièrement corrompu et très partisan.
#22056 par Raimaru
12 avr. 2011, 18:36
Je ne sais pas si un manga peut-être une référence. À ce compte là, pas la peine d'aller au Japon si on a lu Battle Royale ^^'
#22074 par jojo81
12 avr. 2011, 22:02
Ouais mais Battle Royale c'est bien plus profond que des ados dévergondés qui s'entretuent. Ce n'est pas qu'un divertissement. C'est le système scolaire japonais très axé sur la compétition qui est remis en cause. C'est fin et en plus l'histoire est passionnante.

Et sinon Journaliste n'est pas vraiment une référence pour moi. Je ne suis pas sûr qu'il représente véritablement la presse japonaise tant il est surjoué. Je l'ai trouvé vulgaire et pas crédible.

Sinon je rattrape petit à petit mon retard sur Happy. J'en suis au tome 4. J'ai eu un sacré fou rire en apprenant la cause de la mort des parents de Miyuki lors du tome 3.
#32538 par Valdi
24 mai 2013, 16:57
Bon, nouvelle fournée de tomes d'Happy achetée, et j'ai fini le 6.

Miyuki continue de se prendre des revers à côté desquels ses maigres victoires sont à l'image de cette scène dans laquelle elle tire la langue aux jumelles et à leur mégère de mère, avec ses frères et sœur : puériles.
( Cette scène était quand même jubilatoire, dommage que la presse s'en serve contre elle, mais même ce qui est à son honneur lui est retourné au visage. >< )

Je suis déçu que la mignonne Hina soit devenue un pion supplémentaire dans les mains vicieuses de Choko.

Et pour le résultat du match... Je vois que deux possibilités pour que ça s'arrange.
1) Umino, pour une raison ou pour une autre, décide de gagner.
2) Ou alors, quelqu'un vient la prévenir que les paris sont rendus caduques (ce qui va forcément arriver, avec le fax de la garce à la presse), mais en plein match de tennis, euh... :inno:
Il faudrait une mi-temps. :bouh:
#32541 par Drucci
24 mai 2013, 21:32
Je me souviens plus de la façon dont est résolue cette histoire, ça me donne envie de relire le tome du coup :bouh: