#30473 par Drucci
16 nov. 2012, 11:05
Image

Sorti il y a deux jours, je pensais qu'un topic serait rapidement créé par l'un d'entre nous après l'avoir lu mais je déchante :nerd:

D'autant que je brûlais d'envie de partager mon avis sur cet excellent volume (ce que je ferai en détail plus tard)
#30474 par Wang Tianjun
16 nov. 2012, 11:26
Je ne l'ai pas encore malheureusement, sinon tu penses bien que je me serais déjà étendu dessus ^^"
#30475 par Simulacra
16 nov. 2012, 13:35
Amazon m'a planté, j'aurais déjà du le recevoir, mais je ne l'ai pas encore !

A dans pas longtemps pour qu'on en parle :D
#30478 par 14thgunner
16 nov. 2012, 23:28
AVIS PERTINENT

Happy! c'est trop cool! Vivement la suite!

FIN DE CET AVIS PERTINENT

(en vrai c'est trop bien!)
#30480 par Simulacra
19 nov. 2012, 12:39
Bon, il se passe quoi ici, personne ne cause ?

Pour ma part :

Plus j'avance, plus j'aime Happy. C'est simple, on retrouve dans ce manga tout ce qu'on aime chez Urasawa...

Les chapitres qui s'intéressent à des personnages secondaire
La maitrise de la narration et de l'intrigue
Les visages... (mon dieu, le visage de choko quand elle se fait jeter... je suis resté une minute sur la planche. On comprend vraiment la souffrance du personnage au delà de son côté détestable)
Les personnages
Les petits détails...
Les "stars du tennis", qu'on peut rapprocher de certains vrais athlètes
Y a même une petite française...

Je n'ai qu'un seul reproche, la fin du tome moins bien maitrisée que le début... Mais c'est un reproche qu'on ne peut faire qu'à Urasawa... Ailleurs, ça serait passé inaperçu, mais chez un maitre, il faut bien chercher des prétextes pour critiquer

Il reste deux tomes, et on sent se profiler la conclusion : Le croco perdant de sa superbe risque de se faire "casser la gueule" par un certain personnage, ce qui mettra fin à cette histoire de dette, et pour la partie tennistique, j'imagine tout droit la demi choko vs notre princesse sarah à nous, et en finale, le duel tant attendu contre la Reine.

Et pourtant.. j'attends avec impatience ces deux tomes...


Merci Panini d'avoir amené cette série en France. Quand bien même j'étais fan d'Urasawa, je n'espérais pas grand chose d'une comédie romantique sportive... mais chez Urasawa, la construction est la même dans les comédies et dans les grands Thrillers. J'aime.
#30481 par Drucci
20 nov. 2012, 22:23
Simulacra a écrit :Plus j'avance, plus j'aime Happy. C'est simple, on retrouve dans ce manga tout ce qu'on aime chez Urasawa...

Les chapitres qui s'intéressent à des personnages secondaire
La maitrise de la narration et de l'intrigue
Les visages... (mon dieu, le visage de choko quand elle se fait jeter... je suis resté une minute sur la planche. On comprend vraiment la souffrance du personnage au delà de son côté détestable)
Les personnages
Les petits détails...
Les "stars du tennis", qu'on peut rapprocher de certains vrais athlètes
Y a même une petite française...


Tout est dit! Je viens de relire le topic sur le tome 1 et mon avis de l'époque : j'avais déjà été agréablement surpris d'Happy! vu que j'attendais pas grand chose du manga (le tennis me branchait pas, la comédie romantique non plus) mais, même si j'attendais la suite, j'aurais jamais pensé être pris dans l'histoire au point d'attendre le prochain tome aussi impatiemment que les derniers volumes de Monster, 20th, ou Billy Bat!

C'est assez stupéfiant de voir comment Urasawa arrive à faire du "thriller" dans une comédie sportive. Ce que j'apprécie beaucoup dans ce tome (et dans la série en général mais c'est particulièrement vrai ici) c'est qu'Urasawa lance plein de pistes, fait des effets d'annonces qui font qu'on s'attend à ce qu'un événément se produise mais au final il n'a pas forcément lieu... et souvent, d'ailleurs, il est résolu en deux minutes et on passe à un autre problème. Ici, avec le coup de la victoire attendue de Choko face à Nikolic, la possibilité pour Sakurada de rembourser la dette en pariant mais qui se fait voler son million sans le retrouver on a une succession d'événements attendus ou de solutions potentielles rendues impossibles en moins de deux et je trouve ça vraiment très efficace puisque du coup, malgré l'aspect "artificiel" voulu de l'intrigue (un malheur résolu est forcément suivi d'un autre souci), on va quand même de surprise en surprise et on sait pas à quoi s'attendre.

J'ai beaucoup aimé aussi l'aspect "bombe à retardement" du genou de Miyuki. Ce serait bien dommage qu'il lâche en finale contre Sabrina mais malheureusement ça pourrait bien arriver... et la chute de Wanibuchi m'a surpris, elle a un bon potentiel pour la fin aussi. Le manga peut vraiment s'achever de plein de façons différentes, on est dans le flou total.

Les évolutions de Keïchiro et Hina sont particulièrement bien faites aussi, et Ieyasu gagne enfin un peu de charisme (je le trouvais assez énervant jusque là).

Enfin, ce qui est particulièrement frappant dans ce tome (mais là encore c'était le cas depuis déjà plusieurs volumes) c'est l'évolution du dessin d'Urasawa. Rien à voir avec les premiers tomes... il dit lui-même qu'il est surpris de voir le changement graphique dans Happy! mais c'est encore plus frappant que je le pensais, les scènes où les sentiments des persos sont mis en avant sont vraiment parfaites, on lit tout sur leur visage (comme le passage avec Choko que tu citais). C'est particulièrement frappant sur Hina notamment, mais globalement pour tout le monde, sauf pour Wanibuchi (j'ai l'impression que du début à la fin Urasawa n'aura pas su le dessiner comme il voulait, c'est assez flagrant quand on voit sa retouche du tome 1).

Simulacra a écrit :Je n'ai qu'un seul reproche, la fin du tome moins bien maitrisée que le début... Mais c'est un reproche qu'on ne peut faire qu'à Urasawa... Ailleurs, ça serait passé inaperçu, mais chez un maitre, il faut bien chercher des prétextes pour critiquer


J'ai aussi été surpris par cette fin, la façon dont elle est tournée fait plus penser à une fin de chapitre en milieu de tome qu'à une conclusion de volume. Mais bon la frustration de pas avoir la suite sous la main est là quand même... :fury:

J'ai hâte de lire les deux derniers tomes et ensuite de pouvoir lire toute la série d'un coup, elle montait déjà progressivement dans mon estime au fil de la parution mais là on atteint vraiment des sommets, au point qu'Happy! pourrait bien figurer sur le "podium" des séries d'Urasawa.
#30483 par Simulacra
21 nov. 2012, 08:27
J'ai aussi été surpris par cette fin, la façon dont elle est tournée fait plus penser à une fin de chapitre en milieu de tome qu'à une conclusion de volume.


En même temps.. C'est peut être parce que c'est le cas, non ?

On oublie toujours qu'Happy a été "remonté" avec l'édition luxe qui fait 15 tomes, mais à l'origine, le manga en fait... 23

Donc on se retrouve avec des fins de tomes de l'édition "luxe" qui tombe en plein milieu des tomes de la première édition :D
#30486 par Drucci
21 nov. 2012, 11:20
Effectivement, c'est logique en fait :nerd:
#30515 par Wang Tianjun
22 nov. 2012, 16:03
Bon bah, j'ai pas rebondi à chaud, voilà directement la chronique du coup ^^"

Happy! 13

Après sa victoire face à Miyuki au premier tour de Roland-Garros, Sabrina Nikolic est étrangement en difficulté face à une autre joueuse japonaise. La pétillante Choko Ryugasaki, que l'on n'attendait plus à un tel niveau, réussit en effet à prendre le premier set à l'indétrônable championne ! Cela cacherait-il une nouvelle magouille de sa part ? A moins que Sabrina ait été marquée par les évènements précédents...

Au fil des volumes, Happy! s'est imposé comme un incontournable, et l'on commencera à manquer de superlatifs pour retranscrire notre joie de retrouver une nouvelle fois les aventures de Miyuki. Une Miyuki qui tient plus que jamais un rôle central dans ce volume, tant certains auront déjà compris que la jeune tenniswoman a toutes les chances de créer la surprise lors du tournoi de Wimbledon. Ce dernier ouvre d'ailleurs ses portes à la moitié de ce treizième volume, amorçant donc la dernière manche de l'histoire ! Nous arrivons ainsi au bout du suspense, galvanisés par une nouvelle bombe à retardement autour de Miyuki. Malgré tout, notre héroïne ne se décourage pas (c'est mal la connaître !) et emporte dans son sillage tous ses amis et rivales !

En effet, comme à son habitude, les acteurs de cette pièce seront en pleine effervescence, et certains prendront des décisions radicales pour continuer à avancer dans leur direction, malgré les obstacles qui se dressent devant eux. Urasawa est une nouvelle fois capable de nous captiver pendant quelques minutes sur une seule scène, une seule page, une seule case, tant il y a à comprendre derrière les expression de ses protagonistes. Et tandis que le tennis reprend une place prépondérante dès l'entrée dans l'ultime tournoi, l'auteur n'en oublie pas de dénouer peu à peu chaque intrigue, en remettant notamment les yakuza sur le devant de la scène d'une manière inattendue. Une solution de dénouement facile, ou bien une pression supplémentaire ? L'avenir nous le dira.

On ne le répètera jamais assez : bouder Happy en faveur des autres œuvres d'Urasawa serait une grave erreur. L'auteur arrive à insuffler dans cette histoire à l'apparence anodine un véritable suspens, une vraie profondeur psychologique, un rythme implacable qui insuffle une vie à l'ensemble. Les nombreuses barrières se brisent peu à peu pour qu'enfin, notre championne puisse recueillir les égards qui lui sont dus. Ne la perdez pas du regard !
#30518 par Drucci
22 nov. 2012, 17:10
Elle tombe pile poil avec ma mise à jour de tes chroniques (pour rattraper le gros retard que j'avais pris ces derniers mois)! :D

Sinon rien à ajouter à ta chronique, je partage ton avis de bout en bout!
#30523 par Simulacra
22 nov. 2012, 21:30
Très juste ta chronique !

Peut on dire qu'Happy ! 13 est un des meilleurs tomes de la série ?
#30526 par Drucci
22 nov. 2012, 22:37
Simulacra a écrit :Peut on dire qu'Happy ! 13 est un des meilleurs tomes de la série ?


Pour moi, sans aucun doute! Mais je pense que les deux derniers risquent de le détrôner.
#30532 par Wang Tianjun
22 nov. 2012, 22:57
Honnêtement, je ne sais plus. Je crois que j'ai préféré le précédent, mais j'ai l'impression que Happy! dépasse ce clivage des tomes : on aime l'histoire et les personnages dans leur globalité.

Je pense aussi que les deux derniers risquent d'être très forts en émotion ^^
#30805 par argautier
01 janv. 2013, 19:39
J'ai bien sur adoré le tome 13 de Happy!
j'aime énormément la personnalité de Utako Ohtori, la maman, et bien sur de Thunder Ushiyama, le coach.
Ils sont et restent sur leur plan personnel, chacun le sien, et pourtant on peut quand même sentir (surtout pour le coach) une certaine forme d'affection pour Miyuki.
La vraie question de ces derniers tomes pour moi tourne autour de ces deux personnages.
En effet, quoi qu'il arrive Miyuki gagne ou perd, vit ou meurt, mais la réaction de ces deux sales comportements qu'on suit depuis le quasi début de la série, là ça devrait valoir des bons moments!
Moi qui adore les Sad End, elle échoue, se fait jeter par son coach et Utako Ohtori qui ne voyaient finalement en elle qu'un moyen de gagner gloire/fric.
ne peut se résoudre à finir sa vie avec Kyohei, le chef des mafieux, et a un geste grave....
Quand on lit Urasawa, et que son Manga s'appelle comme ça, on peut s'inquieter :)