#30505 par Drucci
21 nov. 2012, 21:31
Ce topic est dédié aux dossiers du site relatifs à Happy!

L'idée, c'est de pouvoir y accéder rapidement (les nouveaux dossiers seront ajoutés à chaque fois), mais surtout de les commenter et d'en débattre ici, et pourquoi pas (on peut l'espérer) de provoquer une inspiration soudaine poussant à la rédaction d'un nouveau dossier!

Liste des dossiers dédiés à Happy! (2 au total)

Image
La retouche graphique


Image
Miyuki, un héros féminin qui renverse les stéréotypes de genres
#30512 par Wang Tianjun
22 nov. 2012, 08:08
ça me rend triste qu'il n'y ait qu'un seul dossier sur Happy!... va falloir y remédier ! Le tout c'est de trouver l'angle maintenant ^^"
#30513 par 14thgunner
22 nov. 2012, 10:38
Wang Tianjun a écrit :ça me rend triste qu'il n'y ait qu'un seul dossier sur Happy!... va falloir y remédier ! Le tout c'est de trouver l'angle maintenant ^^"


Je me suis fait la même réflexion!
#30522 par Simulacra
22 nov. 2012, 21:24
Il n'y en a qu'un seul, mais j'ai adoré le lire ! Très instructif, surtout sur l'évolution d'Urasawa... Un grand Mangaka qui a évolué avec le temps.
#30525 par Drucci
22 nov. 2012, 22:37
Le problème avec Happy! c'est que j'ai pas mal de pistes différentes pour des dossiers mais jamais suffisamment de matière pour en faire un dédié à un sujet précis... donc j'hésite entre faire des dossiers très courts et rédiger un article "global" qui englobe toutes ces pistes!
#31084 par Drucci
19 févr. 2013, 20:28
Image

Une semaine après la sortie du quatorzième tome d'Happy!, 14thgunner nous propose une réflexion intéressante sur le statut particulier de l'héroïne du manga, Miyuki Umino, qui permet d'aborder plus largement la place atypique des femmes dans les séries d'Urasawa.

Rendez-vous sur la page des Dossiers pour accéder à cette analyse, dont vous pouvez découvrir l'introduction ci-dessous :

« Miyuki Umino, l'héroïne d'Happy!, est un personnage spécial dans le monde du manga. Elle est le personnage principal d'un seinen d'Urasawa, ce qui est déjà quelque chose. Mais un seinen qui suit les codes des shônen. L'évolution personnelle de Miyuki suit donc un schéma assez répandu : extrêmement douée, mais ayant arrêté le tennis, elle a besoin d'un coup du sort et d'un vieux « maître » pour la remettre sur les rails, lui permettre d'apprendre et devenir la meilleure. Nous sommes bien dans la logique du shônen, même si les thèmes abordés sont plus matures. Urasawa utilise les codes de ce genre pour les détourner, et nous offrir une héroïne tout à fait particulière. »