Tout ce qui touche aux BD, manga, comics, manhwa, livres...
#28937 par Alehas
01 juin 2012, 12:29
La plupart (tout le monde ?) lit Ashita No Joe sur le forum, ça je le sais bien. J'avais quand même envi d'en faire un topic depuis pas mal de temps, car ce manga en vaut le coup, forcément.

Alors bon, rapide présentation.

Image


Manga le plus présent dans le coeur des japonais tout juste derrière Dragon Ball.

THE manga qui a influencé masse de mangaka à se lancer dans le métier, des clins d'oeils de tous les côtés : Bakuman, GTO, Hajime No Ippo, 20th Century Boys, Jojo's Bizarre adventure etc...
Et pourtant la France est passée à côté comme jamais.



Je présente donc Ashita No Joe(Joe de demain), manga dessiné par Tetsuya Chiba et scénarisé par Asao Takamori (décédé en 1987)

---



Image



---



Une petite fiche

*Genre : Shonen, Gekiga
*Type : Sport, tranche de vie, critique de la société
*Première parution : 1968 pour le Shonen Mag de Kodansha (c'est plus jeune du tout !)
*10 tomes parus sur environ 13 par Glenat il y a peu (40 ans après la parution au Japon...)
*Un film live est sorti récemment, pas mal du tout. Même si Joe est bien moins détestable que dans le manga, ce qui faisait toute sa force, dommage.
*2 séries animées (la seconde étant la suite directe de la première)
*les 20 premiers épisodes de la première saison sont fansubés en VOSTFR chez la hadoken fansub, foncez vous faire un avis !

---
--
-


Les openings des films animés.
'tention spoil vers la fin de la vidéo.


[youtube]http://www.youtube.com/watch?v=vHxqECUQX1k[/youtube]

---


Nous avons quand même eu droit à la saison 2 de Joe en France. (c'est toujours sympa de commencer un manga à la moitié de son scénar sans aucune explication)


---


Ashita No Joe n'est pas un bête manga sportif à la Ippo ou autre, on rentre bien plus profondément, on aborde beaucoup d'autres thèmes.


Il appartient au registre Gekiga (image dramatique) désignant les mangas plus ancrés dans la réalité, souvent dramatiques comme le nom l'indique, ciblant un public de jeune adultes/adultes qui deviendra plus tard la norme "Seinen"

Là ou d’autres mangas comme Hajime no Ippo (seconde référence en matière de manga de boxe au japon) montrent l’évolution positive du héros qui part de rien pour arriver au sommet de la gloire, et même une certaine dimension comique par moments, Ashita No Joe tire vers le tragique. Tous les protagonistes ou presque connaissent un destin peu réjouissant lié à l’horreur que peut être la boxe.

---


Image

---
--
-



Synopsis :“Joe Yabuki est un enfant de la rue, un orphelin bagarreur qui est régulièrement en conflit avec les autorités. À peine arrive-t-il dans un bidonville que ses frasques éveillent la curiosité et l’intérêt de Danpei, un ancien boxeur devenu alcoolique. Ce dernier, conscient de l’incroyable potentiel du jeune homme, rêve d’en faire le plus grand boxeur de l’histoire. Malheureusement, l’intéressé semble plus que jamais attaché à son indépendance et Danpei comprend qu’il va devoir gagner la confiance de ce jeune chien sauvage…”



---
--
-



Ashita No Joe fut un tel succès que Yabuki Joe devint rapidement un perso culte.

La BD niponne devint tellement culte, qu'en 1970, alors que les fans de Ashita No Joe venaient d'apprendre la mort inattendue d'un certain personnage (rival de Joe pour ne pas trop spoiler) environ 700 personnes décident de tenir de véritables funérailles en son honneur, en se manifestant devant le siège de la Kodansha. Les funérailles se feront sur un véritable ring de boxe, accompagné de Terayama Shuji, poète et cinéaste de « la nouvelle vague » japonaise. C’est lui qui lit une oraison funèbre dont ces mots sont extraits : « Nous sommes heureux, car de son vivant
Spoiler : :
Rikiishi Toru
vécut jusqu’à la limite de ses forces avant de disparaître comme un rayon de lune.»
. En passant devant le portrait du défunt, tous, avec application, rejoignent leurs mains et prient à la mémoire du boxeur, connu et adoré dans tout le Japon.



--
-

Image


---
--
-

Pour la deuxième anectode de taille
"Au Japon, pendant la guerre du Vietnam, des étudiants qui manifestaient contre le terrorisme de l'Armée rouge japonaise avaient sur leurs drapeaux l'effigie de Joe qui symbolise la résistance et l'indépendance. Ce mouvement eu pour conséquence la fin du manga Ashita No Joe pour les auteurs sous la pression des autorités japonaises."


---
--
-
Entre 1967 et 1973, on assiste à une campagne anti-gekiga, en japonais « gekiga ronsô »
« Ashita no joe » se voit considéré comme une série « obscène » par les associations de familles. Les plaintes auraient même accéléré la fin de sa publication dans le magazine Shônen Magazine, alors qu’elle était à la pointe de sa popularité.

Le dessinateur s'exprime à propos de la mort de
Spoiler : :
Rikishi
.


[youtube]http://www.youtube.com/watch?v=m4FKsbU8fWU[/youtube]

---
--
-


(il dit en gros qu'il croyait à une blague lors de l'invitation qu'il avait reçu pour les funérailles pour ceux qui ne pigent pas l'espagnol)


---
--
-


La boxe est très peu présente durant les premiers tomes. Car comme je le disais plus haut le thème de Joe ne se limite pas à la boxe et ce serait tellement idiot de le résumer à un manga de baston.


Ceci est pour mieux poser la fresque et critiquer le Japon de l’époque. Entre la déchéance sociale et humaine d’une partie de la population et l’aisance que constitue le reste de la population se trouve notre fameux Joe Yabuki, un jeune vagabond qui se bastonne à la moindre occasion, détenant un caractère hautement détestable, voilà la grande différence avec les shonen nekketsu actuels, les héros tenaces, vantards, "tête à claque" comme Joe ne se font plus vraiment de nos jours. C'est un risque que les éditeurs ne veulent, j'imagine, plus trop encourir. Les attentes de la nouvelle génération de lecteur de manga a sûrement aussi changé avec le temps et il se pourrait que ce genre de fort caractère ne plaise plus ... ?

---
--
-


Image

---
--
-


Les auteurs font passer un véritable message d’espoir à travers Joe : Malgrès notre statut, nous pouvons toujours nous élever dans la société, on le verra à travers le fameux bonhomme, autant les premiers tomes montrent l'enfoncement total de Joe, autant le reste est là pour faire hisser Yabuki au sommet.



Il faut vraiment passer outre le style graphique vieillissant ( surtout que la mise en page est exceptionnel une fois en combat) Les dessins se retrouvent être assez simplistes en dehors des combats. Mais une fois sur le ring, ils prennent une ampleur hallucinante, une telle émotion se ressent à chaque coup porté, un réalisme très poussé vient faire son apparition.


---
--
-


Un p'tit thème de l'OST ! Qui laisse dégager la belle mélancolie de ce putain de manga.

--
-


[youtube]http://www.youtube.com/watch?v=jx-YQ-Kh6hY[/youtube]

--

-


Pour conclure voici un manga qui en a dans les tripes, qui met un vent de dingue à bon nombre de manga récents et qui ne nous laisse aucunement l'impression d'être face à une lecture vieille de plus de 40 ans et dont on aurait bien aimé une renommée aussi importante que Dragon Ball chez nous, à l'époque.



Image
Dernière édition par Alehas le 01 juin 2012, 16:44, édité 1 fois.
#28938 par effer
01 juin 2012, 15:37
Alehas: merci pour cette très belle présentation de Ashita no Joe, car ça manquait et qu'il faut vraiment faire connaître cette très grande série au plus grands nombres de lecteurs possible. :incline:
#28939 par Alehas
01 juin 2012, 16:52
Merci à toi. Et en effet faut faire connaître et pas rester dans une mentalité qui consiste à se limiter aux parutions de sa génération. C'est justement à cause de ça qu'on transmet plus les classiques aux plus jeunes. M'enfin bref.

Et j'oublie de dire aussi que Joe se retrouve être un de mes personnages favoris, voir LE favoris tout support confondu. On pourrait parler longtemps de sa psychologie d'ailleurs ^^ Et pour l'époque, une telle maîtrise c'est la grande classe.

J'oublie aussi de parler de l'ambiance générale du titre, qui se laisse apparenter à de l'oppression, un léger malaise s'installe comme on pourrait le ressentir à la façon d'un Asano. Même si là je trouve que c'est encore plus horrible car on ressent bien la sale odeur de la boxe, les combats et entraînements hyper rudes pour pas grand chose au final.
#28940 par Raimaru
01 juin 2012, 18:15
Super topic Alehas, tu as tout dit :incline:

J'ai pas grand chose à ajouter, si ce n'est qu'Ashita no Joe est le manga qui m'a procuré le plus de sensations fortes (l'orgasme est apparu durant les tomes 4 et 5), et surtout, comme tu l'as souligné, Joe est un personnage fictif exceptionnel, de loin mon préféré toutes catégories confondues. C'est un vrai bonhomme, si je puis dire :D

Pourtant, il est détestable, si je connaissais quelqu'un comme ça dans la vraie vie, je le fréquenterai pas. Mais c'est le fait qu'il se fasse violence pour accéder à des honneurs suprêmes qui me font l'adorer.

Bon par contre... le dernier tome sorti y'a pas longtemps, il m'a désagréablement surpris. L'avantage de l'édition de Glénat, c'est qu'on souvent un tome = un arc = un adversaire. Et l'adversaire du tome 12 est sans intérêt. Peut-être qu'a l'époque le type bête sauvage pouvait surprendre (et encore), mais il jure complètement avec le côté gekiga du manga. Ses techniques sont trop fantaisistes et son comportement est tellement extrême en matière de violent, que ça me parait presque véhiculer une idée raciste =b

Enfin, c'est pas pour autant que je désespère, tout le reste est mythique, et le combat du prochain tome, ça fait longtemps qu'il s'annonce. J'en attends beaucoup :)
#28941 par Alehas
01 juin 2012, 18:37
Le tome 12, j'irais l'acheter demain. Je verrais bien ça. Mais je me fais pas de soucis, même si ce tome 12 se retrouve être moyen, je sais que le dernier tome va être énormissime en tout cas :imp:
D'ailleurs vivement la Japan Expo pour l'avoir !
#28945 par Raimaru
01 juin 2012, 19:57
Apparement, il a été décalé au 18 juillet. À moins d'une erreur dans le planning pour mettre une exclu-avant première JE, c'est pas pour la Japan du coup =/
#28948 par Alehas
02 juin 2012, 11:27
Arf dommage mais bon loin d'être la mort non plus.
Sinon me tarde de voir l'artwork que va choisir Glénat pour la couverture du dernier tome.
#28950 par Raimaru
02 juin 2012, 16:53
À mon avis, ce sera celui-là :

Spoiler : :
Image


Je l'ai tellement vu sur le net cet artwork...
#28951 par Alehas
02 juin 2012, 17:36
Ouais enfin celui-ci est tiré de l'anime.
Donc logiquement ce serait plutôt celui-ci :
Spoiler : :
Image



comme sur la couverture jap :
Spoiler : :
Image
#28953 par Alehas
02 juin 2012, 17:49
N'empêche qu'elle spoil la fin du manga quoi xD

Je verrais bien l'artwork tout en bas à droite sur la première image que j'ai posté sur le topic...
Sobre et classe.
#29673 par Wang Tianjun
17 août 2012, 10:45
Tiens, je ne m'étais pas encore exprimé sur ce topic.

Réparons cet oubli.


Image


(auto-promo ? Ou ça ? Ou ça ? :k )

Et encore merci Alehas pour les nombreuses informations que tu as pu trouver, ça m'a été grandement utile :merci:
#29674 par effer
17 août 2012, 14:48
Bon dossier qui donne envie de lire cette série culte, véritable matrice des manga de boxe.
Bravo!.
Ashita No Joe, c'est grand! 8-)
#29675 par Satie
18 août 2012, 21:39
effer a écrit :Ashita No Joe, c'est grand! 8-)


+ 1 ! :k
Et bravo à toi, Tianjun, c'est vraiment du très bon boulot :)
#29698 par Alehas
26 août 2012, 16:54
Encore une fois GG parce qu'on sent le travail et le talent derrière ;)
Pis derien pour les infos, merci de m'avoir cité à la fin :imp:
#29700 par Wang Tianjun
27 août 2012, 08:26
Merci Merci :merci:

Je regrette juste d'avoir manqué un peu de temps pour le fignoler (j'ai été overbooké tout l'été, et c'est pas fini !) et la première partie sur Joe un poil trop courte. Mais bon, pour une série aussi grande et qui me touche à ce point, je ne serais jamais content de moi ^^"
#29715 par Alehas
28 août 2012, 16:05
Donc comme j'ai dis sur le topic des achats, j'ai reçu le dernier tome de la version nommée "High Grade Version" de AnJoe. Il semblerait que ce soit l'édition qui se rapproche le plus d'une kanzenban.

Mais honnêtement elle n'a pas grand chose d'une édition kanzenban standard hormis son très grand format (575 pages).

La qualité du papier est de la qualité de notre édition française, pas de papier épais ou de papier glacé. Et comme dans notre édition il n'y a pas de chapitrage, ça me fait un peu chié d'ailleurs, j'aurai aimé les petites illustrations de début de chapitre, il me semble que les version tankobon en avaient.

Y'a juste la couverture que je trouve particulièrement classe, l'illustration, le logo tout ça..

J'ai fais quelques photos pour comparer un peu le format :

Image

-
Image

-
Image


+ HS : :shock:
Spoiler : :
Image