Tout ce qui touche aux BD, manga, comics, manhwa, livres...
#14839 par mycea
30 sept. 2010, 09:33
Ah ben tu vois je ne savais pas, du coup j'ai vu qu'il y avait aussi une version italienne de 1964. Les deux n'ont l'air que peu fidèles au roman, mais ça m'intéresse quand même ! Si je les trouve, je vous dirai ce que j'en pense.
#14981 par mycea
03 oct. 2010, 16:15
sinon j'ai lu :
-Fahrenheit 451, Ray Bradbury, et j'ai beaucoup plus apprécié que lors de ma première lecture. L'occasion aussi de constater que c'est beaucoup trop dur pour des collégiens (quand je pense que je l'avais mis sur une liste 4eme l'an dernier... heureusement que personne ne l'a choisi :fear: ) La traduction a changé depuis l'époque où je l'ai lu et je l'ai trouvée bien meilleure.

-4 bouquins pour mes 6eme dont je ne donne même pas les titres parce que ça m'étonnerait que quelqu'un ait envie de les lire ici ;) (à part pour faire des cadeaux à vos petits cousins !!) Encore une fois, c'était pas désagréable à lire mais c'est vraiment pour les petits.

Encore un à finir avant mardi et je pourrai me remettre au Trône de fer (j'y crois !)
#15160 par mycea
09 oct. 2010, 21:02
ça y est j'ai lu le tome 3 du Trône de fer et commencé (moitié) le tome 4.

En début de semaine j'ai lu une oeuvre de jeunesse vraiment très sympa : Le diable dans l'île, de Chrisian de Montella. Bien écrit et passionnant, ça vaut un classique du genre ! Une histoire de conquistadors et de querelle fratricide... simple, mais efficace.
#15579 par mycea
06 nov. 2010, 22:15
Lu pendant les vacances deux excellents romans de science fiction. Je sens que je vais me faire une cure de science fiction US des années 70,

-Martiens, go home ! de Frédéric Brown
Ce roman est une parodie fine, caustique et profonde de tout ce qui a pu être écrit en terme d'invasion martienne. Ici, les martiens ne sont pas belliqueux ni dangereux : ils sont petits, ridicules, verts mais surtout, surtout, ils sont malpolis, provocants et insupportables. Un million de martiens débarquent sur Terre, et y sèment la zizanie... Problème : on ne peut ni les tuer ni s'en débarasser. Le monde va-t-il devenir fou ?
Une véritable réflexion s'esquisse derrière cette intrigue et derrière la parodie.

-Chroniques martiennes, Ray Bradbury
En de petits récits en apparence indépendants les uns des autres - en fait c'est bel et bien une seule et même histoire - le narrateur raconte l'arrivée progressive des Terriens sur Mars.
Une invasion bien particulière, avec en toile de fond (ce n'est jamais détaillé) une Terre jugulée par les dictatures et les guerres. Le problème de l'interdiction des livres y est abordé en un succulent chapitre, et on peut supposer que Ray Bradbury a trouvé là la matière de son Fahrenheit 451.
Le récit en est magnifique, très onirique, laissant imaginer la beauté et le mystère des paysages martiens. Je trouve le traitement des martiens eux-même résolument moderne et bien vu ! Quand on pense que ce récit est bien antérieur à toutes les bouses qu'on nous a sorties par la suite... je me dis que la science fiction a vécu là un âge d'or que je me dois de mieux connaître.
#15697 par Rodrinho
09 nov. 2010, 17:49
Mes dernières lectures :

Choke de Chuck Palahniuk : Les "aventures" d'un sex-holique, entre sa mère folle et atteinte d'Alzheimer, suivie par une doctoresse sexy, son travail dans une reconstitution d'un village du 18e siècle et son passe-temps/gagne-pain : s'étouffer dans des restos pour se faire sauver par des inconnus

Apocalypse Bébé de Virginie Despentes : Une détective plus ou moins ratée doit retrouver une jeune fugueuse disparu sous sa surveillance, avec l'aide de La Hyène, détective/lesbienne/kung-fu fighter.
Ça a pas l'air comme ça, avec ce synopsis pourri que je vous sors, mais, malgré son prix Renaudot, c'est un très bon polar (même si la fin est bien bien spéciale).

Le rire du cyclope de Bernard Werber : Je mets pas de résumé, parce que, pour les Werber, j'aime bien me lancer dedans sans savoir de quoi ça va parler. En tout cas, j'ai vraiment bien aimé, même si, pour ce sujet, un style un peu plus poussé aurait été une valeur ajoutée. Mais ça reste du bon Werber.
#15702 par BigFire
09 nov. 2010, 18:26
J'ai lu dernièrement "le projet Bleiberg" au éditions Critic.
Un bon petit thriller qui mêle expérience génétique, l'Allemagne Nazi etc..

Lecture fort sympathique, et si vous voulez en savoir un peu plus voici un lien qui présente le bouquin:

http://www.unificationfrance.com/spip.php?article12028
#16282 par Satie
20 nov. 2010, 00:01
J'ai lu Candide de Voltaire et La Dispute de Marivaux, et j'ai beaucoup aimé les deux. Après, ce sont des classiques et je suis en L, donc forcément... :nerd:
Et là, je lis Rhinocéros de Ionesco, j'adore :incline:
#16311 par mycea
20 nov. 2010, 19:44
Eh bien tu as de très bons goûts !
Les trois oeuvres que tu cites sont en effet des monuments de la littérature. J'adore Marivaux et ne me lasse jamais de découvrir et redécouvrir ses oeuvres; il est d'une modernité époustouflante !!
Et aimer Ionesco, super ! il n'est pas toujours évident d'apprécier l'absurde quand on est au lycée. J'adore cet absurde cynique qui est à la fois une réflexion philosophique et une critique acerbe de la société.
Dernière édition par mycea le 20 nov. 2010, 20:01, édité 1 fois.
#16329 par Satie
20 nov. 2010, 23:33
mycea a écrit :Eh bien tu as de très bons goûts !


Merci ! 8-)

mycea a écrit :Les trois oeuvres que tu cites sont en effet des monuments de la littérature. J'adore Marivaux et ne me lasse jamais de découvrir et redécouvrir ses oeuvres; il est d'une modernité époustouflante !!


C'est la première oeuvre de Marivaux que je lis, je n'en avais pas beaucoup entendu parler avant mais j'ai été agréablement surprise. Et c'est vrai que la langue du 18ème siècle est extrêmement moderne, comparée à celle des romans du 17ème (La Princesse de Clèves, pour ne pas la citer :D)

mycea a écrit :Et aimer Ionesco, super ! il n'est pas toujours évident d'apprécier l'absurde quand on est au lycée. J'adore cet absurde cynique qui est à la fois une réflexion philosophique et une critique acerbe de la société.


Je suis fan depuis peu: j'ai vu Les Chaises, La Cantatrice Chauve et La Leçon au théâtre en l'espace d'un mois, et j'ai été conquise, même si c'est pas toujours facile à digérer, comme texte (je parle du contenu, le langage est simple à comprendre en lui-même). D'ailleurs, j'aime tellement l'absurde que j'en ai fait mon sujet de TPE ^^

Et Candide... Que dire, à part "monstre sacré de la littérature universelle" :k

PS: Désolée si je souligne tout le temps les titres... Habitude prise au lycée :bouh:
#16376 par mycea
21 nov. 2010, 16:56
PS: Désolée si je souligne tout le temps les titres... Habitude prise au lycée


pas de problème ! En plus je ne peux qu'encourager cette habitude, en ce qui me concerne ;) Un titre de livre se souligne toujours. Cependant, il faut savoir que ce que l'on souligne à la règle en écriture manuscrite se met en italique lorsqu'on passe à l'informatique (ça, tu l'apprendras à la fac).

Mais j'avoue que moi-même, sur le forum, je ne le fais pas toujours et, par mimétisme avec les habitudes locales, préfère souvent la mise en gras à l'italique : ça améliore la lisibilité. Reste que l'italique est le seul et unique moyen d'être correct lorsqu'on écrit un rapport ou un mémoire, tu verras. Et c'est nettement plus élégant, aussi.

Sinon, pour revenir à Marivaux : il y a certes de nombreux changements entre la langue du XVIIIeme et celle du XVIIeme, mais Marivaux reste un auteur à part, selon moi. Pas seulement par son écriture, mais aussi par sa manière d'aborder des sujets tabous (comme le fait de changer de classe sociale, ou l'homosexualité) sans avoir l'air d'y toucher. Encore un qui a forgé le lit de la Révolution.
#16384 par Satie
21 nov. 2010, 17:30
L'italique ? OK, je ferai comme ça, alors ^^ (c'est vrai que c'est plus joli, en plus)

Une petite question hors-sujet: tu es professeur, non ? Tu as l'air d'en savoir un rayon sur la littérature, et ça me fait vraiment plaisir de pouvoir discuter de ça avec quelqu'un, d'ailleurs :)
#16389 par mycea
21 nov. 2010, 18:20
Exact, je suis prof de français. Et enchantée de discuter littérature également ;)
Cela étant dit, je n'en sais pas tant que ça en réalité : car si j'ai lu les principaux classiques comme à peu près tous les étudiants de lettres au lycée et à la fac, je me suis assez rapidement spécialisée en littérature francophone d'Afrique noire & Martinique; ce qui fait que j'ai cumulé des lacunes de l'autre côté, forcément.
#16397 par Wang Tianjun
21 nov. 2010, 19:13
Une fois n'est pas coutume, je suis en train de lire un livre sans images ! :D

... non, calmez-vous, ce n'est pas Le Trône de Fer ! :nyark:

En fait, pour préparer la future interview de Naoyuki Ochiai, auteur du manga Syndrôme 1866, je me suis pris le roman dont il est l'adaptation : le non moins célèbre Crime et Châtiment de Dostoïevski !

Et ça se lit vraiment bien, mieux que je ne l'aurais pensé au départ. C'est très amusant de faire le comparatif entre les deux œuvres d'ailleurs, et de voir comment Ochiai a pu transposer cette histoire dans un Japon moderne.

Soit dit en passant, Syndrôme 1866 est pour moi une des meilleures séries de l'année ! :imp: Mais je ne voudrais pas détourner le sujet... :D
#16403 par Wang Tianjun
21 nov. 2010, 19:32
mycea a écrit :Waou tu m'épates là ! C'est un livre merveilleux tu vas te régaler !


J'ai déjà lu deux parties sur les six, soit 250 pages, vendredi et aujourd'hui, merci la sncf :nerd:
Et j'en suis au même moment que dans le manga, du coup j'hésite à m'arrêter là pour le moment... :D

D'ailleurs mycea, le manga est tout aussi merveilleux : l'histoire avec l'ivrogne est encore plus tragique, et m'a mis une très grosse claque !
#16437 par Drucci
22 nov. 2010, 12:50
Wang Tianjun a écrit :Une fois n'est pas coutume, je suis en train de lire un livre sans images ! :D

... non, calmez-vous, ce n'est pas Le Trône de Fer ! :nyark:


J'y ai cru... l'espace de deux secondes. :gr:

Pour ma part j'ai lu L'adversaire ce week-end et c'est vraiment un livre marquant, logique vu l'histoire que narre l'auteur, celle de Jean Claude Romand, le mari et père de famille qui a menti à ses proches pendant 18 ans en faisant croire qu'il était chercheur à l'OMS avant de tuer sa femme, ses deux enfants, ses parents et son chien le même jour pour tenter de se suicider ensuite mais sans succès.

C'est stupéfiant de voir comment il a réussi à tromper tout son monde pendant si longtemps et de façon parfois grossière. Le livre laisse pas mal de questions posées ouvertes d'ailleurs, il apporte pas vraiment de réponses mais essaye de faire comprendre la "mentalité" de Romand, c'est captivant et assez flippant à la fois, mais je reste vraiment stupéfait de voir que (à titre d'exemple) pas une fois, en 18 ans, sa femme n'a jeté un oeil sur leur relevé bancaire commun, ce qui lui aurait permis de réaliser que ses revenus étaient pas du tout ceux qu'il prétendait avoir.

Enfin je vous conseille la lecture de ce livre, ça se lit vite et c'est vraiment marquant.
#16675 par mycea
27 nov. 2010, 20:54
Wang Tianjun a écrit :D'ailleurs mycea, le manga est tout aussi merveilleux : l'histoire avec l'ivrogne est encore plus tragique, et m'a mis une très grosse claque !


Je n'avais pas répondu à ça mais tu m'apprends l'existence de ce manga. Faudra faire un topic dessus !
#16726 par Wang Tianjun
28 nov. 2010, 20:37
C'est prévu ;)
D'ailleurs ça y est, j'ai rencontré et interviewé l'auteur ce week-end :love:
(le directeur éditorial d'Akata/Delcourt m'a même félicité pour la qualité de mes questions 8-) )

En attendant un futur topic, je t'invite à jeter un oeil à la fiche de la série et à mes chroniques :
http://www.manga-news.com/index.php/manga/Syndrome-1866
(attention à ne pas trop te spoiler ;) )