Tout ce qui touche aux BD, manga, comics, manhwa, livres...
#20231 par jojo81
18 févr. 2011, 19:58
J'inaugure un topic sur une bande dessinée que j'ai beaucoup apprécié. Pour ce faire je vais effectuer un petit copié/collé de mon blog car je n'ai pas le courage de le réécrire et qu'elle me tient à coeur.

Image

Kylooe

Little Nemo, voici un magnifique film d'animation qui a bercé mon enfance. Le -multiple- visionnage de ce film me fut rappelé par la lecture d'une bande dessinée chinoise. Elle s'appelle Kylooe, elle est disponible chez Kana, elle coute 18 euros et elle fera au moins trois tomes. Pourquoi au moins trois tomes ? Parce qu'elle est annoncée en trois tomes, que la fin du premier tome peut faire office de conclusion, que le résumé du second (qui sortira le 6 mai si tout va bien) laisse entrevoir une nouvelle histoire autour du personnage de Kylooe et que, au regard de la qualité du tome dont vais parler, je prie pour que l'on ait pleins d'albums. Mais bon, je me prends à rêver...

Vous allez maintenant savoir de quoi parle la bande dessinée de la jeune auteure (pour être jeune, elle est jeune. Elle a 25 ans. Le même âge qu'avait Inio Asano quand il a commencé son chef d'œuvre: Solanin. Et oui, j'ose comparer Little Thunder à Inio Asano). Lanyue est donc une jeune fille. Elle vient d'arriver dans une nouvelle ville et peine à se faire des amis malgré toute la bonne volonté qu'elle y met. Les personnes, un tantinet superficielles, qui l'entourent ne la remarquent pas. Mais pourquoi donc ? Elle regarde Six Feet Under, écoute des chansons de Carissa's Wierd,... C'est une jeune lycéenne banale mais intéressante. Pourquoi n'arrive t-elle pas à s'intégrer ? Pourquoi ses parents la comparent t-ils si souvent avec sa belle et populaire sœur qui a obtenu une bourse d'étude pour partir à l'étranger ?

Un jour, suivant ses camarades de classe chez le disquaire (métier qui a tristement disparu aujourd'hui plus par la faute des hypermarchés qui peuvent se permettre de vendre les CDs à prix presque coutant qu'à cause du téléchargement illégal, mais bref), elle achète un CD. Celui de Downhearted Dragonfly. DD pour les intimes. Celui avec un gros monstre poilu tout mignon sur la jaquette. Elle l'écoute. Posée sur son lit les yeux fermés elle s'évade. Une surprise l'attend à son retour sur terre, le gros monstre poilu tout mignon de la jaquette apparaît devant elle. Kylooe va nous faire voyager entre rêves et réalités à tel point qu'on ne les différenciera plus. La jeune Lanyue rejetée par sa réalité vadrouillera dans ses rêves au côté du doux Kylooe.

Kylooe est une œuvre magnifique. Une bande dessinée bouleversante comme je les aime et comme il y en a peu. Little Thunder arrive à nous faire passer tous les sentiments de Lanyue. La solitude, la joie de la découverte, l'agacement,... tout y est. Rien n'est surjoué, Kylooe est un manhua crédible. On aurait même presque envie de se mettre à la place de la jeune fille et de voyager au pays des rêves. Cette bande dessinée est tellement bien réalisée qu'on en vient à croire que Kylooe est réel, que l'ami imaginaire de Lanyue existe pour de vrai. Un véritable coup de maître de la part de la jeune auteure. Cependant Kylooe n'est pas exempt de reproche. Pendant certaines scènes, ça ne prend pas. Deux en particulier. Mais je prendrai un immense plaisir à en discuter avec celles et ceux qui l'auront lu. Je ne veux pas vous gâcher le plaisir de découvrir l'histoire.

Graphiquement Kylooe est sublime. Les mots me manquent pour dire à quel point c'est beau. A l'exception de quelques expressions qui auraient mieux rendues sous un autre angle, il n'y a rien à reprocher à cette bande dessinée. C'est une œuvre d'art toute en couleur. Le monde réel est déjà très joli et réaliste. Lanyue est très belle et attachante. Mais alors le monde des rêves est une pure merveille qui pue l'inventivité. C'est coloré et resplendissant. De quoi redonner la joie de vivre en comparaison avec un monde réel terne. Little Thunder a un sacré coup de crayon. Ce n'est pas la première fois que l'on peut admirer le travail de l'artiste en France. Elle a participé aux œuvres collectives Interfaces et China Girls. Vous pourrez aussi découvrir son travail via le clip Du Style de Jena Lee. Un clip à écouter sans le son...

Parce que de grands manhua impliquent de grandes éditions, Kana est au rendez-vous. 18 euros pour ce livre certes, mais la qualité est là. Le papier est de bonne facture, il n'y a pas de tournure de phrase bizarre, ni d'erreur de lettrage. L'éditeur belge ne s'est pas moqué de son lectorat et c'est appréciable. Décidément, la collection Made In regorge de perles, et pas seulement japonaises.

Pour situer Kylooe, j'avouerai qu'il s'agit de ma meilleure lecture depuis Solanin. Rien que ça. Bon il y a aussi Le pays des cerisiers qui en jette un max. Kylooe est donc une œuvre forte où une jeune fille mal dans sa peau va se mettre à rêver. Un rêve qui ne pourra être éternel car la réalité a tendance à vouloir prendre le dessus. La bigresse ! On retrouve des thématiques fortes comme le malêtre adolescent ou l'abandon des rêves qui sont si bien exploitées dans les manga d'Inio Asano. C'est un réel plaisir que de lire ce premier volume sombre et joyeux de Kylooe. Il y a de fortes chances que je parle à nouveau de ce manhua à la sortie de second tome. Dépêchez, direction vos libraires pour quémander Kylooe !
#20255 par mycea
19 févr. 2011, 19:13
Voilà une présentation qui donne envie...
J'irai feuilleter ça !
#20271 par jojo81
20 févr. 2011, 00:00
J'espère que tu l'achèteras, que tu nous feras partager ton avis qui sera forcément enthousiaste et que ça poussera d'autres membres du forum à faire la même chose, car Kylooe vaut vraiment le coup :)
#21680 par mycea
02 avr. 2011, 20:21
Bon l'autre jour j'étais à la librairie je me disais y a un truc qu'il faut que je regarde mais c'est quoi déjà ? Bin c'était Kylooe. Et ce sera pour la prochaine fois !
#23003 par jojo81
10 mai 2011, 20:52
Un petit lien indispensable pour les fans de Little Thunder, de Kylooe et de beaux dessins et mon avis sur le second tome (qui ne spoil pas le premier):

http://www.flickr.com/photos/thunderlittle/with/5534530235/

Kylooe - Green Tunnel

Image

Parce qu'il y a des bandes-dessinées meilleures que d'autres j'ai décidé d'aborder une nouvelle fois Kylooe avec la sortie du second tome. Celui-ci a pour sous-titre Green Tunnel. Il faudra arriver au bout du volume pour en comprendre la signification. Pas besoin d'avoir lu le premier tome de Kylooe pour se lancer dans celui-ci, l'histoire est indépendante. L'attachante Lanyue n'apparait pas dans ce volume et le personnage de Kylooe a un rôle secondaire contrairement à l'opus précédent où il se situait au premier plan.

Sanyi est un jeune homme qui vit d'un petit boulot. Il habite dans un petit appart avec sa copine, une jeune fille un peu vulgaire sur les bords et pas très futée. Elle l'agace à tel point qu'il se demande ce qu'il fait avec elle. Alors qu'elle lui demande de parler de ses ex-copines, Sanyi va mentir. Plus qu'un mensonge c'est une réalité déformée, arrangée, qu'il va raconter. Le jeune homme ne ment pas qu'à sa gourdasse, il le fait aussi à lui même.

En fait Sanyi était amoureux de Fei, une fille un peu bizarre, un brin mélancolique et solitaire. Lui même a des doutes sur le fait qu'ils soient véritablement sortis ensemble par le passé, tout ce que l'on sait c'est qu'il l'a perdu de vue. Cette histoire il va être un peu forcé de la raconter à son meilleur pote lors d'une pause déjeuner. En fait il ne va lui raconter que les prémices de son amour perdu. C'est cette histoire qui est contée dans le second tome de Kylooe.

Et Kylooe dans tout ça ? Que vient faire la boule de poil dans cette romance passée ? Et bien pas grand chose en fait. Il apparaît juste en dessin animé. On sait que Sanyi en était fan dans son enfance et que Fei prend toujours du plaisir à le regarder. C'est d'ailleurs devant un épisode de Kylooe que Sanyi vient à se remémorer ses souvenirs avec Fei. Du coup le monde des rêves présent dans le premier tome ne l'est pas dans celui-ci. Cette alternance entre rêve et réalité qui faisait la force de Kylooe disparaît lors de cet épisode. Enfin pas totalement comme le suggère l'arrière de la couverture.

Même sans cet univers aussi fantastique qu'inventif le second opus de Kylooe est d'un très haut niveau. Une nouvelle fois le développement des personnages par Little Thunder est une franche réussite. Sanyi est plutôt agaçant en début de tome. Il apparaît comme assez sûr de lui et même plutôt hautain. Mais en réalité il est tout le contraire. Le jeune homme se montre attachant et a tendance à se laisser entrainer. Fei quant à elle est solitaire. Elle vit seule avec ses deux hamsters. Contrairement à Lanyue, l'héroïne du premier tome, elle est détachée de ce qui l'entoure et ne cherche pas à s'intégrer. Elle se soulage grâce à la peinture. Plus qu'une passion, il s'agit là d'une libération pour la jeune fille. Tandis que Lanyue va se perdre dans le monde des rêves avec Kylooe, Fei va s'accrocher à la réalité grâce à Sanyi. En revanche la copine de Sanyi est exagérément insupportable. A tel point qu'elle m'a fait penser à Misa Misa de Death Note. Mais bon, elle est plus à plaindre qu'autre chose au final.

Nos deux protagonistes vont vivre une histoire d'amour assez ambigüe. De manières relativement différentes, ils vont s'aimer, sans jamais réellement se l'avouer. Little Thunder narre parfaitement cette romance que l'on sait vouée à l'échec depuis le début du tome. Le ton du récit se veut plutôt mélancolique. On sent parfaitement que Sanyi regrette le temps où il côtoyait Fei. Cette nostalgie passe d'abord par la phase où Sanyi se ment à lui même sur sa relation avec Fei et ses soi-disant conquêtes amoureuses. Ensuite elle s'exprime par les souvenirs du jeune homme alors qu'il regarde par hasard un épisode de Kylooe.

Graphiquement on ressent que le monde des rêves n'est plus là. Toutes ces couleurs vives qui contrastaient avec la sombre réalité ne nous transportent plus dans l'univers merveilleux présent lors du premier volume. En fait le contraste des couleurs existe entre le présent et les souvenirs de Sanyi. Quand le protagoniste se rappelle des moments passés avec Fei, la colorisation du manhua est plus terne. Mais ce n'est pas vraiment flagrant. Il s'agit là du principal défaut de ce tome. Après, le travail de Little Thunder est d'une qualité rare. La jeune femme est une très bonne illustratrice et elle a vraiment un don pour jouer avec les couleurs. C'est vraiment un plaisir d'admirer son travail graphique. Le physique des personnages va de paire avec leurs caractères. Les expressions sont très bien réalisées et reflètent l'état des personnages. Le seul point d'ombre à ce sujet est que Little Thunder a du mal à exprimer la tristesse par les sanglots. C'est dommage mais plutôt léger comme défaut. C'était déjà le cas lors du premier tome. Comme en témoigne la couverture, les décors de Kylooe sont de toute beauté.

Comme lors du premier tome l'édition de Kana est de qualité. Heureusement car le livre coûte 18 euros tout de même. Il n'y a pas grand chose à redire. Seulement je souhaiterai bien avoir droit à un mot de l'auteure sur l'ensemble de son œuvre. Savoir ce qu'elle en pense, connaître ses inspirations ou même ses méthodes de travail. J'espère qu'elle aura l'occasion de s'exprimer lors d'une page ou deux dans le troisième volume.

Kylooe est une œuvre à part. Ce second album le confirme. Même sans le côté fantastique et cette orgie de couleurs qui faisaient la force du premier tome, le manhua nous offre une lecture très agréable qui ne laisse pas indifférent. J'attends avec impatience de voir ce que donnera le troisième tome de Kylooe en espérant y retrouver ce subtil mélange entre rêve et réalité. Vous pouvez bien entendu vous lancez dans le chef d'œuvre de Little Thunder par ce second volume mais il serait dommage de passer à côté du premier tome qui est, au final, bien supérieur.
#23195 par Satie
17 mai 2011, 18:57
Sur demande de Jojo (et aussi parce que j'en ai envie :D), je rajoute ici mon avis sur le premier tome de Kylooe, que je viens d'achever !


Avis à tous ceux qui veulent découvrir une oeuvre atypique, belle et agréable, qui vous permette de faire des rêves agréables. Kylooe est pour vous. Malheureusement, parler de ce magnifique manhua en profondeur sans ôter le plaisir de la lecture à ceux qui ne connaissent pas est une mission difficile. Cependant, sachez que Kylooe appartient au genre du manga (manhua, en l'occurence) "d'auteur" rare, sensible et touchant à côté duquel on pourrait facilement passer mais qui s'avère indispensable une fois lu et apprécié (je pense en particulier au Quartier de la Lumière d'Asano et au Pays des Cerisiers de Kono).
Kylooe nous fait partager le quotidien d'une jeune fille hors de la "norme", rejetée par ses camarades, méprisée par ses parents, et qui n'a plus d'autre choix que de s'évader dans le monde des rêves pour oublier sa souffrance et sa solitude. C'est en rencontrant l'adorable monstre éponyme que Lanyue pourra se retrouver pleinement, même si ce n'est que le temps d'un rêve...
Graphiquement absolument indescriptible tellement elle est époustouflante et colorée, Kylooe est une oeuvre profonde et intelligente, qui saura vous émouvoir et vous fera penser une seule chose une fois terminée: "la suite !" Ce qui tombe bien, vu que la série compte trois tomes :).
Question édition, c'est Kana qui s'en charge. Eh bien ma foi, l'éditeur réussit son pari et fait honneur à sa réputation (qui vaut surtout pour les Made-In, il faut dire...): Kylooe bénéficie d'une édition entièrement en couleur, d'un grand format et d'une très bonne traduction/adaptation. Alors évidemment, cela revient un peu cher (18 euros), mais si jamais ce prix ne vous rebute pas ou que vous le trouvez d'occasion, n'hésitez surtout pas !
#23203 par jojo81
17 mai 2011, 20:11
@Satie:

/!\ spoil
Spoiler : :
Tu n'as pas été déçue lors de la mort de Kylooe ? Je trouve la réaction de Lanyue exagérée et pas très crédible. Pour ma part j'aurais préféré la voir se questionner sur son avenir et sur le fait qu'elle ne puisse plus vadrouiller dans ses rêves avec Kylooe.
Reste que cette métaphore selon laquelle la réalité rattrape le rêve est parfaitement trouvée.

Sinon j'ai eu un peu de mal avec le début de la scène au restaurant que j'ai trouvé peu crédible. Et toi ?
#23205 par Satie
17 mai 2011, 20:57
jojo81 a écrit :@Satie:

/!\ spoil
Spoiler : :
Tu n'as pas été déçue lors de la mort de Kylooe ? Je trouve la réaction de Lanyue exagérée et pas très crédible. Pour ma part j'aurais préféré la voir se questionner sur son avenir et sur le fait qu'elle ne puisse plus vadrouiller dans ses rêves avec Kylooe.
Reste que cette métaphore selon laquelle la réalité rattrape le rêve est parfaitement trouvée.

Sinon j'ai eu un peu de mal avec le début de la scène au restaurant que j'ai trouvé peu crédible. Et toi ?


Spoiler : :
A vrai dire, j'ai surtout été choquée, je ne m'y attendais pas du tout. Avec un peu de recul, je trouve ça à la fois bête de tuer ce personnage d'une manière pareille, mais en même temps, ça fait progresser l'histoire. Après, c'est vrai que la réaction de Lanyue est vraiment mal amenée, elle n'agit pas du tout comme quelqu'un qui vient de voir disparaître devant ses yeux un être cher... (sur le moment, en tout cas). Par contre, je trouve sa propre "mort" à la fin vraiment magnifique, tant d'un point de vue graphique que scénaristique: Kylooe et elle sont désormais sur un pied d'égalité, et ne pourrons plus jamais se revoir.

Quant à la scène du restaurant, elle ne m'a pas semblé spécialement gênante: moi aussi, des fois, j'ai envie de péter un câble et de raconter ce que j'ai sur le coeur, mais finalement, je ne le fais pas XD Après, tu parles du "début", donc ce n'est peut-être pas ce passage que tu évoques, si ?
#23207 par jojo81
17 mai 2011, 22:13
Spoiler : :
Sur le coup j'ai été choqué aussi. Je ne m'y attendais pas du tout. La manière dont il est mort ne me dérange pas et renforce au contraire l'impression que la réalité, le monde dans lequel on vit est bien sombre. Il meurt renversé par une voiture. C'est très banal et à la fois très réaliste. Moi ça me parle vraiment. Et puis Little Thunder fait disparaitre le personnage au bon moment je trouve. Juste au moment où Lanyue a le plus besoin de réconfort Kylooe apparait. Il va être un soutient important pour accepter l'échec représenté par son second rôle au théâtre. Elle se faisait une joie d'aller au concert de Downhearted Dragonfly avec lui. Ce devait être la scène clef du manhua, un moment de plaisir dans la vie pas très rose de Lanyue. Et bien non. A peine apparu, Kylooe meurt, tout est chamboulé pour l'héroïne.
Le fait qu'elle soit incapable de réagir, qu'elle se laisse entrainer en criant des "bouh bouh" m'a un peu déçu. Je m'attendais à ce que Little Thunder dépeigne mieux la scène. Que Lanyue court vers Kylooe, qu'elle se questionne, qu'elle s'effondre, qu'elle fonde en larmes (sans gémir comme elle le fait dans ce premier tome), ...

Je te rejoins parfaitement sur la mort de Lanyue qui l'a coupe du monde des rêves. C'est un passage très fort, très beau qui fait de Lanyue une adulte. Little Thunder va au bout de son idée dans la thématique du passage à l'âge adulte. C'est un thème que l'on retrouve chez Asano par exemple et il le traite de la même manière. Pour ma part je suis plutôt d'accord avec eux pour dire que le passage à l'âge adulte équivaut à l'abandon de ses rêves pour s'ancrer dans la réalité. Enfin bon c'est résumé très grossièrement là. Asano est plus réservé dans ses écrits, alors que Little Thunder est carrément tranchée. Son point de vue est vraiment pessimiste car elle ne laisse aucun espoir, aucune possiblité de s'évader. Cette différence est surement définie par l'environnement dans lequel elle vit.

Concernant la scène du restaurant ce qui m'a gêné c'est la partie graphique et la réaction des parents. Il s'agit juste du tout début de la scène quand Lanyue commence à s'énerver. Ca dure juste l'instant d'une page et demie au maximum. Je trouve que la réaction physique de Lanyue est exagérée. La bouche grande ouverte, les poings serrés, les bras repliés, la jeune fille prête à taper sur la table. Cette case ne prend pas graphiquement. La réaction des parents qui méprisent leur fille m'a gêné. Après on sait que la scène est issue de l'imagination de la jeune fille donc on peut comprendre, mais au moment de la lecture, ça fait trop.
Ensuite, quand elle s'énerve et balance la table, c'est magnifique. Graphiquement et sur le plan narratif. Le retour à la réalité est très bien orchestré par Little Thunder. Au final cette scène de colère intérieure ajoute une bonne dose de charme à Lanyue.


J'aime ta sign. Pour la peine je vais reprendre la mienne.
#28128 par jojo81
08 févr. 2012, 17:47
Le troisième et, à priori, dernier tome sortira le premier juin.

(Il est encore temps de se procurer les deux premiers albums :p )
#28132 par Satie
08 févr. 2012, 23:07
J'ai hâte *______*