Tout ce qui touche aux BD, manga, comics, manhwa, livres...
#21233 par memorisateur
21 mars 2011, 20:30
C'était qu'une expression pour alléger tout eventuel spoiler, les relations humaines vont de mèche. ^^"
Mais très bonne analyse, c'est vrai qu'on a eu le temps d'offrir une certaine profondeur aux nouveaux personnages dans se volume.
#21245 par Drucci
22 mars 2011, 15:39
14th & BigFire >

Spoiler : :
Je rejoins vraiment l'avis de 14th dans le sens où au final les auteurs ont besoin d'un tome entier pour replacer Rick dans la position du leader. Mouais... on se doutait qu'il la retrouverait un jour et j'ai pas trouvé ça particulièrement bien amené.

Et encore une fois l'absence de zombies ou d'action n'est pas un souci en soi, c'est pas ce qu'on recherche dans le comics la baston ou l'action, mais ce qui m'a gêné c'est que les auteurs faisaent vraiment monter la sauce à fond sur les mystérieux actes du gérant de la communauté et au final c'est pire qu'un soufflé la "révélation", j'ai trouvé ça vraiment bidon! La façon dont c'est amené est très décevante aussi.

Concernant l'attaque des types de l'extérieur ça montre effectivement que la communaité est bien protégée mais bon apparemment ils vont avoir du mal à se protéger des zombies qui s'apprêtent à débarquer (ou alors il s'agit encore d'un faux suspense :o).
#21337 par mycea
25 mars 2011, 11:09
Eh bien moi j'ai beaucoup aimé.

Spoiler : :
Non, le fait qu'il y ait peu d'action (et encore ça se discute !) ne me gêne pas, au contraire ! C'est quand il y en a trop que mon cerveau se met en surchauffe. Et le fait d'être dérouté est une qualité rare que l'on se doit de relever. Dans l'ensemble j'adhère assez à ce que tu dis Big Fire ! La prise de conscience par la communauté du côté indispensable de Rick ou Abraham est en effet quelque chose de fondamental qu'il n'était pas évident d'amener, d'autant qu'on s'attendait plutôt au contraire. Et le début du tome part en ce sens, ce qui induit notre perspicacité en erreur. Et là, quel plaisir que de se faire suprendre !

Je trouve ce tome de transition très bien vu et absolument indispensable car je pense que j'aurai peu goûté que l'on retombe aussitôt dans la rocambole ou le picaresque. Bref, qu'on se pose un peu ça fait pas de mal. Qui plus est, la profondeur apportée à de nombreux personnages est ici bienvenue (Douglas, Heath, le fiston Douglas ou même Rick). Quand à la révélation sur Davidson, j'avoue qu'elle m'a au contraire bien plue. Car à force de monter la sauce un énième coup de théâtre eut pu être lassant. Là, on montre que le banal peut peut être vécu de façon terrible lui aussi, pas besoin de chercher midi à quatorze heure pour traumatiser les gens. C'est réaliste, simple et vrai.
#26222 par BigFire
25 sept. 2011, 08:17
Après un long moment d’absence, The Walking Dead est de retour avec ce tome 14 qui rempli toutes les promesses que le tome 13 annonçait.

La première partie est plutôt calme mais prépare la suite des évènements :
Spoiler : :
Douglas qui se replie sur lui-même et on sent qu’il va péter un câble, le rapprochement entre Rick et Jessie, etc… ;


Mais comme d’habitude c’est toujours aussi intéressant et on voit que comme à son habitude Kirkman ne laisse rien au hasard.

Par contre la deuxième partie, on tombe vraiment dans l’horreur. Il y avait longtemps qu’un tome n’avait pas été aussi intense et je pense que l’une des raisons, ce sont les tomes plus calmes d’avant. En effet en laissant délibérément la tension baisser, le lecteur se "réhumanise" par rapport à la situation et retrouve sa sensibilité face à l’horreur qui se présente à lui.

Spoiler : :
Le cas de Jessie et Ron est particulièrement immonde. Rick commence à sortir avec Jessie et suite à l’invasion de la horde il fait un choix douteux et il sacrifie sans vergogne la femme et l’enfant, allant même jusqu’à couper la main de Jessie. Là j’avoue que j’ai trouvé Rick immonde alors que la plupart de ses actes étaient compréhensibles.
Mais contre il y a un juste retour de bâton quand Carl se fait tirer dessus. Sincèrement la blessure n’est pas vraiment réaliste et les auteurs ont un peu abusé, mais c’est assez efficace visuellement.
De l’autre côté on voit que les compagnons de Rick viennent le soutenir dans cette situation désespérée alors que lui fuyait lâchement et agissait bassement et égoïstement.
Pour moi c’est véritablement le point de chute de Rick dont les agissements étaient en total désaccords avec ses grandes tirades.


Je suis curieux de voir comment les choses vont évoluer et si Rick va vouloir mettre en pratique les conclusions qu’il a déduites de la situation.
La dernière question dont je me pose va-t-on la fille qui a planté Eric et qui a pris la jument ? A mon sens, Kirkman n’aurait pas sorti ce genre de phrase sans qu’il y ait écho de ceci par la suite.

Bref un très très bon tome, même s’il y a un élément peu réaliste à mon goût. Cela faisait longtemps que The Walking Dead ne m'avait pas autant scotché.

A noter qu'un artbook et un making of de la série sortiront le 16 novembre. cela fera patienter en attendant le tome 15.
#26228 par mycea
25 sept. 2011, 09:17
Ouais, un super tome,

Spoiler : :
même s'il se termine effectivement dans le gore et que la blessure de Carl est peu réaliste. Le sort réservé à Jessie et son fils est de fait immonde, l'erreur de Rick flagrante mais les auteurs ont voulu montrer qu'il pouvait paniquer et ça ça m'a semblé très réaliste - surtout dans un moment où il commençait vraiment à se réhabituer à une vie normale. Qu'il coupe la main de Jessie pour sauver son fils est également compréhensible : elle est "fichue" et ne lâche pas Carl, je peux comprendre la réaction. Un tome très efficace à tous niveaux et qui m' au moins rassurée sur un point : ça m'étonnerait qu'ils quittent le camp et c'est pas plus mal.
Comme "chef" ils devraient prendre Abraham plutôt que Rick.. C'est quand même le plus solide mentalement, visiblement.
Je suis également curieuse de savoir si on reverra la fille à la jument.
Mais je ne suis pas contre que ça redevienne un peu plus calme au tome suivant. C'est bien d'alterner.
#26266 par memorisateur
27 sept. 2011, 18:38
En effet, c'était vraiment un tome génial :napo:
Mais ça m'étonne que personne n'ai parlé de...
Spoiler : :
La mort tragique et prématuré de Morgan :ouin: Bien qu'il devenait relativement agaçant à ruminer sans cesse sur sa défunte femme (Michonne le faisant clairement remarquer), je trouve dommage de faire tuer le personnage tout de suite alors qu'on venait à peine de le réintégrer et qu'il avait encore du potenciel ! Sa discution avec Carl lorsqu'il a eu le bras coupé était magistral.

Par contre, je pense pouvoir répondre sans risque de spoiler que nous ne reverrons pas la femme voleuse de jument. Moi qui ai suivit la publication américaine petits morceaux par petits morceaux sur six mois, la manière de suivre l'histoire à été relativement différente. Et l'anecdote sur la voleuse n'a été que brièvement raconté sur "une" issue de trente pages. Pour Kirkman c'était seulement un prétexte afin de donner une raison à Aaron de ne plus chercher de nouveaux membres, et en même temps d'enfoncer un peu plus le clou sur la noirceur humaine. Mais ça n'ira clairement pas plus loin que ça et on en a jamais entendu depuis.
#26267 par mycea
27 sept. 2011, 19:05
memorisateur a écrit :En effet, c'était vraiment un tome génial :napo:
Mais ça m'étonne que personne n'ai parlé de...
Spoiler : :
La mort tragique et prématuré de Morgan :ouin: Bien qu'il devenait relativement agaçant à ruminer sans cesse sur sa défunte femme (Michonne le faisant clairement remarquer), je trouve dommage de faire tuer le personnage tout de suite alors qu'on venait à peine de le réintégrer et qu'il avait encore du potenciel ! Sa discution avec Carl lorsqu'il a eu le bras coupé était magistral.

Par contre, je pense pouvoir répondre sans risque de spoiler que nous ne reverrons pas la femme voleuse de jument. Moi qui ai suivit la publication américaine petits morceaux par petits morceaux sur six mois, la manière de suivre l'histoire à été relativement différente. Et l'anecdote sur la voleuse n'a été que brièvement raconté sur "une" issue de trente pages. Pour Kirkman c'était seulement un prétexte afin de donner une raison à Aaron de ne plus chercher de nouveaux membres, et en même temps d'enfoncer un peu plus le clou sur la noirceur humaine. Mais ça n'ira clairement pas plus loin que ça et on en a jamais entendu depuis.


Spoiler : :
ouais je n'ai pas parlé de Morgan, en effet, je sais pas pourquoi, alors qu'à la lecture ce moment m'a marquée. Il est certain que la conversation avec Carl vaut le détour... On a aussi un peu l'impression que tous les persos qui tournent autour de Michonne sont "maudis".
#28193 par BigFire
14 févr. 2012, 14:12
Je remets l'info ici:

A noter pour The Walking Dead, qu'un roman sur le Gouverneur allait sortir en mars:
http://www.amazon.fr/dp/2253134821/ref=as_li_ss_til?tag=avendelhorr-21&camp=2910&creative=19482&linkCode=as4&creativeASIN=2253134821&adid=1R7G8JMD140RYCZ1335N&&ref-refURL=http%3A%2F%2Fwww.avenuedelhorreur.fr%2Farticle-the-walking-dead-l-ascension-du-gouverneur-le-roman-se-devoile-98922891.html

En voici la couverture:
Image

et le synopsis:
Dans le monde de The Walking Dead, envahi par les morts-vivants où quelques-uns tentent de survivre, il n’y a pas plus redoutable que le Gouverneur. Ce tyran sanguinaire qui dirige la ville retranchée de Woodbury a son propre sens de la justice, qu’il organise des combats de prisonniers contre des zombies dans une arène pour divertir les habitants, ou qu’il tronçonne les extrémités de ceux qui le contrarient.

Mais pourquoi est-il si méchant ? Dans L’Ascension du Gouverneur, le lecteur découvre pour la première fois comment et pourquoi Philip Blake est ce qu’il est, ce qui l’a conduit à devenir… le Gouverneur.
#28199 par memorisateur
14 févr. 2012, 21:19
Hum, un roman sur walking dead avec en tête le gouverneur, c'est bof bof...
Non pas que le gouverneur est ininteressant, mais raconter son passé est pour moi inintéressant alors qu'on aurrait pu faire tellement plus en décrivant la survie d'un autre groupe de personnages. Kirkman aurait pu se défouler dessus !
D'ailleur, j'avais lu aussi quelque part qu'il comptait faire un "tome 0" de Walking Dead qui décrirait la vie de Shane et Lori à l'époque où Rick était encore dans le coma et que l'épidémie venait à peine de commencer...
#28205 par BigFire
15 févr. 2012, 18:55
memorisateur a écrit :Hum, un roman sur walking dead avec en tête le gouverneur, c'est bof bof...
Non pas que le gouverneur est ininteressant, mais raconter son passé est pour moi inintéressant alors qu'on aurrait pu faire tellement plus en décrivant la survie d'un autre groupe de personnages. Kirkman aurait pu se défouler dessus


Ben dans un sens pour moi raconter le passé du Gouverneur et savoir comment il est devenu ce qu'il a été c'est en quelque sorte raconter l'histoire d'un autre groupe d'individu qui tente de survivre aux zombies. En effet le gouverneur ne va pas être seul dans l'histoire pour qu'il puisse mettre en place sa petite société complètement déjantée. Bref pour moi raconter l'histoire du gouverneur n'est absolument pas incompatible avec ce que tu souhaites bien au contraire.

Sinon tome 15 lu et apprécié dans l’ensemble.

Bien évidemment il est beaucoup plus calme que le 14, il était impossible de maintenir une telle tension sur deux volumes.
Spoiler : :
J’ai apprécié le fait que Rick décide de refonder la civilisation autour de leur petite cité et se développer progressivement alors qu’avant il ne pensait qu’à sa famille. Certes son revirement et son changement de stratégie sont brutaux mais assez logiques après tout vu la situation.
Je suis assez curieux de voir ce que va donner l’évolution de la cité et si cela va réussir.


Je reste toujours assez dubitatif sur le cas de Carl.
Spoiler : :
Vu sa blessure et les conditions de vie, il n’aurait pas dû survivre et même s’il y a quelques pertes de mémoire, je trouve cela un peu gros. Bref pour le moment c’est le gros point noir de la série jusqu’à présent.


La tension avec les autres habitants dont Nicholas est assez bien vue.
Spoiler : :
D’ailleurs j’ai pas mal flippé pour Glenn. J’ai cru qu’il allait y passer car j’ai eu l’impression que l’auteur faisait tout pour le mettre dans une situation inhabituelle ; genre il ne part pas en expédition alors que c’est son point fort. A noter qu’il y a aucun mort dans ce tome, exploit !!!
Par contre Maggie je sent qu’elle pète de plus en plus un câble entre sa tentative de suicide il y a quelques tomes et là même derrière les murs elle ne se sent pas en sécurité. Je pense qu’il va y avoir un drame d’ici quelque temps.


L’autre point qui va avoir des répercussions c’est
Spoiler : :
Holly qui souhaite qu’Abraham soit le nouveau chef du groupe. Bref encore une fois on voit que les zombies passés, les tensions entre les humains reviennent et cela va fragiliser forcément le groupe.


Autre élément un peu too much après le cas Carl
Spoiler : :
c’est le début de relation entre Rick et Andrea. Bon cela se sentait un peu tout au long du tome, mais j’espérai que les auteurs allaient l’éviter mais hélas non. Certes étant donné le contexte, les gens ont peut être tendance à se rapprocher rapidement mais là j’ai l’impression que c’est un peu la facilité. A voir.


Bref un bon volume dans l’ensemble même s’il y a quelques points dont je ne suis pas très fan et qui lance une nouvelle partie qui va certainement être intéressante.
#28208 par memorisateur
15 févr. 2012, 22:35
ça dépend, c'est le genre de truc qu'on peut facilement deviner ou en tout cas qui doit laisser place à l'imagination du lecteur. C'est ce qui fait le mythe de grands personnages.
Ensuite en effet, c'est un peu comme le prelude des watchmens : c'est quitte ou double. Si c'est bien géré, ça peut donner quelque chose de grand. Mais si c'est un Gouverneur façon Dark Vador... bof.
#28287 par mycea
28 févr. 2012, 17:39
j'ai beaucoup aimé ce tome, retour au calme appréciable après l'agitation zombiesque du précédent...
Spoiler : :
J'apprécie qu'ils prennent du temps à une reconstruction intelligente et collégiale, pour une fois. Le côté humain est particulièrement bien traité ici, avec une réaction de rejet de la part de ce Nicholas, qui me semble très bien vue (c'était étonnant qu'il n'y en ait pas).
Pour ce qui est de Carl, il est clair qu'il n'aurait pas dû survivre à une telle blessure, mais d'un autre côté ç'aurait été dommage et triste qu'il meure comme ça.
Ensuite Rick et Andréa, perso je l'attendais depuis un moment, ça fait un paquet de tomes que ça mûrit doucement... Les deux persos étaient de plus en plus proches et moi je trouve ce couple sympa.
#29542 par BigFire
22 juil. 2012, 12:54
Le prochain tome, le seizième intitulé "Un vaste monde", arrive le 05 septembre 2012

et voici la couverture:
Image
#31278 par BigFire
05 mars 2013, 20:25
Bon je vois que plus personne ne suit ou du moins ne fait plus de commentaire. Le tome 17 est sorti en janvier dernier et porte admirablement bien son titre : "Terrifiant"

Cela faisait depuis le Gouverneur que l'on avait pas autant flippé dans la série et pourtant il y a eu des passages assez dur entretemps.

En plus on a eu:
Spoiler : :
La mort d'Abraham, certes cela ne m'a fait un petit pincement au cœur, mais bon c'était un personnage voué à être de la chair à canon. par contre la mort de Glenn. Même si je m'y attendais un peu car il a beaucoup évité la mort ces derniers temps et que Maggie, enceinte, scénaristiquement il ne fallait pas faire la redite avec Lori, ce fut un choc. Choc car c'était un des plus anciens personnages de la série avec Rick et c'est une perte aussi énorme que Dale à l'époque, et choc car sa mort est visuellement insoutenable, Adlard a clairement pris son temps pour décomposer la scène, et on implore que cela s'arrête vite. Avec un personnage lambda cela aurait était simplement choquant mais là c'était Glenn et on est tombé dans l'insoutenable, ce qui prouve qu'en terme de choix narratif c'était parfait.


A côté de cela
Spoiler : :
Negan est la pire des ordure et le Gouverneur passe pour un gamin. On sent vraiment que Rick est pris au piège et va devoir sacrément ruser pour retourner la vapeur. De plus, on sent vraiment que l'on va rentrer dans un long arc car vu l'armée qu'à Negan ce n'est pas avec quelques pétards que cela va changer grand chose.


Dernier point à souligner:
Spoiler : :
J'adore Jesus. c'est un des derniers perso qui a un énorme potentiel. Dès son arrivée même si le gars est en position de faiblesse il continue de jouer sur les mots et joue clairement avec sa vie. Et la fin du tome 17 prédit qu'il va avoir un rôle décisif sur le reste du conflit contre Negan.



Bref tout ça pour dire: Vivement la suite.
#31281 par Drucci
05 mars 2013, 20:32
Je fais partie de ceux qui ont décroché depuis un moment de la série... plus par manque de temps et de continuité. J'ai eu l'impression que le dernier tome que j'ai lu était moins bon que les précédents (le 14 je crois) mais ça tient probablement au fait que je me souviens plus assez bien de l'histoire pour être plongé dans chaque nouveau volume.

Il faudrait que je me fasse une relecture de tous les tomes avant de rattraper mon retard, j'espère avoir le temps de faire ça bientôt. Ton avis (même si j'ai ouvert aucune balise spoiler) donne envie!
#31282 par BigFire
05 mars 2013, 21:00
Franchement si tu as le temps replonges y. Il y a vraiment des passages intenses. Et en effet évite tout spoiler sous peine de te gâcher le plaisir.
  • 1
  • 4
  • 5
  • 6
  • 7
  • 8