Tout ce qui touche aux BD, manga, comics, manhwa, livres...
#28111 par Benku1000
07 févr. 2012, 21:49
J'ai entendu de bonne critique sur bonne nuit punpun. Sa m'a l'air assez étrange. Mais je vais voir demain si je me laisse tenter ou pas. C'est quel genre d'histoire ?
#28113 par Drucci
07 févr. 2012, 22:43
On suit le quotidien d'un garçon de primaire : son groupe d'amis, sa famille, la fille dont il est amoureux, ses découvertes et ses peurs, etc. C'est réaliste et en même temps il y a une bonne dose de surnaturel/de fantaisie principalement grâce à l'apparence de Punpun et de sa famille!
#28114 par Alehas
08 févr. 2012, 09:21
Ouais d'ailleurs je remercie Jojo pour m'avoir fait devenir un accro..

J'essaie de faire connaître la série un max, j'en ai fais un petit article.


Sinon je commence à me poser de sérieuses questions hein.
Quand je vois de la neige et que je lis Punpun ça donne sur un petit coup de tête ceci : :goku:
http://img11.hostingpics.net/pics/803194IMG1348.jpg
#28116 par Drucci
08 févr. 2012, 09:52
Ha ha, magnifique, j'espère qu'il va tenir longtemps! :love:
#28121 par Benku1000
08 févr. 2012, 15:12
bon cet aprem j'ai lu et acheter les deux premiers tomes de bonne nuit punpun. J'ai du mettre un peu de temps pour mettre dans le style de l'auteur. C'est la 1ére oeuvre de cet auteur que j’achète. J'aime bien l'idée de raconter une vie, ce manga me rappelle certains souvenirs lointain.
Bref hâte d'avoir la suite, quelqu'un sait quand sort le tome 3 ?
#28122 par Alehas
08 févr. 2012, 15:49
Thanks Jojo.

Pour le tome 3, Manga news le classe pour mai 2012..
#28123 par Benku1000
08 févr. 2012, 16:10
Je vois. Je sens bien que les mois avril, mai vont être enrichissant en terme de manga.
#28124 par effer
08 févr. 2012, 16:59
Drucci a écrit :Ha ha, magnifique, j'espère qu'il va tenir longtemps! :love:

+1 :)
#28133 par Nintenn
09 févr. 2012, 07:17
Il y a toujours un fond assez dur sur ses histoires, beaucoup n'aiment pas son dessin à cause notamment de l’exagération dont il fait preuve pour certains personnages secondaire. J'ai déjà lu le 1 et commencé le 2 c'est ce à quoi je m'attendais maintenant il faut voir si la suite sera de même niveau voir supérieure.
#28135 par Alehas
09 févr. 2012, 09:16
C'est Superieur. J'avais lu pas mal de scans en pensant qu'on aurait pas la serie chez nous avant des années et y'a de ces scènes pour la suite, que personne ne s'inquiète pour la qualité de la serie :k
#28137 par Benku1000
09 févr. 2012, 10:51
Tant mieux alors. Hâte d'avoir la suite :)
J'ai aussi regardé quelque scans en anglais, mais j'ai pas vraiment lu, je préfère attendre la parution française.
#28147 par Nintenn
09 févr. 2012, 17:49
Bonne nouvelle alors, il y a beaucoup de ses titres que j'ai pas encore lus donc en attendant j'aurai de quoi patienter.
#28148 par Benku1000
09 févr. 2012, 18:48
Bah moi bonne nuit Punpun c'est le 1er, peut-être que plus tard je tenterais d'autres titres.
#28150 par Nintenn
09 févr. 2012, 20:38
Solanin' est différent, moins exagéré sur certains points par contre le champ de l'arc en ciel c'est beaucoup plus compliqué à cerné d'après le peu que j'ai lu
#28152 par Satie
09 févr. 2012, 21:34
J'ai lu le premier tome d'Oyasumi Punpun (désolée, je n'arrive pas à m'habituer au titre français :D), et j'ai beaucoup aimé, surtout au vu de ce que j'ai pu lire du deuxième tome dans une librairie aujourd'hui. On y retrouve une ambiance assez dérangeante et limite malsaine par moments (qui me fait penser au malaise que j'avais ressenti en lisant Le Quartier de la Lumière), qui est heureusement contre-balancée par un univers complètement délirant et fantasmagorique. Le dessin d'Asano est impec', comme d'habitude. Hâte de voir ce que ça va donne par la suite, mais pour le moment, je suis enthousiaste :)
#28156 par 14thgunner
09 févr. 2012, 22:23
Personnellement, j'ai eu un peu de mal au début à entrer dans l'histoire. Ça doit être du à la forme graphique de Punpun, qui apporte un très fort décalage. Mais ces deux tomes méritent une relecture!

Mais c'est du très bon Asano! Je me réjoui de lire la suite, si en plus ça s'améliore, alors que demande le peuple!
#28158 par jojo81
09 févr. 2012, 23:57
Pour ma part je savais à peu près à quoi m'attendre, donc je n'ai pas été trop dérouté. Je ne m'attendais pas à ce que ce soit aussi perché par contre.

Je veux redevenir un enfant et tomber amoureux d'Aiko *___*

Bref, pour ceux qui ont envie de lire, voici mon avis sur le premier tome (j'ose pas lire le second ^^')

Tome 1:

Habitué aux histoires courtes, Inio Asano est de nouveau publié aux éditions Kana avec Bonne nuit Punpun, son premier manga s'inscrivant dans la durée.

Bonne nuit Punpun est l'histoire d'une vie comme tant d'autres, celle de Punpun, un jeune écolier japonais. En peu de temps sa vie se retrouve bouleversée. Il fait tout d'abord la rencontre d'Aiko, une nouvelle élève de sa classe pour qui il a le coup de foudre. Peu de temps après, suite à une violente dispute, Punpun est séparé de ses parents. Sa mère est envoyée à l’hôpital tandis que son père se retrouve vraisemblablement en prison. C'est son oncle Yuichi qui va alors l'élever.

Le premier fait marquant quand on ouvre Bonne nuit Punpun est que Punpun, au même titre que le reste de sa famille, est représenté sous la forme d'un petit poussin qui pourrait s'apparenter à un dessin d'enfant. C'est d'autant plus flagrant que cette représentation pose un fort contraste avec le reste du manga dont le réalisme est poussé à son paroxysme. C'est avec audace qu'Inio Asano s'affranchit des codes graphiques du manga pour nous présenter un héros sous forme de cartoon. Le fait que Punpun n'ait pas de physique particulier pousse le lecteur à s'identifier au personnage. En effet, de cette manière on peut facilement se mettre à la place du personnage. Ceci étant consolidé par le fait que l'on voit le monde à travers les yeux de Punpun. On peut y voir la volonté de l'auteur de créer un protagoniste à travers lequel chaque lecteur peut se voir tout en le rendant unique, différent des autres. A lui seul, ce contraste savamment orchestré tend à rendre la lecture de Bonne nuit Punpun comme une expérience unique. Mais la particularité du manga ne se limite pas à cela.
Pour en revenir au physique de Punpun, on notera qu'il s'inscrit dans la veine du «kawaii». C'est à dire qu'il s'agit d'un protagoniste mignon, et qui peut facilement faire office de mascotte. C'est donc là un argument commercial, puisque, au Japon, Punpun a été décliné en divers goodies.

Comme je l'ai dit précédemment, on suit le manga sous le regard innocent du jeune Punpun. Ainsi, sans qu'il ne prononce le moindre mot, nous allons tout savoir du petit garçon. On va découvrir le premier amour de Punpun, sa première masturbation, ses rêves d'avenir et les doutes qui vont avec, son incompréhension sur le monde qui l'entoure avec en ligne de mire la situation de ses parents, ses prières,... Punpun est un enfant, et comme tout enfant il est candide. Malgré tout, sa naïveté sera vite ébranlée devant la rudesse du monde qui l'entoure. Car oui, Inio Asano n'est pas tendre avec la société. Entre les violences conjugales, une secte, le chômage, la maladie, un homme qui assassine toute sa famille, la vie de Punpun est loin d'être rose. En plus de cela, ses rêves d'avenir avec l'adorable Aiko ne cessent de s'effondrer. Entre amour, peur et déception, Aiko fait naître des sentiments nouveaux chez Punpun.

Une autre force du récit réside en ses personnages secondaires. Ceux qui connaissent les œuvres précédentes de l'auteur le savent bien: Inio Asano est capable de donner de l'importance à un personnage, voire même de le rendre attachant, en l'espace de très peu de pages. Avec Bonne nuit Punpun, le jeune mangaka nous prouve une nouvelle fois son talent. Car oui, si l'on suit le manga selon le regard de Punpun, il n'est pas seul, il est entouré. Il faut avant tout commencer par les parents du Punpun. Un père violent, qui bat sa femme, mais que Punpun admire au point de vouloir devenir joueur de base-ball pour lui faire plaisir. Sa mère, elle, se place en victime. Pour autant Punpun ne lui montre pas beaucoup d'affection. Il réagit tel l'enfant qu'il est et ne supporte pas les ordres qu'elle lui donne: faire les devoirs, prendre son bain, ranger sa chambre. A côté de ses parents, il y a aussi Yuichi, son oncle au chômage. Il représente un modèle pour Punpun, pourtant il est loin d'être dans une situation enviable. C'est un homme égoïste qui n'arrive pas à s'intégrer dans la société. Le personnage semble être très intéressant, et espérons que l'auteur creuse sa personnalité dans les tomes à venir.
Punpun est un enfant, et il est bien évidemment entouré de personnes de son âge. Au plus proche de Punpun, il y a Aiko, la fille qu'il aime innocemment. Il veut la protéger, ne pas la décevoir, et c'est de cela qu'à justement besoin cette dernière. En effet, la vie est loin d'être facile pour l'adorable fillette. Cette dernière vit dans une secte, et rêve de s'en éloigner. Elle place toute sa confiance en Punpun, et le voit comme son sauveur. Le jeune personnage principal fera tout pour l'aider, pour être avec elle, mais il va apprendre que la vie est faite de rebondissements et de déceptions. Tout ne se passe pas forcément comme on le voudrait...
Comme tout enfant, Punpun a une bande de copains avec qui il va faire les 400 coups. Entre feuilleter un magazine pour adulte et partir à la chasse au trésor, le jeune enfant n'aura pas le temps de s'ennuyer. Parmi ses amis se distingue Seki, un enfant très mature qui s'impose comme le leader de la bande. Le petit Shimizu se fait lui aussi remarquer. Le jeune garçon vit dans ses rêves, il croit dur comme fer que ses dessins sont réels. Son air rêveur contraste avec le caractère de Seki qui se veut plus ancré dans le réel.
Punpun est ainsi entouré d'une jolie brochette de personnages secondaires et il forge son caractère par rapport à eux. Les acteurs du manga arrivent donc à se démarquer par leur personnalité, et ont une importance fondamentale sur le déroulement de celui-ci.

Même en laissant de côté le physique particulier de Punpun, le fait qu'il ne dise pas un mot ainsi que ses réactions cartoonesques, le manga s'inscrit dans une tonalité décalée. Inio Asano pousse à l'extrême le caractère des adultes. Du professeur qui fait une crise de nerfs aux directeurs qui jouent à cache-cache en passant par la mère d'Aiko dont la folie dépasse l'entendement et bien d'autres, les réactions des adultes suscitent l'incompréhension chez le lecteur. Inio Asano exagère volontairement leurs caractères afin de mieux faire ressortir le faussé qui sépare les enfants, dont Punpun fait partie, des adultes.
Le côté décalé du manga ne s'arrête pas là. Inio Asano nous entraîne dans plusieurs délires lors de ce premier tome. Le plus récurent est la présence de Dieu. Quand Punpun prie ou se pose des questions, il apparaît sous la forme d'un homme nu portant des lunettes et coiffé d'une coupe affro. Malgré ses apparitions, il n'est jamais d'une grande aide pour Punpun. Il le pousse à aller de l'avant, mais il ne peut jamais rien faire de concret pour lui. A travers cela, Inio Asano transcrit son idée de la religion. Pour autant il n'oublie pas que Punpun est un jeune personnage naïf, et qu'il croit ce qu'on lui dit de croire. Attendons donc de voir ce que ce thème donnera dans le futur, quand Punpun pourra se faire une opinion personnelle.

La patte graphique d'Inio Asano est reconnaissable d'entre mille. Outre le design de Punpun et sa famille, les dessins sont très soignés, très propres. Les personnages, présentés de manière réaliste, ont tous un petit quelque chose qui fait qu'on arrive à les distinguer. En plus de cela, leurs traits de caractère sont visibles sur leur visage. Ainsi, bien que nombreux, on ne se perd pas entre les différents protagonistes. Les décors quant à eux sont dans un style photo-réaliste. Même en connaissant déjà le travail de l'auteur grâce à ses œuvres précédentes, on ne peut s'empêcher d'être sous le charme de certaines scènes. Comme dit précédemment, ce réalisme contraste avec l'aspect cartoon de Punpun. Mais pas seulement. Inio Asano n'a pas peur de s'affranchir des conventions et nous entraîne dans des délires graphiques au détour de certaines cases.

Du côté de l'édition, le travail fournit par Kana est de très bonne facture. La couverture en relief, fidèle à la version japonaise, fait particulièrement plaisir à voir. Au niveau de la traduction, on peut reprocher quelques rares tournures de phrases qui sonnent faux. Mais dans l'ensemble, le travail du traducteur est d'une bonne qualité.

Avec ce premier tome, Bonne nuit Punpun s'impose comme une lecture unique, loin de la production mainstream du manga. Inio Asano nous parle de la vie, la vraie. Et pour ce faire il use de nombreuses métaphores et nous propose un récit au second degré. Ce contraste, associé à la particularité graphique du manga, font de Bonne nuit Punpun une œuvre avant-gardiste. Malgré tout, pour pouvoir profiter pleinement du manga, il ne faut pas se contenter de lire. Il faut chercher à comprendre aussi. La lecture de Bonne nuit Punpun peut vite devenir déroutante, et laisser de marbre un lecteur ne cherchant pas un manga décalé. Bonne nuit Punpun n'est donc pas forcément la meilleure œuvre pour commencer à lire Inio Asano, mieux vaut se lancer dans un récit moins extravagant tel que Solanin. Mais cela n'entache en rien la qualité de l'œuvre.
  • 1
  • 13
  • 14
  • 15
  • 16
  • 17